Rubrique :

Loi Tshiani: le député Beaudouin Mayo Mambeke la qualifie « d’inconstitutionnelle »

Alors que l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani encourage les députés nationaux à adopter sa proposition de loi réservant les fonctions de souveraineté aux « Congolais de père et de mère », Jean Beaudouin Mayo, haut cadre de l’Union pour la nation congolaise (UNC), affirme, quant à lui, que ladite loi est « inconstitutionnelle. »

Ce texte endossé à l’Assemblée nationale par le deputé Nsingi Pululu divise la classe politique. Si certains partisans du président Félix Tshisekedi sont favorables à son adoption par la représentation nationale, d’autres, par contre, on le juge « discriminatoire. »

Selon l’article 24 de la proposition de loi Tshiani, « pour des raisons de loyauté et de fidélité à la nation congolaise, l’exercice de la fonction du président de la République, du président de l’Assemblée nationale et celui du Sénat, n’est réservée qu’aux seuls congolais nés de père et mère. »

Dans sa réaction, l’ancien VPM en charge du Budget révèle que cette loi « tend à modifier les conditions d’éligibilité du candidat président de la République déjà fixées par la Constitution. »

« Elle (la loi Tshiani) intervient dans une matière qui ne peut être modifiée que par révision constitutionnelle », affirme-t-il.

Noël Tshiani avait répondu à l’ONG Humanisme et droits humains (HDH) qui juge cette loi « obscure et égoïste », qu’à l’heure actuelle rien ne changera la détermination du peuple congolais de protéger la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale à travers la Loi Tshiani.

L’ancien secrétaire général de l’UNC, parti de Vital Kamerhe, confirme que cette loi vise à empêcher Moïse Katumbi, un des principaux opposants au régime Tshisekedi, à se porter candidat à la présidentielle de décembre 2023.

Ainsi, Jean-Beaudoin Mayo devient la première personnalité de l’Union sacrée, famille politique du président Tshisekedi, à se lever contre cette proposition de loi, alignée parmi les matières à traiter lors de la session de mars à l’Assemblée nationale.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Ankara: Sama Lukonde représente le chef de l’Etat congolais à l’investiture du président Erdogan

Au nom du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde,...

Bemba et Nyamwisi appellent à un arrêt immédiat des renforcements militaires !

Le vice-premier ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba et le ministre d’état en charge de l’Intégration régionale Mbusa Nyamwisi,...

Après Beijing, Félix Tshisekedi visite Shanghaï, le poumon économique de la Chine moderne

Deuxième étape de la mission congolaise en Chine, la ville de Shanghaï a offert ce samedi 27 Mai 2023...

La RDC et la Chine signent de nouveaux accords de coopération dans plusieurs domaines

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a eu l'honneur d'être accueilli avec tous les honneurs par son homologue...

Tribune de Aimé Parsiècle : la décivilisation de la police nationale congolaise

Les politiques français ( le sénateur Bruno Retailleau en premier) constatent depuis un certain temps que la France est...

Félix Tshisekedi renforce sa diplomatie avec des nouvelles nominations dans son cabinet

Ces nouvelles nominations s'inscrivent dans la continuité de la politique de changement que le président de la République a...

Sama Lukonde informé de la suite du processus électoral par Denis Kadima

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu en audience, ce mardi 23 mai 2023, à la Primature,...

Félix Tshisekedi en visite d’État en Chine pour première fois depuis sa prise de pouvoir

Le président de la république démocratique du congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a quitté kinshasa ce mardi en fin...