Rubrique :

Tshopo: A Basoko, une spirale infernale de la violence

La situation à Basoko est alarmante. La population est confrontée à une escalade de la violence depuis plusieurs mois, sans que les autorités locales ne parviennent à y mettre un terme.

Dans le village Bolia situé à 155 km de Basoko centre, chefferie des Yaliwasa groupement Mokula, des vives tensions ont été signalées au niveau du Pk6, qui a ensuite dégénéré et touché toute la communauté. Ces tensions opposent deux familles suite à la mort tragique et miraculeuse d’une femme enceinte dans un petit ruisseau.

Le 14 avril 2023, un vendredi, la femme en question avait été pratiquer la pêche à digue lorsqu’elle a glissé dans les eaux. Malheureusement, un morceau d’arbre a pénétré dans son appareil génital, causant sa mort. Son mari et quelques personnes du village l’ont alors transportée jusqu’à un poste de santé situé à Bolila, mais malheureusement, elle n’a pas survécu.

Cependant, les membres de la famille de la défunte estiment que la famille de son mari était soupçonnée d’être responsable de sa mort. Ils ont ainsi pris la décision de se venger en prenant de force des biens de valeur et des bétails appartenant à cette famille, incriminée dans leur esprit.

Se sentant menacé, un membre de la famille a alerté le commandant de la police basée à Bolila, qui a envoyé ses éléments sur place pour tenter de calmer la situation. Cependant, ces efforts ont été vains, car la tension était déjà à son paroxysme. Les forces de l’ordre ont alors réprimé violemment la situation, en usant de balles réelles.

Suite à cette situation tendue, des affrontements ont éclaté entre les civils en colère et les policiers déployés sur place. Au cours de ces échauffourées, un civil a été touché par balle et est malheureusement décédé sur le champ. Des jeunes, en colère à la suite de cet événement, ont alors pris en otage deux policiers, ainsi qu’une arme.

Les services de renseignements sur place ont mené des recherches pour retrouver les policiers pris en otage. Malheureusement, ils ont découvert un policier battu à mort et en état de décomposition. L’autre policier est toujours introuvable, mais des sources indiquent qu’il aurait également perdu la vie.

La société civile, considérée comme une force vive du territoire de Basoko, a lancé un appel urgent aux autorités compétentes pour enquêter sur la situation alarmante qui prévaut dans ce village. Les habitants de Basoko sont actuellement confrontés à des violences et des représailles qui les obligent à quitter leurs maisons et à fuir leur village.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Funérailles de Mme Blanche Tunasi : un adieu solennel

Le lundi 17 juin sera marqué par un événement solennel alors que la communauté de l'Église « La Compassion...

Digne fils de la Tshopo: Me Fiston SIYAKA, candidat bourgmestre idéal à la commune de...

QUI EST-IL ? Maître Fiston SIYAKA est celui que sa base l'appelle affectueusement COACH SON PARCOURS Maître Fiston SIYAKA a...

Haut-Uélé : le député Joseph Bangakya « Nouvelle Énergie » vole au secours des élèves finalistes d’Exetat...

Le député national Joseph Bangakya Angaze Okond'Ondrengwa mieux connu sous le sobriquet "Nouvelle Énergie" s'est illustré par son engagement...

Couverture d’un ingénieur civil, Pierre Luabeya Mukendi Directeur général du bureau d’études PLM Engineering

D'origine congolaise, Pierre Luabeya Mukendi dispose d'une expérience avérée dans les domaines d'études et conception de projets à travers...

Président des Betonnistes Michel Tshimbayi révolutionne la santé à Selembao avec un centre hospitalier

Au cœur de Selembao, le président des Betonnistes, Michel Tshimbayi, a orchestré le lancement officiel des travaux de rénovation...

Rapatriement de la dépouille du révérend Baruti à Kinshasa : voici la date

Le rapatriement de la dépouille du révérend Léonard Baruti Kasongo, figure emblématique de l'église « Baruti Tabernacle », décédé...

IBTP Kisangani: message de remerciement et de soutien au Chef de l’Etat et à la...

Au nom de toute la communauté universitaire réunie au sein de l’Institut du Bâtiment et des Travaux Publics, IBTP...

MESSAGE DE CONDOLÉANCE ET DE COMPASSION DE l’Honorable Sénateur Eustache MUHANZI MUBEMBE ADRESSE À TOUTE...

Mes chers frères et sœurs, Je m'associe à l'émotion suscitée par le drame de l'accident de circulation survenu à KASHUSHA...