Rubrique :

Regideso/Grande Orientale : Élections syndicales émaillées des fraudes et trafic d’influence, Maneno Swedi pointé du doigt accusateur

Un seul nom est sur toutes les bouches des agents et cadres de la Regideso, il s’agit du chef de division commerciale, administrative et financière Maneno Swedi serait la pierre angulaire de la fraude et trafic d’influence qui ont émaillé les élections de la délégation syndicale la Regideso à la direction provinciale de l’espace Grande Orientale à Bunia et Kisangani particulièrement.

En effet, l’arrêté ministériel numéro 086/CAB/ETPS/2023 du 23/02/2023 signé par la ministre Claudine NDUSI M’KEMBE avait convoqué les élections syndicales dans les entreprises ou établissements de toute nature sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo pour la 8ème édition 2023-2026 pendant la période allant du lundi 17 avril au lundi 29 mai 2023.

L’arrêté précise que pour de raison de circonstances exceptionnelles liées aux perturbations du calendrier du déroulement des élections syndicales dans les entreprises de toute nature pour l’édition 2018-2021, l’exercice des mandats syndicaux correspondant qui ont eu lieu jusqu’à ce jour, cesse de courrier jusqu’à 16 Avril 2023 et les délégués en fonction continuent à expédier les affaires courantes jusqu’à l’installation officielle de nouveaux délégués.

Par ailleurs, dans le point 2 de la note circulaire numéro 12 de la même ministre portant organisation des élections syndicales pour la huitième édition 2023-2026 stipule que pour la bonne tenue des élections dans la transparence et l’équité, les employeurs doivent s’abstenir de favoriser les syndicats selon les préférences ou des affinités qu’ils ont avec leurs responsables et de poursuivre ; _De même, les employeurs ne doivent pas restreindre ou paralyser la liberté d’association ou d’exercice des membres d’un syndicat par des mesures d’intimidation pour contraindre les travailleurs à s’affilier à un syndicat, à s’en désaffilier ou les empêcher de promouvoir un syndicat de leur choix.

Pendant ce temps, ce cadre de la direction de la Province Orientale à Kisangani, s’est illustré dans des pratiques illicites en tenant des réunions avec certains agents pendant le moment suspect et en dehors du délai légal pour la campagne électorale.

Ce dernier promettait la promotion en grade ainsi que les intérims aux postes vacants de ceux qui vont s’affilier au syndicat Synatreg dont il est membre et qui voterait en leur faveur.de celui-ci, Regideso/Grande Orientale : Élections syndicales émaillées des fraudes et trafic d’influence, Maneno Swedi pointé du doigt accusateur

Un seul nom est sur toutes les bouches des agents et cadres de la Regideso, il s’agit du chef de division commerciale, administrative et financière Maneno Swedi serait la prière angulaire de la fraude et trafic d’influence qui ont émaillé les élections de la délégation syndicale la Regideso à la direction provinciale de l’espace Grande Orientale à Bunia et Kisangani particulièrement.

En effet, l’arrêté ministériel numéro 086/CAB/ETPS/2023 du 23/02/2023 signé par la ministre Claudine NDUSI M’KEMBE avait convoqué les élections syndicales dans les entreprises ou établissements de toute nature sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo pour la 8ème édition 2023-2026 pendant la période allant du lundi 17 avril au lundi 29 mai 2023.

L’arrêté précise que pour de raison de circonstances exceptionnelles liées aux perturbations du calendrier du déroulement des élections syndicales dans les entreprises de toute nature pour l’édition 2018-2021, l’exercice des mandats syndicaux correspondant qui ont eu lieu jusqu’à ce jour, cesse de courrier jusqu’à 16 Avril 2023 et les délégués en fonction continuent à expédier les affaires courantes jusqu’à l’installation officielle de nouveaux délégués.

Par ailleurs, dans le point 2 de la note circulaire numéro 12 de la même ministre portant organisation des élections syndicales pour la huitième édition 2023-2026 stipule que pour la bonne tenue des élections dans la transparence et l’équité, les employeurs doivent s’abstenir de favoriser les syndicats selon les préférences ou des affinités qu’ils ont avec leurs responsables et de poursuivre ; _De même, les employeurs ne doivent pas restreindre ou paralyser la liberté d’association ou d’exercice des membres d’un syndicat par des mesures d’intimidation pour contraindre les travailleurs à s’affilier à un syndicat, à s’en désaffilier ou les empêcher de promouvoir un syndicat de leur choix.

Pendant ce temps, ce cadre de cette entreprise s’est illustré dans des pratiques illicites en tenant des réunions avec certains agents pendant le moment suspect et en dehors du délai légal pour la campagne électorale.

Ce dernier promettait la promotion en grade ainsi que les intérims aux postes vacants de ceux qui vont s’affilier au syndicat dont il membre et voterait en leur faveur comme en témoigne les audios ainsi que les images en notre possession prises le premier mai à l’espace Hawaï et le 07 mai à la veille des élections à l’espace Djino au quartier Cimestan dans la commune Kisangani ainsi qu’aux paillotes de l’hôtel Bavon dans le même jour, muni de son Ordinateur Portable.

Alors que dans sa note d’instruction du 20 mars dernier, le directeur général de la regideso, David Tshilumba Mutombo avait tirer les oreilles des cadres en province en rappelant les dispositions des articles 47 et 48 de la convention collective en vigueur et a pris un certain nombre de mesures tenant compte de l’ancienneté et compétences, non pas de l’appartenance à un syndicat quelconque.

Dans une lettre de recours adressée à l’inspecteur du travail près la direction provinciale du travail à Bunia, monsieur James Walker Ngala dénonce les irrégularités au collège Regideso Bunia.

James Walker Ngala demande que soient déclarés nuls tous les bulletins de Synatreg et sollicite que l’Union Nationale des Travailleurs du Congo, UNTC vainqueur.

Le recours indique qu’ en date du 04 mai 2023, date butoire du dépôt des listes des candidats délégués pour les syndicats était clôturée, le Synatreg avait déposé une liste qui viole l’article 8 de la loi électorale en matière syndicale, le chef du centre Regideso Bunia avait appelé Kisangani et un certain MANENO SWEDY avait instruit le chef de centre de saisir l’inspection du travail

Et, à la date d’harmonisation de deux listes contradictoires du synatreg ont été présentées à l’UNTC contenant: l’en-tête Regideso, signatures des différents permanent Synatreg, des signatures manquantes de certains candidats.

Ces listes étaient contestées par l’Untc, mais l’employeur avait fait appel à l’inspecteur du travail pour arbitrage et il l’a déclaré nuls la liste de Synatreg au soir du 06 mai 2023, l’affaire était close et l’Untc était restée seule à la course.

Contre toute attente, l’employeur Regideso s’est évertué selon lui à afficher pour combattre l’UNTC. Les élections étaient donc biaisées.

La même chose ou presque s’est également passée à Kisangani où des intimidations envers certains agents invités par lui qui ont été proférées aux agents membres de l’Untc qui ne voteraient pas pour le Synatreg pour certains et les promesses de promotion en grade pour d’autres.

Dossier donc à suivre…

Sébastien Mulamba audios en notre possession et les images prises le premier mai à l’espace Djino au quartier Cimestan dans la commune Kisangani ainsi qu’aux paillotes de l’hôtel Bavon dans le même coin deux jours après.

Alors qu’en date du 20 mars dernier, le directeur général de la regideso, David Tshilumba Mutombo avait tirer les oreilles des cadres en province en rappelant les dispositions des articles 47 et 48 de la convention collective en vigueur et a pris un certain nombre de mesures.

Il s’agit de: éviter de notifier l’intérim aux agents à des postes définitivement vacants, désigner un agent de classe supérieure ou égale pour assumer l’intérim à un poste resté vacant en attendant la désignation du nouvel animateur, suspendre tous les cas intérims aux poste définitivement vacant ne dépassant pas trois mois, etc.

Dans une lettre de recours adressée à l’inspecteur du travail près la direction provinciale du travail à Bunia, monsieur James Walker Ngala dénonce les irrégularités au collège Regideso Bunia.

James Walker Ngala demande que soient déclarés nuls tous les bulletins de Synatreg et sollicite que l’Union Nationale des Travailleurs du Congo, UNTC vainqueur.

Le recours indique qu’ en date du 04 mai 2023, date butoire du dépôt des listes des candidats délégués pour les syndicats était clôturée, le Synatreg avait déposé une liste qui viole l’article 8 de la loi électorale en matière syndicale, le ched du centre Regideso Bunia avait appelé Kisangani et un certain MANENO SWEDY avait instruit le chef de centre de saisir l’inspection du travail

Et qu’à la date d’harmonisation de deux listes contradictoires ont été présentées à l’UNTC contenant: l’en-tête Regideso, signatures des différents permanent Synatreg, des signatures manquantes de certains candidats.

Ces listes étaient contestées par l’Untc, mais l’employeur avait fait appel à l’inspecteur du travail pour arbitrage et il l’a déclaré nuls la liste de Synatreg au soir du 06 mai 2023, l’affaire était close et l’Untc était restée seule à la course.

Contre toute attente, l’employeur Regideso s’est évertué selon lui à afficher pour combattre l’UNTC. Les élections étaient donc biaisées.

La même chose ou presque s’est également passée à Kisangani où des intimidations de suspension ont été proférées aux agents membres de l’Untc qui ne voteraient pas pour le Synatreg pour certains et les promesses de promotion de grade pour d’autres.

Dossier donc à suivre

Sébastien Mulamba

dans la même rubrique

Alerte ! Un réseau mafieux à la Gombe pour dépouiller l’Etat de ses villas: Mme...

La villa n°44, avenue de la Gombe, Commune de la Gombe dans le viseur de ces malfrats. Dans ce pays,...

Accusé par Didistone de courtiser ses copines, Koffi Olomide sort de son silence

Après un silence relatif depuis la sortie de son album « Légende Diamond », Koffi Olomide a brisé le...

Didistone, assistante de marque à l’événement de Kanye West à Paris

La mannequin et influenceuse congolaise Didistone Olomidé a récemment marqué sa présence au concert époustouflant de Kanye West, qui...

Destruction du mur de l’avenue Elengesa : le bourgmestre de Makala écope 5 ans de...

La Cour de cassation a tranché dans l'affaire de la destruction du mur de soutènement de l'avenue Elengesa à...

Keblack sur les rumeurs d’infidélité de sa femme : « Sans effet »

Depuis septembre 2022, Keblack a trouvé l'amour et s'est engagé avec la femme de son choix, marquant ainsi le...

Soutien massif des congolais à Mbemba après la victoire de l’OM au Vélodrome

L'Olympique de Marseille a triomphé à domicile (4-1) face à Montpellier le dimanche 25 février lors de la 23ème...

Retrouvailles inattendues : Herman Amisi croise Fally Ipupa

L'humoriste Herman Amisi, bien connu pour ses slogans mémorables tels que « Surveiller le fleuve » et « Toro...

Scandale à l’aéroport de N’djili : Sarah Tola accuse Ferre Gola de menaces après leur...

Une vidéo virale mettant en scène l'influenceuse et chroniqueuse Sarah Tola a créé un véritable tollé sur les réseaux...