Rubrique :

Sama Lukonde prône la matérialisation du Réseau Africain des Cadres de Certification de l’Enseignement et de la Formation Technique et Professionnelle

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge,  a présidé, dans la soirée de mardi 14 novembre, la cérémonie d’ouverture des travaux des experts venus de tous les horizons de l’Afrique, dans le cadre de la première Table Ronde des Ministres africains de l’Enseignement et Formation technique et professionnelle.

Dans son allocution, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde précise, que ce forum intervient au moment où le Gouvernement de la RDC est engagé dans une série de réformes dans les domaines de l’Enseignement en général, et de la Formation professionnelle et l’Apprentissage des Métiers, en particulier. 

 » L’Union africaine a mis en place le cadre d’action, éducation 2030, qui promeut des systèmes d’enseignement, de formation technique et professionnelle permettant d’accroître, le nombre de jeunes et d’adultes dotés des compétences techniques et professionnelles nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat. L’agenda éducation 2030 et la stratégie continentale d’éducation pour l’Afrique et l’Union africaine 2016-2025, appellent à un effort collectif de tous nos États pour relever les défis d’hier, à l’enseignement et la formation technique et professionnelle, et à l’apprentissage tout au long de la vie. C’est dans cette perspective que mon pays, la République démocratique du Congo, a pris l’initiative de l’Organisation de cette première Table ronde…

L’Afrique en général et la République démocratique du Congo, en particulier, connaissent des défis majeurs liés au chômage des jeunes, à la déperdition scolaire, à l’inadéquation entre les formations et le besoin du marché de travail, et à l’exclusion sociale. Tous ces défis freinent les progrès socioéconomiques de notre cher continent. Les solutions envisageables sont sans nul doute à trouver, notamment dans le renforcement de nos systèmes de formation professionnelle et d’apprentissage des métiers, la transition verte et numérique, la promotion des micros certifications de développement des compétences et la validation des acquis de l’expérience, la reconnaissance des qualifications, la création des emplois, l’entrepreneuriat, l’orientation professionnelle et la flexibilité des parcours d’apprentissage tout au long de la vie. Ces solutions sont essentielles pour construire des systèmes d’enseignement de la formation technique et professionnelle, inclusifs et durables, capables de booster la croissance économique de nos États. Les travaux de cette table ronde, la première dans l’histoire de l’Union africaine, constituent une grande opportunité pour partager les expériences sur les priorités du continent dans le domaine de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle. C’est aussi le moment approprié pour placer l’enseignement et la formation technique et professionnelle sur l’orbite afin d’inciter les gouvernements de nos États à accorder une place de choix par l’engagement à inscrire, dans les prévisions budgétaires, des crédits importants pour la promotion de l’enseignement et la formation technique et professionnelle, gage du développement socioéconomique de nos États « , a déclaré le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde avant de déclarer ouverts ces travaux.

Ces premières assises regroupant des experts venus d’Afrique et d’ailleurs auront l’avantage de jeter les bases des réflexions fondées sur des fructueux échanges devant déboucher, entre autres, sur la matérialisation du Réseau Africain des Cadres de Certification de l’Enseignement et la Formation Technique et Professionnelle.   

Grâce aux orientations et décisions qui découleront de ces travaux, l’Afrique pourra relever les multiples défis auxquels elle fait face, notamment la mobilité des Apprenants et des Formateurs, la fixation des équivalences des titres et la connectivité des Institutions de régulation.

Ces trois jours d’intenses travaux d’experts vont aboutir dans la soirée de mardi 14 novembre 2023 à l’adoption des recommandations par les Ministres des pays de l’Union Africaine qui seront présents.

Avec Cellcom Primature

dans la même rubrique

Coupe du Congo : on connaît désormais l’affiche de la finale

L'AS Vita Club de Kinshasa s'est qualifiée pour la finale de la 58e édition de la Coupe du Congo...

CAN 2025 : enfin la date du tirage au sort des éliminatoires dévoilée

Le chemin vers la Coupe d'Afrique des Nations 2025 au Maroc commence à se dessiner avec l'annonce officielle de...

Mercato : Masuaku, vers un retour inattendu en France ?

Le latéral gauche congolais, Arthur Masuaku, auteur d'une saison moyenne avec le club turc de Besiktas et freiné par...

Kagame Cup : Mazembe prêt à jouer malgré les tensions RDC-Rwanda ?

Le célèbre club congolais TP Mazembe aurait donné son accord pour participer au tournoi de football Cecafa Kagame Cup,...

Mondial 2026 (Q) : malmenée, la RDC assure le strict minimum face au Togo

Ce dimanche, au stade des Martyrs de Kinshasa, la RD Congo a affronté le Togo dans le cadre des...

Léopards : Simon Banza incertain face au Togo, voici la cause

L'attaquant congolais Simon Banza, habituel buteur de Braga, sera malheureusement absent du match de ce dimanche contre les Éperviers...

Desabre après le duel contre Sénégal : “ce match nul doit être bonifié à la...

Lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026, les Léopards de la RDC ont...

Mondial 2026 (Q) : grâce à Mayele, la RDC fait taire le Sénégal à domicile

Le Sénégal a connu une soirée contrastée jeudi dernier lors de son match contre la RDC pour les éliminatoires...