Rubrique :

Fraude aux législatives : Billy Kambale lance l’appel à la justice, le Procureur général passe à l’action !

Suite à l’annonce de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) concernant la liste des fraudeurs et corrupteurs, le Secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (Unc), Billy Kambale, a vivement réagi.

Dans une interview accordée ce dimanche à RFI, le Secrétaire général du parti de Vital Kamerhe a déclaré : « Nous félicitons la Céni, mais nous disons que le Procureur général doit se saisir d’office et de ces fraudes et flagrance des gens qui détiennent des dispositifs électoraux de vote dans leur maison, c’est quand même très grave pendant que nous autres nous battons campagne, nous avions plus de 100000 candidats, on détecte 82 fraudeurs, nous sommes à 0,8% des candidats ».

Alors que les débats enflamment l’opinion publique, le Procureur général près la Cour de cassation, Firmin Mvonde Mambu, a pris la parole pour annoncer des mesures radicales. Selon ses dires, les prochaines 24 heures seront décisives et déterminantes, laissant présager une action imminente.

« Présentement je suis visible) au bureau où je travaille avec mon équipe (hauts magistrats et secretariat) sur différents dossiers. Les prochaines 24 heures sont décisives et déterminantes », a-t-il lancé à Okapinews.

Firmin Mvonde, a souligné son engagement sans « faille » dans la lutte contre les « antivaleurs ». Il a clairement affirmé que les hauts responsables, « ministres, sénateurs, gouverneurs, vice-gouverneurs, mandataires et députés, ne seront pas épargnés ». Les dossiers concernant ces individus sont déjà constitués, marquant ainsi le début d’une « série d’arrestations imminentes ».

Sous le regard attentif de l’opinion publique, le Procureur général a assuré que « nul n’est au-dessus de la loi », réaffirmant ainsi son dévouement à l’application stricte de la loi sur l’ensemble du territoire national.

Cette détermination est soutenue par Me Willy Wenga, qui a souligné que les faits entraînant « l’annulation des élections » constituent des infractions et des fautes administratives, ouvrant ainsi la voie à des poursuites judiciaires.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Au briefing, Tshisekedi coupe court aux spéculations sur son lien avec le M23

Lors du briefing face à la presse ce jeudi dans la soirée, le chef de l'État Félix Tshisekedi a...

Coalition majeure : Sama Lukonde chez Augustin Kabuya

Dimanche 18 février, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a signé un pacte d'engagement avec son regroupement politique “Agissons...

Addis-Abeba, Tshisekedi pointe du doigt Kagame comme instigateur de la guerre dans l’Est

Les travaux du mini-sommet d’Addis-Abeba sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC ont pris une tournure explosive...

L’Informateur Augustin Kabuya lance des consultations clés à Hilton Hôtel

Dans un tournant politique majeur, le député national Augustin Kabuya, informateur du président de la République, a entamé officiellement...

Frais Exetat 2022-2023 : l’IGF et la Cour des comptes autorisées à mener l’audit

Dans une décision, le président de la République Félix Tshisekedi a pris des mesures pour éclaircir le scandale entourant...

Kimpembe sur l’agression rwandaise : “la situation est inhumaine, le silence est inacceptable”

Le défenseur central du PSG, Presnel Kimpembe, a récemment pris position contre le génocide persistant à l'Est de la...

Manifestations à Kinshasa contre l’implication présumée de la Communauté internationale dans la guerre de l’Est

Ce samedi 10 février, un groupe de manifestants s'est réuni devant l'ambassade de France à Kinshasa, exprimant leur indignation...

Image censurée des supporters congolais : la RDC boycotte la CAF en signe de protestation

L'équipe nationale de football de la RDC a décidé de ne plus participer aux initiatives de la Confédération africaine...