Rubrique :

Kinshasa : prenant les rênes de la ville, Gecoco Mulumba sous pression de Godé Mpoy

Un vent de changement souffle sur la ville de Kinshasa avec l’arrivée de Gérard Mulumba, surnommé Gecoco, à la tête de la capitale RD Conglaise.

Après le départ controversé de l’ex-gouverneur Gentiny Ngobila, Gecoco prend les rênes de « Kin la belle » avec la lourde tâche d’assurer l’intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau gouverneur. Son accession à cette fonction clé survient après des semaines de tumulte et d’incertitude, marquées par les querelles politiques ayant secoué l’hôtel de ville.

La nomination de Gecoco Mulumba survient dans un contexte où l’attention se porte sur l’assainissement de la ville. Sous la pression du président de l’Assemblée provinciale, Godé Mpoy, Gecoco est appelé à faire de la propreté et de la transparence financière ses priorités. « Tout en vous assurant de ma collaboration, je vous demande de faire de l’assainissement de la ville de Kinshasa votre priorité, et voir dans quelle mesure évacuer toutes les immondices qui jonchent la ville », exhorte Mpoy.

L’accent est mis sur l’évacuation des déchets qui jonchent les rues de Kinshasa et sur l’arrêt des détournements présumés de fonds publics, des défis cruciaux pour l’avenir de la capitale. « En sus, je vous demande de prendre toutes les dispositions pour arrêter le coulage des recettes qui a élu domicile dans les différents services publics de la ville », écrit l’honorable député.

En parallèle, l’ex-gouverneur, Gentiny Ngobila, se retrouve dans une position délicate, avec des accusations portées à son encontre. Des policiers ont été déployés pour l’empêcher d’accéder à son bureau, marquant ainsi la fin d’une ère pour l’ancien maire de la ville de Yumbi. Les allégations de détention illégale de machines à voter et d’autres problèmes juridiques ont conduit à l’invalidation de ses suffrages en tant que candidat député national.

Dans ce climat de transition, les regards se tournent vers Gecoco Mulumba pour insuffler un nouvel espoir à Kinshasa. Sa prise de fonction marque le début d’une nouvelle ère pour la capitale congolaise, offrant l’opportunité de tourner la page sur les controverses passées et d’ouvrir un chapitre de renouveau et de progrès pour « Kin la belle ».

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Au briefing, Tshisekedi coupe court aux spéculations sur son lien avec le M23

Lors du briefing face à la presse ce jeudi dans la soirée, le chef de l'État Félix Tshisekedi a...

Coalition majeure : Sama Lukonde chez Augustin Kabuya

Dimanche 18 février, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a signé un pacte d'engagement avec son regroupement politique “Agissons...

Addis-Abeba, Tshisekedi pointe du doigt Kagame comme instigateur de la guerre dans l’Est

Les travaux du mini-sommet d’Addis-Abeba sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC ont pris une tournure explosive...

L’Informateur Augustin Kabuya lance des consultations clés à Hilton Hôtel

Dans un tournant politique majeur, le député national Augustin Kabuya, informateur du président de la République, a entamé officiellement...

Frais Exetat 2022-2023 : l’IGF et la Cour des comptes autorisées à mener l’audit

Dans une décision, le président de la République Félix Tshisekedi a pris des mesures pour éclaircir le scandale entourant...

Kimpembe sur l’agression rwandaise : “la situation est inhumaine, le silence est inacceptable”

Le défenseur central du PSG, Presnel Kimpembe, a récemment pris position contre le génocide persistant à l'Est de la...

Manifestations à Kinshasa contre l’implication présumée de la Communauté internationale dans la guerre de l’Est

Ce samedi 10 février, un groupe de manifestants s'est réuni devant l'ambassade de France à Kinshasa, exprimant leur indignation...

Image censurée des supporters congolais : la RDC boycotte la CAF en signe de protestation

L'équipe nationale de football de la RDC a décidé de ne plus participer aux initiatives de la Confédération africaine...