Rubrique :

Shay explique l’âme de son nouvel album « Pourvu qu’il pleuve » dans une interview

Shay, l’artiste belge-Congolaise, promet une expérience musicale diversifiée avec son prochain album « Pourvu qu’il pleuve ». Dans une interview exclusive à la Boîte à question, elle révèle que l’album explorera la poésie, l’amour, le sexe et la violence, le tout enveloppé dans des chansons captivantes.

Elle exprime son attachement particulier au titre “Paradis” où elle aborde un sujet poignant comme la mort, soulignant la fierté qu’elle ressent d’avoir collaboré avec SCH sur cette piste. « Le titre qui me tient le plus à cœur c’est “Paradis” parce que je traite un sujet qui est assez dur je parle de la mort ce qui nous concerne tous. Je suis très fière de l’avoir fait et surtout avec SCH », explique-t-elle.

Interrogée sur la place de la femme dans l’univers du rap, Shay souligne que cela se gère comme en société, insistant sur le fait que le rap reflète simplement la société. Elle encourage à s’assumer sans crainte. « Ça se gère comme en société je pense que le rap n’est que le reflet de la société parfois c’est compliqué mais faut jamais avoir peur de s’afficher et d’assumer ce qu’on est », estime Shay.

En ce qui concerne l’évolution de son art, elle met en lumière son parcours, passant de ses débuts en 2016 à une phase de concrétisation en 2019, pour finalement arriver à un stade de confirmation en 2024, cherchant à transmettre son message de manière plus qualitative.

« En 2016 c’était mes débuts, je rappais tout ce qui se passe avant le succès et j’avais envie de réussir. En 2019, tout se presque concrétisée un peu et en 2024 on est là pour confirmer on essaie de transmettre le message autrement et d’une manière beaucoup plus qualitative », relate la rapeuse d’origine congolaise.

Abordant l’évolution du rap dans son ensemble, Shay observe que le genre s’est libéré, osant davantage et s’adaptant à une grande diversité de styles musicaux. Elle note que cette capacité à s’adapter contribue à la pérennité du rap, le rendant intemporel.

Enfin, la petite fille du feu Tabuley partage son rêve de collaboration avec la rappeuse américaine Nicki Minaj, dévoilant ainsi ses aspirations pour l’avenir de sa carrière musicale.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Damso crée l’événement à Paris avec un extrait de BĒYĀH

Damso, habituellement discret, a fait une apparition marquante à Paris, dévoilant un extrait de son prochain album très attendu,...

Innoss’B dévoile l’affiche intrigante de son EP « Calcul »

Le jeune leader de la musique congolaise, Innoss’B, a récemment captivé l'attention de ses fans en révélant l'affiche énigmatique...

Faveur Mukoko prépare un nouvel EP empli d’Amour inconditionnel

Faveur Mukoko, la sensation de la musique gospel francophone, se prépare à marquer son retour triomphal sur la scène...

Fally Ipupa : sa chanson « Bad Boys » ft Aya Nakamura certifiée single de...

Le chanteur congolais Fally Ipupa continue de marquer les esprits en France, où il est devenu l'unité de mesure...

Shay annonce « Acte I sur 3 » : concert épique à l’Olympia

Les fans de rap français sont en effervescence alors que Shay, l’une des artistes les plus en vue de...

Sénat : Koffi Olomide veut briguer un siège

Koffi Olomide, icône de la rumba congolaise, surprend en se lançant dans l'arène politique en se présentant comme candidat...

Ferre Gola, la vérité sur son âge dévoilée par sa fille Osias !

À l’occasion de son anniversaire célébré en famille dans un restaurant parisien dimanche dernier, Osias Gola a fait une...

Innoss’B, voici la date de sortie de son EP « Calcul »

Le talentueux artiste Innoss'B s'active en studio en préparation de son prochain album, gardant pour l'instant le mystère sur...