Rubrique :

La Monusco doit-elle partir ? Mukwege s’oppose

Le mandat de la Monusco prendra fin le 20 décembre 2024, mais le processus de retrait a déjà commencé. Le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix, s’oppose à ce désengagement précoce, soulignant le danger d’un vide sécuritaire en RDC. Il insiste sur la « nécessité » d’une transition « responsable » et « durable », conditionnée par des institutions congolaises solides en matière de sécurité et de justice.

Alors que le gouvernement et une partie de la population réclament le départ des Casques bleus, Mukwege met en garde contre un « retrait hâtif » en pleine instabilité régionale. Il souligne que les Forces armées de la RDC ne sont pas prêtes à « assurer » la sécurité des civils face aux groupes armés persistants, nécessitant la présence continue de la Monusco.

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2023 appelle à une « reconfiguration » du mandat de la Monusco, soulignant que la RDC « n’a pas encore atteint le niveau de sécurité requis » pour un retrait complet des forces de maintien de la paix. Il met en lumière les défis persistants tels que « l’impunité, l’insécurité croissante et le manque de réformes » essentielles dans le secteur de la sécurité.

Il critique le calendrier actuel de retrait, soulignant « l’urgence d’une réévaluation ». Mukwege pointe du doigt la frustration de la population face à l’inefficacité de la Monusco et les pressions politiques pré-électorales qui ont précipité la décision de retrait accéléré du président Félix Tshisekedi.

Face à ces enjeux, le réparateur des femmes appelle au « gel » et à la « révision » du plan de désengagement, plaidant pour une approche flexible en fonction de l’évolution du contexte.

Il met en garde contre un « échec potentiel de la communauté internationale » en matière de maintien de la paix, soulignant les risques accrus pour la paix régionale et internationale si le retrait s’effectue prématurément.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Sans résistance, le M23-RDF s’empare de Vitshumbi

Dans un coup de force sans précédent, le M23-RDF s'est emparé de la localité stratégique de Vitshumbi, territoire de...

L’AFC de Nangaa menace de neutraliser les militaires sud-africains

Une escalade de tensions secoue l'Est de la RDC alors que l'Alliance Fleuve Congo (AFC), soutenue par le Rwanda,...

Est de la RDC : le M23-RDF s’empare de Rutshuru en un éclair

En l'espace de seulement quatre jours, la situation sécuritaire dans le territoire de Rutshuru a connu un revirement dramatique...

Accord militaire Russie-RDC : démenti de Kinshasa sur les rumeurs

Réagissant aux rumeurs persistantes, Kinshasa a catégoriquement démenti la conclusion récente d'un accord de coopération militaire entre la Russie...

M23 – Wazalendo, une bataille imminente à Mweso ce 8 mars

La ligne Nyanzale Kibirizi reste relativement calme malgré l'occupation persistante de la cité de Nyanzale par les rebelles du...

Urgence Kibirizi : le M23 avance, les Wazalendo résistent, la population fuit

Depuis le matin de ce jeudi, des affrontements violents secouent plusieurs axes, notamment sur la colline de Ndumba dans...

Guerre du M23 : défaite des FARDC à Bwito, triomphe dans le Masisi

Ce mercredi 06 mars, des combats intenses ont éclaté dans le groupement de Mupfunyi Shanga en territoire de Masisi,...

Est de la RDC : déploiement de la SAMIDRC approuvé malgré le refus du Rwanda

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS de l’UA) s'est réuni pour discuter de la...