Rubrique :

Course au gouvernorat au Kongo Central : Guy Bandu demeure le ticket de l’Union sacrée

À la veille des élections des gouverneurs et des sénateurs, une effervescence agite le pays quant à la contestation des tickets. Notamment, la course au poste de gouverneur dans le Kongo Central suscite des vagues. Au cœur de l’Union sacrée, des dissensions émergent quant aux candidats soutenus pour ce scrutin crucial.

Des débats enflammés ont lieu au sein de la plateforme « Union sacrée de la nation » concernant les choix des représentants au Kongo Central. Guy Bandu, le gouverneur sortant, est au cœur de cette controverse, étant retenu comme le candidat de l’Union sacrée, bien que des oppositions internes se fassent entendre.

Des tensions ont éclaté lorsqu’un certain groupe de Ne Kongo, députés nationaux soient-ils, ils se sont précipités pour aller voir Augustin Kabuya, l’informateur du chef de l’État, pour lui présenter leurs candidats. Au sortir de l’audience tenue dimanche dernier, ils ont commencé à propager des fausses informations dans l’opinion disant que leur candidat Grâce Bilolo, qui aurait été retenu comme le ticket de l’Union sacrée. Faux et archi faux. Car, l’option a été levée au sein de l’union sacrée concernant la course au gouvernorat, ils sont partis de la logique selon laquelle le parti politique ou le regroupement politique qui a plus de députés provinciaux dans les assemblées provinciales, c’est bien lui qui alignera ses candidats au poste de gouverneur. Tricherie

Une intox, car à en croire l’affirmation du chargé des missions de l’informateur, lors de cette rencontre il n’a jamais été question de valider leurs candidats. “ “Arrêtez de désinformer la population » le Gouvernorat sera donné au regroupement ayant plus de députés à l’assemblée provinciale » a-t-il révélé. De son côté, Guy Bandu demeure serein, car son regroupement l’a choisi comme joker pour le poste de gouverneur du Kongo Central afin qu’il puisse parachever son chantier qu’il a déjà commencé lors de son premier mandat.

La province du Kongo Central, stratégique pour l’approvisionnement de Kinshasa, ainsi que pour l’économie nationale, nécessite des dirigeants capables de relever des défis colossaux sur le long terme comme Guy Bandu. Les enjeux de développement sont immenses, nécessitant des leaders engagés et non des opportunistes.

Alors que les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs se profilent pour le 28 avril, le Kongo Central se trouve au cœur d’une lutte politique intense, reflétant les défis et les aspirations de toute une région en quête de stabilité et de progrès.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Élections de gouverneur et vice-gouverneur annulées: Le conseil d’État sauve la démocratie au Kongo Central

Le Kongo Central, terre emblématique de Kimbangu et de Kasa-Vubu, a vécu lundi dans la soirée un tournant majeur...

Tentative d’assassinat contre Kamerhe, la réaction musclée de l’UNC

Ce dimanche 19 mai, Vital Kamerhe, président national de l'Union pour la nation congolaise (UNC), a échappé de justesse...

“Mon mari m’a réveillée…”, témoignage glacial de l’épouse de Kamerhe

La nuit du 19 mai a été marquée par une attaque violente à la résidence de Vital Kamerhe, candidat...

Coup d’État militaire déjoué : les FARDC rétablissent l’ordre

Une annonce choc a secoué la RDC ce dimanche 19 mai, confirmant la défaite d'un coup d'État militaire par...

Assemblée nationale : Kamerhe fait peur, sa résidence attaquée par un commando armé

Une nuit de terreur a frappé la résidence du député national Vital Kamerhe, sise sur l'avenue Roi Baudouin à...

Mboso sous le feu ardent : recrutement scandaleux de 200 nouvelles unités, dont plus de...

Christophe Mboso, président du bureau d'âge et sortant de l'Assemblée nationale, est une fois de plus au cœur d'une...

IBTP/Kisangani : Course à la coordination estudiantine, 4 candidatures validées

Plusieurs candidatures parmi lesquelles 4 seulement sont retenues pour les élections des représentants des étudiants de l’institut du bâtiment...

Assemblée nationale : les élus préparent un vote sanction contre Bemba et Mboso, Bahati se...

Dans un climat de forte indignation et de rejet massif, les candidatures de Christophe Mboso, Serge Bahati (remplacé par...