Rubrique :

Territoriale Adrien Wawa Boronse: un candidat qui dérange dans la course au Gouvernorat de Mai-Ndombé

Les élections des nouveaux sénateurs et gouverneurs se sont déroulées le 29 avril 2024 dans plusieurs provinces, hormis celles du Nord-Ubangi, de l’Equateur et Mai-Ndombé. Et pour cause: la tension qui bat son plein au sein des assemblées provinciales de ces entités politico-administratives, ne facilite pas l’organisation, par la CENI, des scrutins pour désigner les nouveaux sénateurs et les chefs des exécutifs provinciaux.
Concernant particulièrement la province de Mai-Ndombé, l’on se rappelle qu’il y a quelques semaines, les notables du territoire de Kutu s’étaient réunis à Kinshasa pour réclamer l’application du principe de rotation dans la gestion de ladite entité politico-administrative.

A les entendre, il n’est pas normal que ce soit toujours les ressortissants du territoire d’Inongo qui président aux destinées de cette province. Mais que pour son développement harmonieux, et le bon vouloir vivre ensemble, il est impérieux que la gestion de la province soit assurée à tour de rôle par les acteurs politiques de chaque territoire. Cela évitera des tensions inutiles dans une province dotée d’immenses ressources naturelles et humaines, qui mérite d’atteindre un niveau élevé de modernisation et de développement pour le bien-être de ses populations.


Des contre-vérités sur un candidat
En attendant l’élection du nouveau gouverneur, plusieurs candidats se bousculent au portillon, avec une envergure différente. Cependant, au lieu de jouer franchement le jeu démocratique, certains candidats qui se sentent déjà en mauvaise position, tentent de jeter l’opprobre sur ceux qui disposent des ressources physiques et intellectuelles pour remporter cette élection. Au nombre de ces candidats, l’on cite Adrien Wawa Boronse contre qui une forte campagne de diffamation est orchestrée sur les réseaux sociaux par ces détracteurs.
C’est ainsi que ses partisans dénoncent: « Nous venons d’intercepter la mise en circulation sur les réseaux sociaux par un groupe des détracteurs les images de notre candidat gouverneur et sa femme en la personne de Mr Adrien Wawa Boronse en lui attribuant malhonnêtement la casquette du membre de PPRD. Nous mettons sévèrement en garde ce groupe des détracteurs et nous les invitons à un combat politique axé sur l’idéologie, programme de développement de notre chère Province de Mai-Ndombe que de procéder par la ruse qui frise l’amateurisme politique ».
Un spécialiste en gestion d’entreprises publiques et privées.


Ce qui dérange ses concurrents, c’est son parcours universitaire et professionnel. Né le 16 février 1968 à Nioki dans le territoire de Kutu, Adrien Wawa Boronse est issu de l’union d’Albert Mpanya et de Pauline Monkango Ndjako. Il est marié et père de 5 enfants. Il a fait ses études primaires à l’EP Mongankolo à Nioki avant d’embrasser les humanités littéraires, options Latin-philo au Petit Séminaire de Bokoro et au Lycée Kabambare à Kinshasa où il obtient son diplôme d’Etat.
Il commença son parcours universitaire à la faculté de droit de l’Université de Kinshasa où il a effectué ses deux premières années académiques. Il a obtenu ensuite une Maitrise en gestion d’entreprises publiques et privées de l’Institut supérieur de Wake Tech College, en Caroline du Nord aux Etats-Unis d’Amérique.


Une fois ses études terminées, Adrien Wawa Boronse a d’abord travaillé comme Chef de projet dans la compagnie Krispy Kreme à Raleigh en Caroline du Nord, après un stage de formation à Microsoft/Usa en tant qu’assistant bureautique, avant de devenir superviseur de Global Treaty Corporation, section africaine. Le candidat gouverneur est doté d’une grande capacité à travailler dans un environnement multiculturel.
C’est cette riche expérience qu’Adrien Wawa Boronse se propose de mettre à la disposition de la province de Mai-Ndombé, pour sa reconstruction dans tous les secteurs, sa modernisation et son ouverture sur le monde. Les députés provinciaux devraient ainsi en tenir compte dans le choix du futur gouverneur de cette entité politico-administrative pour la tirer de sa situation du moment. Le candidat gouverneur est porteur notamment d’un projet de développement de réseau Télécom qui peut profiter à la province et à l’ensemble du pays, et procurer de nombreux emplois pour les jeunes.


Yamaina Mandala

dans la même rubrique

Assemblée nationale : les coulisses du bureau définitif

Après des rebondissements intenses, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale s'annonce sous de nouveaux auspices. Augustin Kabuya, le...

Élections de gouverneur et vice-gouverneur annulées: Le conseil d’État sauve la démocratie au Kongo Central

Le Kongo Central, terre emblématique de Kimbangu et de Kasa-Vubu, a vécu lundi dans la soirée un tournant majeur...

Union sacrée : ce qu’on retient de la réunion du présidium

Ce samedi 18 mai, la salle des réunions du bureau privé de l'honorable Augustin Kabuya a accueilli la réunion...

Contentieux électoral au Kongo Central : le parquet général près le conseil d’Etat appelle à...

Le Ministère public près le conseil d'État, gardien des mœurs républicaines, a révélé les irrégularités choquantes des élections du...

Réunion cruciale du présidium de l’Union sacrée : revue des tickets et enjeux majeurs ce...

Le député national Augustin Kabuya a convoqué une réunion d'importance capitale avec les présidents des regroupements de l'Union sacrée...

Première journée de campagne à l’AN : le député Michel Moto mobilise la troupe pour...

Le jeudi 16 mai, le Palais du peuple était le théâtre d'une effervescence particulière, marquant le début de la...

Assemblée nationale : Kamerhe, le retour de l’homme du peuple au Palais du peuple

Depuis l'annonce de la victoire de Vital Kamerhe lors des primaires du 23 avril dernier, l'attention se tourne vers...

Sondage Echos d’opinion: Les hommes capables de diriger le Sénat sans faire ombrage au président...

Depuis le 29 avril dernier, l’on connait les nouveaux sénateurs élus par les députés provinciaux. Ce sont donc eux...