Rubrique :

“Mon mari m’a réveillée…”, témoignage glacial de l’épouse de Kamerhe

La nuit du 19 mai a été marquée par une attaque violente à la résidence de Vital Kamerhe, candidat au poste de président de l’Assemblée nationale, dans la commune de la Gombe. Aux alentours de 4h30 du matin, un groupe d’hommes armés en tenue militaire a encerclé la demeure, déclenchant un échange de tirs redoutable.

Hamida Chatur, l’épouse de Kamerhe, relate une scène terrifiante : “Mon mari m’a réveillée en sursaut à 4h du matin pour m’annoncer que notre maison était encerclée par plusieurs militaires et que ça faisait un long moment qu’il entendait des tirs à l’arme lourde venant de l’extérieur”, confie-t-elle.

Elle poursuit : “J’ai réalisé qu’un échange de tirs furieux avait éclaté avec nos vaillants gardes. Les assaillants ont réussi à pénétrer dans notre parcelle, tirant sans relâche sur tout ce qui bougeait.”

Dans un geste inquiétant, les assaillants ont utilisé un drone pour repérer les positions avant de lancer leur assaut, démontrant une planification minutieuse de l’attaque. “Dans leur fureur, ils ont abattu deux de nos gardes. Un de nos hommes a tout de même réussi à neutraliser l’un des leurs, mais cela n’a fait qu’attiser leur violence”, fait-elle savoir. “Ils ont même introduit un drone pour repérer nos positions avant de lancer leur assaut”, dit-elle.

Hamida souligne que même après l’intervention des gardes, la situation restait critique, avec plus de 40 assaillants lourdement armés en action. “Pendant ce chaos, mon mari a réussi à joindre un de nos gardes par téléphone, qui lui a dit d’une voix tremblante : « Mokonzi, bazo luka nde yo, batuni oza wapi baza plus des 40 éléments lourdement armés”, souligne Hamida.

Peu de temps après l’incident, la garde républicaine a appréhendé un groupe d’assaillants qui ont non seulement attaqué la résidence de Kamerhe, mais ont également tenté une intrusion au Palais de la nation, le bureau du président de la République. Ces individus, vêtus en tenue militaire et arborant le drapeau du Zaïre, ont revendiqué sur des vidéos leur volonté de « changer des choses dans la gestion de la République ».

En réponse à cette attaque, la garde républicaine s’est rapidement mobilisée, déployant des véhicules blindés autour du Palais de la nation pour assurer la sécurité.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Présidence : Anthony Nkinzo prend officiellement les rênes du cabinet de Tshisekedi

Après sa nomination jeudi en tant que directeur de cabinet du président de la République, Anthony Nkinzo a procédé...

Défense : Guy Kabombo lance un avertissement au Rwanda lors de sa prise de fonction...

Le jeudi 13 juin, à Kinshasa, une cérémonie marquante s'est déroulée pour la prise de fonctions du nouveau ministre...

Anthony Nkinzo, le nouveau directeur de cabinet de Félix Tshisekedi

Jeudi 13 juin a marqué un tournant important dans l'administration présidentielle de la République, avec la nomination d'Anthony Nkinzo...

Pasteur Marcelo Tunasi dévasté après le décès de son épouse : “je n’ai jamais ressenti...

Le pasteur Marcelo Tunasi a partagé des mots d'une intensité rare ce jeudi 13 juin sur Instagram, exprimant le...

Jean Faustin Bongilo après l’investiture du gouvernement Suminwa : “les femmes ont un penchant sur...

Lors de l'investiture du gouvernement de Judith Suminwa Tuluka mardi 11 juin à Kinshasa, le recteur de l'Université de...

Le Collectif des Ultras LIHAU affiche son soutien au Gouvernement Suminwa : « Jean-Pierre Lihau au...

Dans un geste marquant de solidarité, le Collectif des Ultras LIHAU s'est rassemblé à l'Assemblée Nationale lors de l'investiture...

Primature: Sama Lukonde passe le flambeau à Judith Suminwa

Après l'investiture de son Gouvernement, intervenue aux petites heures du matin, la Première Ministre, Judith Suminwa Tuluka, a pris...

Investiture du gouvernement : la qualité des débats et la conduite de la plénière par...

L'importance de la rigueur et de la ponctualité dans le travail politique a été soulignée de manière éclatante lors...