Rubrique :

Clôture de la session ordinaire de mars: le Président Vital Kamerhe lève le voile sur les salaires des députés nationaux

Lors de la plénière de clôture de la session ordinaire de mars ce samedi 15 juin, le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a mis fin à toute équivoque concernant les émoluments des députés nationaux.

Dans son discours, le speaker de la chambre basse a rappelé aux élus nationaux l’importance de la transparence et de la reddition de comptes. Il a souligné que les députés doivent produire un rapport pour évaluer l’exécution du programme du gouvernement. “vous avez l’obligation de produire un rapport à déposer à la prochaine session cela va nous permettre d’avoir la vraie réalité de la base quant à nos promesses faites et d’évaluer les niveaux d’exécution du programme du gouvernement”, dit-il.

Kamerhe a clarifié que les salaires des députés peuvent être vérifiés par tous et a défié quiconque de prouver que ces émoluments atteignent des sommes faramineuses. Il a annoncé une restriction de la tension salariale et a invité toute organisation prétendant le contraire à apporter des preuves. “Je mets quiconque au défi de prouver le contraire. Un député national touche, tout avantage confondu, 14 millions de Francs congolais et les chefs de division à peu de 5 millions de Francs congolais. Nous avons dit que nous allons restreindre la tension salariale”, clarifie-t-il.

“Je n’accepterai pas qu’on puisse ternir l’image d’une aussi grande institution. Donc je voudrais dire à haute intelligible voix que les salaires du député et de 14 millions de Francs congolais tout avantage confondu. Ça se passe au niveau de la banque, et alors cesser d’inventer des histoires”, insiste le speaker de la chambre basse.

A cet effet, le président a remercié les députés d’avoir accepté une réduction de leurs salaires, soulignant que c’était un geste de patriotisme. “Je voudrais vous remercier, vous honorables députés, d’avoir accepté que votre salaire qui était rejeté par la population soit divisé par trois, par deux, et là c’est un geste de patriotisme, mais vous devez vous applaudir”, indique Kamerhe.

Il a assuré qu’il n’y aurait pas d’augmentation de salaire pendant cet exercice. “Je vous ai dit que sans sacrifice, nous ne ferons rien madame la Première ministre. Nous tenons à vous rassurer, on ne va pas vous demander une augmentation de salaire des députés (…) nous allons échanger sur les questions de renseignements qui touchent le bien-être du peuple congolais, l’accomplissement de votre programme pour que notre pays finalement découvre sa place naturelle”, fait savoir l’élu de Bukavu.

Avant le discours solennel du président de l’Assemblée nationale clôturant la session ordinaire de mars , la plénière a reçu et adopté des points importants tels que l’adoption d’un projet de loi d’habilitation dont l’économie du texte a été présentée à la représentation nationale par le ministre d’État de la justice et garde des sceaux Constant Mutamba. Le ministre d’État à la justice a sollicité et obtenu auprès de la représentation nationale, l’adoption de ce projet. Quant à la commission spéciale chargée de la vérification et la validation des mandats de 39 députés, la résolution a été adoptée après quelques éclaircissements. Pour le point ayant trait au réquisitoire du procureur général près la cour de cassation sur l’affaire des forages impliquant l’ancien ministre des Finances Nicolas Kazadi, il a été autorisé l’ouverture d’une instruction judiciaire contre l’ancien ministre des finances aujourd’hui député national. Par contre, elle n’autorise pas toute mesure visant à restreindre les mouvements du précité.

La session s’est clôturée sur une note d’optimisme quant à l’avenir du pays, soulignant le rôle clé du Congo dans le développement de l’Afrique subsaharienne. Vital Kamerhe a appelé à l’unité pour faire face aux défis du réchauffement climatique et a affirmé que le Congo avait des solutions à offrir au monde.

La plénière a exprimé également sa confiance dans la direction prise par l’Assemblée nationale et a souligné l’importance de garantir le respect et la protection du pays et de ses citoyens. Les prochains jours verront de nouvelles discussions et actions visant à renforcer l’institution et à servir au mieux le peuple congolais.

Jeff Saile

dans la même rubrique

Diplomatie parlementaire : les parlementaires français du groupe d’amitié France-Afrique central étaient en séance de...

En séjour à Kinshasa dans le cadre de la diplomatie parlementaire, une forte délégation des Sénateurs Francais du groupe...

Koffi Olomide face au CSAC : la polémique sur les violences dans l’Est de la...

Le célèbre chanteur congolais Koffi Olomide a récemment partagé son point de vue sur la situation sécuritaire en RD...

Réunion cruciale de l’UNC : les enjeux de l’avenir se dessinent

Mardi 09 juillet dernier a été une journée très remarquable pour les membres de l'Union pour la Nation Congolaise...

Stabilité et perspectives : avancées notables lors de la deuxième réunion de la Troïka présidée...

La deuxième réunion de la Troïka politique en République Démocratique du Congo, présidée par le ministre des Finances Doudou...

UDPS-Serge ETINKUM:  » La démarche du député national Eteni Longondo est désinvolte »

Membre de l'UDPS et candidat malheureux à l'élection de gouverneur de la ville de Kinshasa, Serge Etinkum désapprouve la...

Voici l’intégralité de la déclaration de Vital Kamerhe, Président de l’Assemblée nationale de la Rdc,...

Monsieur le Président de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, Monsieur le Délégué Général de l’APF, Monsieur le Secrétaire Général de l’APF, Messieurs...

49ème session de l’APF : grâce au lobbying mené par Vital Kamerhe la Rdc décroche...

En marge de la 49 ème session de l’Assemblée Parlementaire Francophone, grâce au lobbying mené par le Président de...

Transparence et intégrité dans la gestion de la chose publique : Sama Lukonde déclare son...

Comme à son entrée en fonction en 2021, le Premier Ministre honoraire Jean-Michel Sama Lukonde s'est conformé ce mardi,...