Rubrique :

Recrutement, formation et logistique, priorités de la réforme de la Police nationale congolaise

Le recrutement, la formation et l’appui logistique aux nouvelles unités figurent parmi les priorités de la réforme de la police en République démocratique du Congo, a déclaré mercredi le commissaire général Dieudonné Amuli, au cours d’un entretien avec la chargée de mission du Chef de l’État.

« Le commissaire général de la Police nationale congolaise, Dieudonné Amuli a présenté les différents problèmes que connaît la PNC dans son fonctionnement, problèmes résumés en quatre piliers, à savoir le recrutement et la formation pour une police professionnelle, la dotation en équipements et matériels de travail, la prise en charge de l’homme ainsi que la construction d’infrastructures nécessaires », a fait savoir à l’ACP une source de la Présidence.

Selon cette source, le commissaire général Amuli a affirmé que l’amélioration de ces quatre piliers permettra de rajeunir la Police nationale congolaise.

Il a aussi félicité la chargée de mission du Chef de l’État pour le suivi de la réforme de la PNC, Clarisse Kanku pour sa nomination, tout en remerciant le Commandant suprême des Forces armées et de la Police nationale, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi pour la réorganisation de ce service de l’ordre.

Les participants à la réunion

A son tour, Clarisse Kanku a qualifié cette séance de travail de « retrouvailles » car, a-t-elle souligné, « je suis de la maison, je connais tous les problèmes. Je vous ai écouté, mais je vais revenir pour vous répondre ».

Elle a souhaité travailler en symbiose avec la PNC pour atteindre les objectifs assignés, tout en recommandant au commissaire général de désigner un point focal qui fera l’interface entre le commissariat général de la Police nationale et son cabinet, afin de maintenir une connexion constante et ainsi travailler efficacement à la résolution des problèmes que rencontrent les hommes en uniforme.

La Police nationale congolaise est butée, depuis quelques années, à de nombreuses difficultés de fonctionnement et d’organisation causées notamment par l’insuffisance du personnel et des moyens logistiques, l’empêchant ainsi de faire face à certains phénomènes persistants tel que le banditisme urbain, rappelle-t-on.

Avec ACP

dans la même rubrique

RDC : réaction ferme du gouvernement contre une tentative du putsch

Le gouvernement congolais du Congo a vivement condamné l'attaque survenue aux premières heures de dimanche, visant le Palais de...

Débat enflammé autour de la Constitution : la réaction d’Augustin Kabuya

La proposition du président, Félix Tshisekedi sur la modification de la Constitution, a suscité une controverse intense. Augustin Kabuya,...

Tshisekedi appelle à une refonte Constitutionnelle

Lors de sa rencontre avec la diaspora congolaise en Belgique le 3 mai dernier, le président de la République,...

Les vraies raisons de la présence de Vital Kamerhe dans la délégation du chef de...

La question est cruciale, surtout étant donné les spéculations entourant la qualité de la participation de Vital Kamerhe à...

Crise au FONER : la démission de Pierre Bundoki réclamée!

Au sein du Fonds national d'entretien routier (FONER), une vague de mécontentement gronde parmi les agents, exigeant la démission...

Renaissance minière : le Dg Pistis Bonongo impulse un nouveau départ à la Sokimo

La Société minière de Kilomoto - Sokimo, sous la direction déterminée de son Directeur Général, Pistis Bonongo Tokole, franchit...

Reformes institutionnelles et décentralisation : le ministre d’État Eustache Muhanzi invite les fonctionnaires de son...

“ Je suis revenu pour vous dire que je ne vous ai pas abandonner. Continuons à nous battre ensemble...

Rapport de Kabuya remis à Tshisekedi : vers un nouveau Premier ministre

Ce vendredi 29 mars, à la cité de l'Union africaine, l'informateur désigné Augustin Kabuya a présenté au chef de...