Rubrique :

Le Ministre Désiré M’ZINGA BIRIHANZE émerveillé par le projet de l’autosuffisante alimentaire de la société HAM’S Agro sprl

La localité de Mongata située à environ 170 km du centre ville de Kinshasa sur la route Bandundu, a accueilli le samedi 25 février 2023 la cérémonie de lancement de récolte du maïs cultivé par la société Hams-Agro sprl présidée par Hamida Chatur Kamerhe.

La manifestation a été rehaussée de la présence du ministre en charge de l’agriculture, Désiré M’ZINGA BIRIHANZE , représentant personnel du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, de ministre d’Etat Eustache Muhanzi et de quelques députés nationaux et d’autres invités de marque triés sur le volet.

Faisant sien le vœux du chef de l’Etat congolais, celui de la revanche du sol sur le sous sol, la firme
agricole HAM’ S AGRO s.a.r.l a intériorisé ce vœu de l’autorité suprême du pays via un projet agricole qui a abouti par la récolte ce jour de plus de 500 hectares de Maïs et 300 hectares de manioc, mettant ainsi à la disposition de la population Congolaise, 3000 tonnes de Maïs, et 2000 tonnes de manioc.
Avec évidemment une mission qui consiste à :

  • pallier tant soit peu aux problèmes de sécurité alimentaire ;
  • l’accès de la population aux denrées alimentaires et en quantité ;
  • lutter contre la pauvreté et la famine persistantes ;
  • faire de l’agrobusiness une priorité afin d’améliorer le panier de la ménagère ;
  • lutter contre le chômage ;
  • impacter positivement la rencontre entre l’ offre et la demande sur le marché des biens de première nécessité ;
  • diminuer progressivement la consommation des produits importés.

Prenant la parole en premier, le Directeur Général de HAM’S s.a.r.l Didier KAMERHE a informé à l’assistance que la firme Agro alimentaire HAM’S AGRO s.a.r.l; va après cette récolte de maïs, se lancer dans la production de soja, d’haricot et de la patate douce.

« il s’agit d’un projet ambitieux et de grande envergure que nous avons tenu à vous présenter.” , a-t-il déclaré.

A son tour, la Présidente de HAM’S AGRO s.a.r.l, Hamida Chatur KAMERHE, a d’emblé fait comprendre que, cette initiative s’inscrit dans l’intérêt particulier au quotidien que porte le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour la transformation agricole.

“ A ce jour, les résultats sont en effet palpables, une grande réussite qui verra dans quelques instants plus de 500 hectares de mais d’abord dessouchés, puis labourés, après versés, ensuite amendés et enfin semés et récoltés. Et sans fausse modestie, ce champ a toutes les valeurs comparables à ceux des pays industrialisés, ” a fait savoir Madame Hamida Chatur KAMERHE.

Et d’ajouter

“ Notre pays traverse des moments difficiles de la guerre d’agression où nos soldats sont au front et ont besoin d’être en bonne santé, eux-mêmes et leurs familles restées à la maison. J’aurais souhaité que toute cette production soit rachetée à un prix social par le Gouvernement pour nourrir nos vaillants soldats, ceci constituera aussi notre contribution à cette lutte à laquelle tous les compatriotes doivent participer, ” requête de la Présidente de HAM’S AGRO s.a.r.l Hamida Chatur KAMERHE au Ministre de l’Agriculture.

Il faut rappeler que cet immense projet, qui montre aujourd’hui ces résultats, a bénéficié d’un appui et d’un accompagnement de la Banque Equity BCDC à travers son partenariat avec la société HAM’S AGRO s.a.r.l.

Assurance du gouvernement

Le ministre de l’agriculture qui représentait le chef de l’État à cette cérémonie a été émerveillé de voir ce vaste champ des maïs arrivé à maturité. Il a assuré la présidente de HAM’S Agro non seulement de l’encadrement technique mais aussi de l’appui financier de son ministère.

Signalons également que, plusieurs difficultés rencontrées dans ce projet, ont été surmontées grâce à la collaboration fructueuse du Gouvernement à travers le Ministère de l’Agriculture, qui a rassuré de maintenir cette étroite collaboration avec la firme et les petits agriculteurs environnant, pour qu’effectivement, le sol prenne sa revanche sur le sous sol, et que la population Congolaise mange sur la table et non sous la table comme c’est le cas.

Cette ferme est en réalité un projet intégrateur assis sur un élan socio-économique, avec un élevage d’une population importante de bovins, comprenant d’un côté, la production agricole, et de l’autre, la plantation de 500 hectares d’acacias afin de capter les effets nocifs de gaz à effet de serre.

Champ de maïs

La présidente de HAM’S Agro sprl en a aussi profité de la circonstance pour annoncer la plantation de 300 ruches pour la production de miel. Elle a encouragé les jeunes à s’investir dans l’agriculture qui est un métier très rentable à même de créer des millionnaires à l’instar d’autres pays du continent.
Le projet consiste également, a-t-elle poursuivi, à planter des serres industrielles ayant un rendement très élevé installé dans son parc de la N’Sele ne prenant qu’un cycle très court de 45 jours. Elle a indiqué par ailleurs que la société Hams-agro a bénéficié, pour le développement de ses activités, des conseils de son mari, Vital Kamerhe, détenteur d’un diplôme en économie rurale et d’un doctorat en rhétorique, bonne gouvernance et croissance économique. Elle a par ailleurs annoncé la récolte, dans dix mois, du manioc sur 500 hectares.

Mme Kamerhe

Une vision de Kamerhe

La ferme de HAM’S Agro sprl est située à 170 kilomètres de Kinshasa, dans la localité de Mongata. Elle est la matérialisation de sa vision pour notre pays. En fait, cette ferme est une sorte de laboratoire bâti sur 2.750 hectares où le propriétaire réalise à l’échelle micro-économique ce qu’il compte faire au niveau macro-économique, une fois au pouvoir. Car, pour avoir su capitaliser deux richesses, la forêt et l’eau, il se rappelle que le président Lula Da Silva revenu il y a quelques mois au pouvoir, avait réalisé l’exploit de faire du Brésil un pays émergent parmi les plus prospères en l’espace de près de 10 ans.

Didier Kamerhe DG du Groupe Ham’s Agro

Vital Kamerhe pense donc que notre pays est capable de rééditer cette prouesse d’autant qu’il est classé comme la deuxième réserve forestière mondiale et l’un des plus grands réservoirs d’eau douce de la planète. Puisqu’il fallait commencer quelque part, le site de Mongata s’y est bien prêté avec sa flore verdoyante et un cours d’eau qui traverse une bonne partie de son étendue. L’ex président de la chambre basse du Parlement s’y est installé il ya belle lurette avec en surface tout ce qui pousse de manière spontanée grâce à la générosité de la nature. Aujourd’hui, Mongata compte plus de 350 têtes de bovins et près de 150 têtes de mouton de race sud-africaine, pendant que maïs et manioc sont moissonnés abondamment, chaque année, sur des dizaines d’hectares de plantes bandes.

Des outils modernes

Par ailleurs, la firme HAM’S Agro sprl avait promis de planter 50.000 acacias à Mongata. Il commence donc par la transplantation de 20.000 acacias de sa ferme de la N’Sele -spécialisée dans la culture des ananas et l’élevage des poules pondeuses- à Mongata. Manioc et maïs -une moisson de- plusieurs dizaines de tonnes- de Mongata sont commercialisés à Kinshasa sans que les Kinois s’en rendent compte. Vital Kamerhe fait des projections qu’avec ses 80 millions de terres cultivables, le pays sera capable de nourrir 2 milliards d’individus. Bel exemple donc d’une contribution du couple Kamerhe à l’autosuffisance alimentaire, et au développement de l’agriculture congolaise.

Jeff Saile

dans la même rubrique

La BCC met fin aux transactions en dollars américains : les détails de la décision...

Dans un communiqué historique, la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé sa décision de mettre fin aux transactions...

Coupe du Congo – 16ème de finale : DCMP exempté, Mazembe et V.Club connaissent leurs...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe du Congo de football messieurs 2024 a dévoilé...

Finances publiques: Le grand bilan du premier mandat de Félix Tshisekedi

Après la rupture de la coalition CACH-FCC en décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi a eu les mains libres...

CPCE-ANEP : SÉANCE DE TRAVAIL TRÈS FRUCTUEUSE POUR L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Dans le cadre de la relance des activités du Cadre Permanent de Concertation Économique, « CPCE », l’Équipe dirigeante de son...

CPCE-ASSOFE : SÉANCE DE TRAVAIL AU SIEGE DE L’ ASSOCIATION DES FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE CE...

Dans le cadre de la relance des activités du Secrétariat Technique Pluridisciplinaire pour redynamiser le CADRE PERMANENT DE CONCERTATION...

Économie: Rencontre fructueuse entre le ministre d’Etat Eustache Muhanzi et le CPCE

Le ministre d'Etat, ministre ad intérim de l'Economie nationale, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu des discussions productives ce jeudi...

Trafic de minerais : 9 Tonnes de cassitérite et coltan quittent la RDC vers le...

Un important chargement de 9000 kgs de minerais, comprenant de la cassitérite et du coltan, a été transporté sur...

En RDC, l’IGF sauve 1,5 milliard USD de dépenses illicites

Depuis 2008, l'État congolais a mené une réforme des entreprises publiques avec l'objectif ambitieux de réaliser 5 milliards de...