Rubrique :

Les quatre vérités de Augustin Kabuya !

Sur le bilan de quatre ans, dépréciation du Franc congolais, le SG de l’Udps a répondu du tic au tac à toutes les questions de l’émission Le débat. L’homme se positionne désormais en défenseur acharné du régime du président Félix Tshisekedi

Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Udps, parti présidentiel, a été l’invité spécial de l’émission « Le débat » de la radio Top Congo FM ce mardi 14 mars 2023 où il a répondu sans ambages ni faux fuyant à toutes les questions lui posées au sujet notamment du bilan de quatre ans du régime du président Félix Tshisekedi, de la dépréciation du franc congolais et j’en passe.

Abordant la question cruciale de la dépréciation du franc congolais, Augustin Kabuya justifie cette dépréciation du franc congolais par rapport au dollar par la guerre qui sévit à l’Est de la Rdc.

Il y a quelques jours, rappelle-t-on, la monnaie nationale, le franc congolais, a connu une certaine dépréciation par rapport notamment au dollar, la devise américaine. Cette dépréciation a eu des incidences fâcheuses sur le marché dans la mesure où elle a provoqué la flambée des prix des denrées de consommation courante.

Du coup, au lieu de chercher les éléments appropriés pour tenter d’expliquer cette situation, certains esprits malveillants sont allés vite en besogne, en accusant de mauvaise gestion le gouvernement de la République dirigé par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

Désireux d’éclairer la lanterne de l’opinion publique contre ces fausses allégations, et sur bien d’autres questions qui se posent dans l’espace politique congolais, Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social –UDPS-, parti au pouvoir, s’est voulu rassurant. A ce propos, il a expliqué, au cours d’une interview accordée le mardi 14 mars 2023 à la chaine de radio Top Congo que cette situation découle de la crise sécuritaire à l’Est du pays. «C’est la guerre dans la partie Est du pays qui est à la base de la dépréciation de la monnaie nationale face au dollar américain», a-t-il fait savoir.

A cela rien d’étonnant, a-t-il poursuivi, dans la mesure où même les économies des grandes puissances occidentales sont perturbées par la guerre qui se déroule depuis une année en Ukraine. Dès lors, un pays en développement comme la République démocratique ne peut que ressentir les effets néfastes de la guerre imposée à la RDC par le Rwanda par le biais de ses supplétifs du M23.

D’ailleurs, a-t-il poursuivi, le chef de l’Etat a, lors de la récente réunion du Conseil des ministres, encouragé le gouvernement à revaloriser la monnaie nationale face aux devises étrangères, notamment le dollar américain.

Evoquant le bilan du chef de l’Etat, à l’heure où l’on approche de la fin de son premier mandat, Augustin Kabuya est catégorique :  » le bilan du Chef de l’État Félix Tshisekedi à la tête de la RDC est « largement positif ».

Aussi, souligne-t-il, vous ne pouvez être dans un gouvernement et rejeter les résultats (bilan) sur le dos d’une autre personne. Le bilan du président de la République Félix Tshisekedi est partagé avec tous les gens qui ont pris part à la gestion pendant notre mandat en commençant par Joseph Kabila qui était avec nous dans la coalition FCC-CACH », a estimé, à Top Congo FM, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya.
« Toutes les parties prenantes de l’Union sacrée sont cogestionnaires avec l’UDPS« , a-t-il martelé.
Il a souligné que « nous avons beaucoup de respect pour les membres de l’Union sacrée, mais nous leur demandons aussi de respecter le président de la République », a-t-il indiqué.

Expliquant pourquoi il a déclaré que Joseph Kabila devrait rejoindre la prison de la CPI à la Haye, il s’interroge: « pourquoi doit-on interdire aux Congolais de réfléchir? On nous a fait le marketing de Joseph Kabila disant que c’est l’homme de la situation et qu’il pouvait revenir au pouvoir pour nous recoloniser. Mais s’il n’y avait pas un démocrate à la tête du pays, Kabila ne serait pas en paix aujourd’hui », reconnait le SG de l’UDPS.

Par ailleurs, pour Augustin Kabuya, “il n’y a pas de blocage” dans les négociations au sein de l’Union sacrée de la nation pour ce réaménagement. “Le problème de remaniement relève de pouvoir discrétionnaire du Chef de l’État, il n’y a pas un blocage, si quelqu’un vous dit qu’il y a un blocage, la personne qui vous a dit qu’il y a blocage, il pouvait aussi d’avance vous dire qu’il y a tel blocage ”, a-t-il répondu.

Le Secrétaire Général du parti au pouvoir explique pourquoi ce remaniement intervient. “ Pourquoi on parle même de ce réaménagement du gouvernement, vous êtes sans ignorer qu’il y a quelques ministres issus de Ensemble de Katumbi, comme dans ses habitudes, quand il voit qu’on s’achemine vers la fin, il dit que je me retire, pour créer l’actualité. Les ministres du plan, du transport et vice-ministre de la santé issus de Ensemble de Katumbi sont partis, avant il y avait le ministre de l’économie qui était destitué, quatre personnes ont quitté le gouvernement, il faut étoffer, est-ce que pour étoffer il faut un débat”, s’est-il demandé.

Une fausse rumeur

Par ailleurs, Augustin Kabuya a démenti les informations faisant état de la présence, à Kinshasa, d’une délégation du M23 dans les premiers mois du mandat de Félix Tshisekedi au sommet de l’Etat.
«C’est faux et archi faux», a martelé le secrétaire général du parti présidentiel. Cette rumeur sur le séjour dans la capitale, d’une délégation de ce mouvement pendant plus de 14 mois pris en charge par le gouvernement, n’est donc pas tout fondée.

Jeff Saile

dans la même rubrique

Sénat: Paix des braves entre Pascal Kinduelo et Jonas Mukamba sous les bons offices d’Augustin...

C'est un dossier désormais clos. Pascal Kinduelo conduira le bureau provisoire du Sénat jusqu'à l'installation de l'équipe définitive. Élu...

Gouvernement Suminwa – l’avertissement Kamerhe aux ministres : “celui qui ne fera pas son travail…”

Initiée par le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, les discussions sur l'investiture du gouvernement dirigé par la Première...

Investiture du gouvernement Suminwa : les élus de l’UDPS rassurent Vital Kamerhe

Le président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe, a lancé des consultations avec divers partis et regroupements politiques en vue...

Élection du bureau définitif du Sénat : à l’UDPS, Kabuya mobilise les sénateurs

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a lancé un appel pressant...

Le PCR appelle à l’investiture du gouvernement pour répondre aux attentes du peuple

Face aux inquiétudes de certains sociétaires de l’Union sacrée après la sortie du gouvernement Suminwa depuis le 28 mai...

Réunion cruciale à l’Union sacrée : Augustin Kabuya rassemble les forces politiques ce vendredi

Dans un geste sans précédent, l'honorable Augustin Kabuya, membre du présidium de l'Union sacrée de la nation, a convoqué...

UDPS : le nouveau VPM de la Défense reçu par le SG Augustin Kabuya

Deux jours seulement après sa nomination en tant que vice-Premier ministre en charge de la Défense nationale et anciens...

Réorganisation de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur au Kongo-Cenral : une belle occasion offerte aux...

Les députés provinciaux du Kongo Central se retrouvent face à une opportunité cruciale avec la réorganisation de l'élection du...