Rubrique :

Crise de maïs : Vital Kamerhe sur deux fronts pour gagner la bataille au Katanga et au Kasaï

Le vice premier ministre, ministre de l’économie nationale, Vital Kamerhe l’a exprimé lors du briefing du lundi 15 mai. C’est en démontrant tel un enseignant devant le tableau noir, la détermination du gouvernement à juguler la crise de maïs dans le Katanga et au Kasaï, que le patron de l’économie nationale est parvenue à convaincre l’opinion publique de la fin pour bientôt de cette pénurie dans les deux provinces.

L’occasion était donnée au Vpm Kamerhe de rappeler les mesures prises par l’exécutif national axées sur deux fronts, conjoncturel et structurel.
Sur le plan conjoncturel , le gouvernement a pris une série de mesures notamment : la suspension des droits et taxe à l’importation de maïs, la suspension des droits et taxes à l’importation des intrants agricoles et engins, un plan d’urgence d’accroissement de la production de maïs, l’accompagnement des privés dans l’opération d’importation de maïs en République sud-africaine et en Zambie, un plan de ramassage de la production dans le grand Katanga et le grand Kasaï, la surveillance du marché pour décourager la rétention de stocks et les prix illicites, un appui au service national pour l’accroissement de la productivité ainsi que la rationalisation de la parafiscalité notamment pour les péages.

Cette série des mesures supprimée va selon l’orateur stimuler les opérateurs économiques à faire mieux dans le sens de la production

« Nous allons supprimer tout un tas de facteurs que l’Etat introduit dans une fiscalité qui est devenue toxique ; qui ne peut pas pas permettre à un opérateur économique de produire. Vous le savez, trop d’impôts tue l’impôt. Nous allons le faire: ne pas taxer, et cela va créer la richesse »

Le vice-premier ministre ministre de l’économie nationale a aussi annoncé un appui du gouvernement central aux importateurs.

« L’Etat va sortir des moyens à mettre des moyens à la disposition d’une organisation, au niveau des provinces, après consultations avec les gouverneurs. Les opérateurs économiques, moyens ou petits qui n’auront pas suffisamment de moyens pourront prendre l’argent pour importer, mais ils vont ramener cet argent dans un compte séquestre qui sera créé dans chaque province. Et cet argent va pouvoir tourner. », a précisé Vital Kamerhe

Il faut rappeler que depuis le début de la crise des maïs, le Vpm Kamerhe et ses collègues du secteur multiplient des initiatives pouvant aider à résoudre l’ equation. Ainsi, il été décidé entre autre en faveurs des grands opérateurs économiques ce qui suit

 » Mais pour les grands opérateurs économiques qui ont des moyens, ils ont l’occasion de faire des bénéfices. Nous les laisserons importer avec des facilités que nous venons d’annoncer. » a déclaré le Vpm devant un parterre des journalistes

Vital Kamereh a affirmé que le gouvernement a pris d’autres mesures pour créer des conditions de concurrence favorable à la République Démocratique du Congo.

Concernant la mission gouvernementale qu’il a conduite récemment en Zambie et en République Sud-africaine, le vice-premier ministre ministre de l’économie nationale dit avoir obtenu l’annulation de certaines mesures prises contre la RDC, notamment l’interdiction des exportations en direction de la RDC et l’imposition des droits de transit.

Concernant le front structurel, le vice-premier ministre ministre de l’économie nationale a annoncé l’appui du gouvernement central aux producteurs locaux afin d’accroître la production locale et assurer l’autosuffisance alimentaire. « Notre ambition est de retrouver notre vocation de producteur et pourvoyeur du développement et du bien-être au cœur de l’Afrique », a-t- il fait savoir.

Pour ceux qui doutaient encore des capacités de l’homme à conduire son déplacement, il est utile de savoir que l’économiste Kamerhe promet de présenter en conseil des ministres des propositions idoines pour la stratégie nationale de diversification de l’économie nationale. Ce n’est que le début du commencement.

Jeff Saile

dans la même rubrique

La BCC met fin aux transactions en dollars américains : les détails de la décision...

Dans un communiqué historique, la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé sa décision de mettre fin aux transactions...

Coupe du Congo – 16ème de finale : DCMP exempté, Mazembe et V.Club connaissent leurs...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe du Congo de football messieurs 2024 a dévoilé...

Finances publiques: Le grand bilan du premier mandat de Félix Tshisekedi

Après la rupture de la coalition CACH-FCC en décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi a eu les mains libres...

CPCE-ANEP : SÉANCE DE TRAVAIL TRÈS FRUCTUEUSE POUR L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Dans le cadre de la relance des activités du Cadre Permanent de Concertation Économique, « CPCE », l’Équipe dirigeante de son...

CPCE-ASSOFE : SÉANCE DE TRAVAIL AU SIEGE DE L’ ASSOCIATION DES FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE CE...

Dans le cadre de la relance des activités du Secrétariat Technique Pluridisciplinaire pour redynamiser le CADRE PERMANENT DE CONCERTATION...

Économie: Rencontre fructueuse entre le ministre d’Etat Eustache Muhanzi et le CPCE

Le ministre d'Etat, ministre ad intérim de l'Economie nationale, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu des discussions productives ce jeudi...

Trafic de minerais : 9 Tonnes de cassitérite et coltan quittent la RDC vers le...

Un important chargement de 9000 kgs de minerais, comprenant de la cassitérite et du coltan, a été transporté sur...

En RDC, l’IGF sauve 1,5 milliard USD de dépenses illicites

Depuis 2008, l'État congolais a mené une réforme des entreprises publiques avec l'objectif ambitieux de réaliser 5 milliards de...