Rubrique :

La RDC exporte deux tonnes d’or vers les Émirats arabes unis en seulement six mois

Les autorités de RDC se félicitent d’avoir réussi en six mois à exporter 2 tonnes d’or issu des mines artisanales vers les Émirats arabes unis, avec lesquels le pays est actionnaire d’une société depuis décembre 2022. Un record pour la RDC qui s’est lancée dans la lutte contre la vente illicite de ce minerai. Avec ces résultats, c’est la première fois que les flux financiers pour l’achat et la commercialisation de l’or artisanal sont rapatriés dans le circuit bancaire congolais.

L’or exporté provient des mines artisanales de la province du Sud-Kivu. La région était une passoire pour les pays voisins comme le Rwanda, selon un rapport des Nations unies. 99% de l’exportation de l’or artisanal s’opérait de manière frauduleuse. En 2022, la RDC n’avait pu exporter que 32 kilos d’or artisanal officiellement.

Joseph Kazibaziba, le directeur général de Primera Gold, la coentreprise qui exporte le minerai, se frotte les mains. Les deux tonnes exportées représentent 80 ans des exportations de la province, affirme-t-il. Mais comment s’assure-t-on que les minerais achetés ne proviennent pas des sites contrôlés par les groupes armés ?

Joseph Kazibaziba, assure que l’entreprise maîtrise parfaitement « les sources et chaînes d’approvisionnement mieux cartographiées et retraçant tous les sites miniers suivant leurs statuts ». À ce mécanisme, poursuit-il, vient s’ajouter la bancarisation des acteurs de la chaîne d’approvisionnement, principalement des négociants et acheteurs agréés pour une meilleure traçabilité de leurs transactions :

« L’idéal pour la RDC reste de raffiner l’or localement, certifier l’or localement. Mais pour y arriver, on a un long chemin qu’on est en train de faire, parce que l’année passée ou l’année antérieure, l’or congolais ne pouvait pas être vendu sur le marché international. On l’appelait l’or impropre. »

Certaines voix au sein de la société civile estiment que ces mécanismes sont limités. L’État congolais ne détient que 45% du capital social de la Primera Gold, la société née du contrat congolo–émirati. Les 55% restants sont détenus par la société privée Primera Group, pour le compte du gouvernement émirati.

Avec Rfi

dans la même rubrique

Les journalistes Gianni Albert Bonsange Yema et Jérôme Batange échappent de justesse à la mort...

Le secrétaire du journal Alerte Plus et le présentateur de Ndenga News ont vécu une nuit terrifiante le 02...

La BCC met fin aux transactions en dollars américains : les détails de la décision...

Dans un communiqué historique, la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé sa décision de mettre fin aux transactions...

Coupe du Congo – 16ème de finale : DCMP exempté, Mazembe et V.Club connaissent leurs...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe du Congo de football messieurs 2024 a dévoilé...

Finances publiques: Le grand bilan du premier mandat de Félix Tshisekedi

Après la rupture de la coalition CACH-FCC en décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi a eu les mains libres...

CPCE-ANEP : SÉANCE DE TRAVAIL TRÈS FRUCTUEUSE POUR L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Dans le cadre de la relance des activités du Cadre Permanent de Concertation Économique, « CPCE », l’Équipe dirigeante de son...

CPCE-ASSOFE : SÉANCE DE TRAVAIL AU SIEGE DE L’ ASSOCIATION DES FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE CE...

Dans le cadre de la relance des activités du Secrétariat Technique Pluridisciplinaire pour redynamiser le CADRE PERMANENT DE CONCERTATION...

Économie: Rencontre fructueuse entre le ministre d’Etat Eustache Muhanzi et le CPCE

Le ministre d'Etat, ministre ad intérim de l'Economie nationale, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu des discussions productives ce jeudi...

Trafic de minerais : 9 Tonnes de cassitérite et coltan quittent la RDC vers le...

Un important chargement de 9000 kgs de minerais, comprenant de la cassitérite et du coltan, a été transporté sur...