Rubrique :

Malgré la baisse du taux de change, les prix restent élevés : L’indifférence des autorités du Kongo Central critiquée

Depuis près d’une semaine, les centres de négoce du Kongo Central, et en particulier la ville de Matadi, font face à une réalité préoccupante.

Malgré la légère baisse du taux de change entre le franc congolais et le dollar américain, avec une appréciation de 2 600 à 2 300 francs congolais, les prix des produits manufacturés et de consommation courante restent inchangés. Cette situation persiste dans tous les marchés de la province, sans que les autorités locales n’interviennent.

Ce phénomène, où les opérateurs économiques augmentent rapidement les prix lors de la montée de la devise étrangère et rechignent à les baisser lors de sa baisse, devrait interpeller les consciences. Les autorités politico-administratives en charge de l’économie semblent être en défaut, laissant les prix pratiqués par les commerçants échapper à tout contrôle.

Ces autorités, qui sont censées réguler les prix, semblent être influencées par les mêmes commerçants qui les soutiennent financièrement et les empêchent de remplir leurs responsabilités de manière adéquate.

Les opérateurs économiques profitent de la baisse du taux de change

Le contrôle des prix devrait permettre aux opérateurs économiques de réduire leurs marges bénéficiaires et contribuer à stabiliser le pouvoir d’achat des ménages. Cependant, de nombreux observateurs estiment que les services économiques disséminés dans les grandes villes de la province du Kongo Central devraient déployer leurs agents sur les marchés et les centres de négoce pour faciliter les transactions des nombreux parents qui se battent pour préparer la rentrée scolaire de leurs enfants.

L’inquiétude exprimée par les citoyens est partagée par de nombreux parents d’élèves qui se sentent démunis face à l’indifférence des autorités publiques. Ces dernières semblent incapables de mettre fin aux pratiques commerciales nuisibles des opérateurs économiques qui dictent leur loi sans être inquiétés ni sanctionnés. Il est donc impératif que l’État prenne toutes les mesures nécessaires pour décourager les perturbateurs de l’économie qui ne cherchent qu’à servir leurs intérêts égoïstes au détriment de la communauté.

Les autorités appelées à agir

Selon certains experts économiques du Kongo Central, la baisse du taux de change observée sur le marché de la province est le fruit de mesures salutaires prises par le gouvernement, qui vise à stabiliser et valoriser la monnaie locale dans toutes les transactions commerciales. Il est également envisagé de renforcer la production locale pour relancer les exportations et générer davantage de devises étrangères, comme cela était le cas par le passé en RDC. Ces devises étaient utilisées pour soutenir les nombreux projets de transformation du pays dans tous les domaines.

Il est grand temps que les autorités économiques traquent les opérateurs économiques qui négligent certaines mesures gouvernementales. Les efforts du gouvernement pour stabiliser l’économie doivent être soutenus pour le bien-être de la population et le développement du Kongo Central.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

La BCC met fin aux transactions en dollars américains : les détails de la décision...

Dans un communiqué historique, la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé sa décision de mettre fin aux transactions...

Coupe du Congo – 16ème de finale : DCMP exempté, Mazembe et V.Club connaissent leurs...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe du Congo de football messieurs 2024 a dévoilé...

Finances publiques: Le grand bilan du premier mandat de Félix Tshisekedi

Après la rupture de la coalition CACH-FCC en décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi a eu les mains libres...

CPCE-ANEP : SÉANCE DE TRAVAIL TRÈS FRUCTUEUSE POUR L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Dans le cadre de la relance des activités du Cadre Permanent de Concertation Économique, « CPCE », l’Équipe dirigeante de son...

CPCE-ASSOFE : SÉANCE DE TRAVAIL AU SIEGE DE L’ ASSOCIATION DES FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE CE...

Dans le cadre de la relance des activités du Secrétariat Technique Pluridisciplinaire pour redynamiser le CADRE PERMANENT DE CONCERTATION...

Économie: Rencontre fructueuse entre le ministre d’Etat Eustache Muhanzi et le CPCE

Le ministre d'Etat, ministre ad intérim de l'Economie nationale, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu des discussions productives ce jeudi...

Trafic de minerais : 9 Tonnes de cassitérite et coltan quittent la RDC vers le...

Un important chargement de 9000 kgs de minerais, comprenant de la cassitérite et du coltan, a été transporté sur...

En RDC, l’IGF sauve 1,5 milliard USD de dépenses illicites

Depuis 2008, l'État congolais a mené une réforme des entreprises publiques avec l'objectif ambitieux de réaliser 5 milliards de...