Rubrique :

Le gouvernement s’engage à payer 130 USD à un huissier en franc congolais

Le gouvernement congolais s’est engagé, samedi, à payer l’équivalent de 130 USD en monnaie locale à un huissier de l’administration publique, à l’issue des travaux de la commission paritaire tenus avec le ban syndical national.

« En ce qui concerne les rémunérations, le gouvernement s’engage à payer à un huissier l’équivalent de 130 USD en franc congolais au premier trimestre de 2024 », a-t-on lu dans le protocole d’accord sanctionnant les travaux de la commission paritaire entre le gouvernement et l’Intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP), tenus pendant six jours au lieu de 5 jours comme prévu, soit du 11 au 16 septembre 2022 à l’hôtel Sultani, à Kinshasa.

Le gouvernement s’est engagé, outre la situation des rémunérations des salaires, à mécaniser 50.000 agents certifiés dits « non-payés » (NP), pour des raisons d’exigence salariale, d’équité et de justice sociale. Il s’est aussi engagé à assurer l’application intégrale du décret du Premier ministre fixant la grille barémique.

A cet effet, la commission paritaire pour l’élaboration de la politique salariale sera convoquée avant la fin de l’année 2023.

Le ban syndical s’est engagé, pour sa part, à accompagner le gouvernement dans ses efforts de mobilisation des recettes en multipliant des stratégies, en dénonçant tous les cas de fraude, de corruption, de détournement des deniers publics, ainsi que tous les cas d’agents fictifs, de décès de longue date et toute autre forme d’anomalie, qui plombent les fichiers des effectifs et la masse salariale de l’administration publique, y compris le recrutement des nouvelles unités et leur alignement aux primes et salaires.

Le fonctionnaire doit être regardé comme un acteur majeur du développement

Le vice-Premier ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau a relevé, dans son mot de clôture, la vision du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans ce secteur : « qu’il ne peut y avoir point de décollage du grand Congo sans qu’une administration publique digne de son nom soit au rendez-vous de l’efficacité, de l’efficience et des résultats ».

« L’administration publique est le cadre où le fonctionnaire ne sera plus regardé comme un numéro matricule qui est une charge, mais plutôt comme une chance et un acteur du développement », a soutenu le vice-Premier ministre Lihau.

Pour lui, ce moment de dialogue est devenu pour le gouvernement un exercice permanent. Ce qui va permettre de tracer une nouvelle voie pour l’administration publique qui mène vers un progrès qui ne va plus s’arrêter.

Le président de l’INAP, Fidèle Kiyangi, de son côté, a remercié le Président de la République, le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement pour les efforts consentis dans l’organisation de cette commission paritaire. Il a invité le gouvernement au respect des engagements pris et a donné rendez-vous au premier trimestre de 2024 pour voir si comment le gouvernement va concrétiser l’engagement de payer 130 USD comme un salaire de base à un huissier de l’administration publique.

Les travaux de la commission paritaire, supervisés par le vice-Premier ministre chargé de la Fonction publique, ont été initiés pour évaluer l’addendum au protocole d’accord du 2 novembre 2021, signé le 5 septembre 2022.

Avec ACP

dans la même rubrique

Le gouvernement s’engage à prendre des mesures courageuses pour réduire le coût du panier de...

Réuni mercredi 03 juillet sous la présidence de la Première ministre Judith Suminwa, le comité de conjoncture économique a...

Le garde des sceaux Constant Mutamba instaure la nouvelle procédure pour l’attribution de la nationalité...

Depuis des années, la question des étrangers obtenant la nationalité congolaise illégalement a été un sujet de préoccupation majeur. Face...

Assemblée Nationale : Joseph Bangakya annonce à Vital Kamerhe la création du REPAD !

Un nouveau réseau des parlementaires vient de voir le jour. Il s'agit du Réseau Parlementaire d'Accompagnement de la Décentralisation...

Jules Alingete, le bras séculier de Fatshi en matière de lutte contre les prédateurs financiers

Depuis sa nomination il y a quatre ans à la tête de l'Inspection générale des finances (IGF) par le...

30 juin 2024: la recette de Me Clement KITENGYE-KISAKA pour l’éveil de conscience politique et...

A l'occasion du 64ème anniversaire de l'indépendance de la RDC, Me Clément KITENGYE-KISAKA s'adresse, à travers cette brève tribune,...

Portefeuille : Jean Lucien Bussa en quête de solutions pour dynamiser les entreprises publiques

Le 19 juin, à Kinshasa, le ministre du Portefeuille, Jean Lucien Bussa, a tenu une série de rencontres stratégiques...

Lubumbashi : Tshisekedi célèbre le lancement des nouveaux trains du Service national

Le président Félix Tshisekedi est revenu d'Afrique du Sud pour présider un événement majeur à Lubumbashi : le lancement...

Nouvelle ère à l’Assemblée nationale : bilan de la session de mars 2024

La session parlementaire de mars 2024 à la chambre basse du parlement s'est clôturée le samedi 15 juin dernier,...