Rubrique :

Selon plusieurs instituts de sondage: Gentiny Ngobila plébiscité le meilleur gouverneur de la ville de Kinshasa de 1960 à ce jour

A en croire les résultats publiés par plusieurs instituts de sondage, Gentiny Ngobila est régulièrement plébiscité par les Kinois comme le meilleur gouverneur de la ville de Kinshasa de 1960 à ce jour.

C’est sur base de ses réalisations que la population kinoise,  dans son ensemble, en est arrivée à cette conclusion. Certes, comme nul ne l’ignore, il n’a jamais été facile d’administrer une mégapole de la taille de Kinshasa, avec les multiples problèmes qui peuvent s’y poser, et des solutions dont l’efficacité n’est jamais assurée d’avance.

Mais, en sa qualité d’enfant né et grandi dans cette ville, le gouverneur savait qu’il n’avait pas droit à l’erreur. Cela explique la mise en œuvre, souvent avec des moyens de bord, des initiatives destinées à améliorer autant que possible, l’environnement de la capitale, par la recherche des remèdes adéquats aux questionnements existentiels auxquels sont confrontés les Kinois. Pleins feux sur le parcours politique d’un Kinois amoureux de sa ville de naissance.
Gentiny Mbaka Ngobila, né le 20 septembre 1963 à Kinshasa, est un homme d’affaires et homme politique congolais. En 2016, il est élu gouverneur du Mai-Ndombe. Il est depuis le 10 avril 2019 gouverneur de la ville-province de Kinshasa, capitale de la RDC.
Il est membre de l’ethnie Batende. Son père, Omer, fut directeur de cabinet dans un ministère du gouvernement Lumumba en 1960. Il fait ses études supérieures au Conservatoire national des arts et métiers –CNAM- de Paris, où il obtient son diplôme de licence en administration et gestion des personnels.

Après ses études supérieures, Gentiny Ngobila se lance dans les affaires. Il crée ainsi des entreprises sur la sécurité en France, puis à Kinshasa comme Universal Security ou UniSec –sécurité- et G-Com Service -immobilier.

En 2014, il prend la présidence du Daring Club Motema Pembe Imana –DCMP-, l’un des clubs de football les plus populaires de Kinshasa.
Il est aussi producteur de quelques disques, notamment l’album Makolo ya Masiya de Carlyto Lassa, ainsi que de certains de ses concerts à Paris.

Dans le monde politique, il fut  tour à tour:
En 1997: président de la commission défense et sécurité pendant le gouvernement de Laurent Désiré Kabila;
En 1998: conseiller du ministre de l’intérieur Gaëtan Kakudji;
En 1999: conseiller du ministre des finances;
En 2000: coopté député de l’ACL/PT;
En 2003: coopté encore député sous le régime de 1+4;
En 2006: élu député national dans la circonscription de Yumbi;
En 2007: nommé vice-ministre de l’Agriculture, Pêche et Élevage du Gouvernement Gizenga I,
En 2008: président du conseil d’administration de l’Office des routes;
En 2011: réélu député national, toujours dans la circonscription de Yumbi.

En 2000: nommé à l’Assemblée constituante .

En 2002: membre fondateur du  PPRD, le parti du président Joseph Kabila. Il siège à l’Assemblée nationale et est membre du bureau du PPRD.
En octobre 2015: nommé par le chef d’État Joseph Kabila, Commissaire spécial dans la province du Mai-Ndombe.
En 2016: élu gouverneur de la province du Mai-Ndombe.
En avril 2019: élu gouverneur de la ville-province de Kinshasa sous l’étiquette du PPRD. Il est élu sénateur lors des élections sénatoriales de 2019.

Les grandes lignes de son programme d’actions

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, voulait mobiliser plus de deux milliards de dollars US pour son programme d’actions dénommé «Kinshasa Bopeto», en vue de changer l’image de la capitale. Ce programme s’articulait autour de cinq axes prioritaires: l’amélioration de la gouvernance et le rétablissement de la sécurité; la protection de l’environnement et l’assainissement de la ville; la modernisation des infrastructures de base; le développement des activités économiques; la création d’emplois ainsi que l’amélioration de la qualité des services sociaux de base.

A son avis, tout devrait être fait pour s’attaquer à l’insuffisance de la gouvernance au niveau des services urbains, à la modicité des ressources dans la mise en œuvre de la décentralisation financière et le manque d’adhésion de la population kinoise.
Parmi les défis auxquels est confrontée la ville, Gentiny Ngobila avait affirmé aux députés provinciaux qu’il convenait de résoudre la problématique des effectifs pléthoriques, la sous-qualification des agents des services centralisés, etc. Aussi, a-t-il tout fait pour financer ce programme avec des ressources propres de la ville, la rétrocession, les dons et legs ainsi que les emprunts contractés conformément à la loi. De même, il devait également s’attaquer à l’insuffisance de la gouvernance au niveau des services urbains, à la modicité des ressources dans la mise en œuvre de la décentralisation financière.

L’objectif poursuivi, avait-il dit, est de donner aux Congolais, à l’Afrique et au monde l’image d’une ville dynamique, innovante et florissante. Cette opération s’inscrit dans le cadre de son programme d’urgence.
Signalons que Gentiny Ngobila est le 28ème gouverneur à diriger la capitale.
Les réalisations du gouverneur Gentiny Ngobila en 4 ans
En dépit de la modicité des moyens, et de la conjoncture socioéconomique qui n’était pas favorable, le gouverneur de la capitale a mené des actions qui ont principalement visé la modernisation de la capitale, l’amélioration des conditions de vie des populations, et l’ouverture au monde de la ville de Kinshasa.

Nous épinglons ci-dessous, ces réalisations enregistrées au bout de quatre années de gouvernance:
Construction, Réhabilitation et Modernisation
Route Elengesa: longue de 6,2km, traversant les communes de Kalamu, Ngiri-Ngiri, Makala, Selembao, Bumbu et Mont-Ngafula;
Route Kikwit: longue de 5,3Km, traversant les communes de Limete, Lemba, Ngaba, Makala, Kalamu et Bumbu;
Route Mombele: longue de 2,7Km, traversant les communes de Limete et Lemba;
Route De la Paix: longue de 14Km, traversant les communes de Limete, Matete, Kisenso et Mont-Ngafula;
Route Bongolo reliant l’avenue Kasa-Vubu et le Rond-point Yolo Médical;
Pont moderne sur Bongolo avec la construction d’un canal à deux chaussées et une passerelle avec le parc Ngobila parallèle à la rivière Funa;
Avenue Mongala dans la commune de la Gombe;
Avenue Victoire, tronçon compris entre Rond-point Victoire et l’avenue Ethiopie;
Avenue Makoma à Binza Ozone dans la commune de Ngaliema;
Route CECOMAF: longue de 15Km, traversant les communes de N’Djili, Kimbanseke et Mont-Ngafula pour déboucher sur la frontière avec la province du Kongo Central;
Avenue Libération: bétonnage sur 300 mètres entre l’avenue Landu et le marché Selembao;
Avenue Ngiri-Ngiri, tronçon compris entre Assossa et Libération;
Avenue Birmanie: travaux en cours sur une longueur de 4,9Km, traversant les communes de Kasa-Vubu, Ngiri-Ngiri et Bumbu;
Pont Camps Luka sur la rivière Lubudi;
Route Landu, de l’avenue Libération jusqu’au pont Lubudi;
Routes Wangata, Usoke et Hôpital (2,20Km);
Boulevard Salongo-Mwana Wuta dans la commune de Lemba (3,980km);
Boucle Matonge 1, Oshwe-Mpozo et permanence;
Avenue de la Nation dans la commune de la Gombe;
Avenue Chrétien dans la commune de Kintambo;
Marché central de Kinshasa avec une capacité de plus 80.000 places;
Marché moderne Type-K.
Des routes alimentées en éclairage public
Avenue Kasa-Vubu;
Boulevard du 30 juin;
Boulevard Lumumba;
Avenue des Poids Lourds;
Route By-pass;
Avenue Nguma;
Avenue Université;
Avenue Elengesa;
Avenue Libération;
Avenue Victoire;
De la 1ère porte FIKIN jusqu’au Terminus via Super-Lemba;
Avenue des Huileries;
Boulevard Kimbuta;
Avenue Modjiba;
Avenue du Tourisme;
Avenue Shaba;
Avenue Landu;
Avenue Enseignement;
Avenue Inga;
Avenue des Ecuries;
Avenue Bangala.

Aménagement et embellissement de la ville

Partenariat avec l’entreprise OK Plast dans le cadre du projet Kintoko pour la transformation et valorisation des bouteilles plastiques;
Partenariat avec la société OK Clean pour la collecte et le recyclage des bouteilles plastiques;
Partenariat avec la société turque Albayrak pour la collecte et l’évacuation des déchets à Kinshasa;
Verdurisation des emprises du Boulevard Lumumba et intégration de Fontaines et autres bancs;
Création des parcs d’attraction: place Wenge, parc Maman Marthe Kasalu Tshisekedi entre 3ème et 6ème rue Limete résidentiel, parc Wenze Hindou à Masina, parc Ngobila entre Bongolo-Victoire et parc super Lemba;
Embellissement de la place de la Gare Centrale et décoration de la ville pour les festivités de Noël et de nouvel an;
Création
Régie de gestion des marchés de Kinshasa (REGEMK);
Direction générale de Publicité Extérieure de Kinshasa(DGPEK);
Office de Contrôle de l’estampillage de Kinshasa (OCEKIN);
Coordination Kinshasa Bopeto;
Coordination pour la Promotion des Investissements et le Suivi des Réalisations des Projets (COPISREP);
Agence Provinciale pour le Développement du Numérique de Kinshasa (APDNK);
Brigade Anti-fraude de Kinshasa (BFKIN);
Unité Spéciale pour la Protection de l’Environnement (USPE).
Les Kinois dans leur ensemble ont pris en compte ces brillantes réalisations que nul ne peut mettre en doute. Tous ces travaux consistaient à redonner à la ville sa plus belle image d’antan.

Les montagnes d’immondices qui jonchaient les artères de Kinshasa ont disparu peu à peu; les jardins publics et les espaces de loisirs ont été érigés, permettant aux Kinois de se détendre dans un environnement sain; le calme politique prévaut à Kinshasa, pendant que d’autres provinces sont constamment en proie à des remous sociopolitiques; la transparence et la bonne gestion financière attestées par l’Inspection générale des Finances; le bitumage et la réhabilitation des avenues et rues pour désenclaver les communes et quartiers, de sorte que la ville est devenue un vaste chantier;  la stabilisation de la sécurité grâce à l’opération menée contre les Kuluna, ainsi que l’amélioration de la desserte en eau potable dans plusieurs quartiers.
Les populations de Kinshasa saluent également les efforts considérables fournis pour mieux assurer le fonctionnement des services de la ville, et ainsi relever les multiples défis auxquels il est confronté.

Soutien à l’agriculture urbaine

Le gouverneur n’a pas oublié le secteur agricole, qui peut aider à résoudre le problème de l’alimentation dans la capitale. C’est dans ce cadre qu’il a eu des échanges avec une délégation de maraîchers et riziculteurs du site agricole de Kingabwa Nguele venus lui exprimer de vive voix les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur métier.
En effet, après des successives inondations survenues dans la capitale suite aux nombreuses pluies diluviennes, l’aménagement de leur site a été complètement détruit, les laissant exposés aux caprices de la rivière Ndjili. Ces inondations leur ont également fait perdre leur récolte.

A son tour, Gentiny Ngobila avait déclaré que l’agriculture doit continuer à être la priorité des priorités. Des dispositions ont dès lors été prises pour bien analyser la requête en vue de soumettre au gouvernement provincial les besoins réels de cette catégorie sociale non négligeable de la société.

Résilience des quartiers de Kinshasa

Par ailleurs, le gouverneur a lancé, dans la commune de Limete, le projet de renforcement de résilience urbaine des quartiers de Kinshasa, en République démocratique du Congo. 
Ce projet dénommé «Topetola», est financé à hauteur de 15.000.000 (quinze millions) d’euros par l’Agence française de développement. Un geste salué par le chef de l’exécutif urbain du fait qu’il concourt au bien-être de la population et au développement de la capitale.

«Ce projet de renforcement de résilience urbaine est un signe de couronnement des efforts déployés par toutes les parties prenantes à la préparation du projet. C’est une aubaine pour le gouvernement provincial de Kinshasa en particulier et pour la population de Limete et Masina en général, car il permettra de renforcer la résilience urbaine des quartiers Ndanu, Salongo et Abattoir soumis aux risques d’inondations et aux risques sanitaires», a déclaré le gouverneur de la ville de Kinshasa.
Et d’ajouter: «Ce projet va également contribuer à accompagner l’adaptation au changement climatique grâce à une meilleure gouvernance urbaine et une gestion partagée des services urbains essentiels, notamment la pré collecte des déchets ménagers, l’entretien des berges, des voiries et des drains attenants».

Le gouverneur a aussi échangé avec des jeunes leaders membres de plusieurs organisations ainsi que des influenceurs actifs sur les réseaux sociaux et plateformes numériques pour leur expliquer les différentes réalisations du gouvernement provincial.

Les chefs de rue saluent les actions du gouverneur

Les chefs des rues saluent les actions de Gentiny Ngobila et lui réaffirment leur soutien. A ce propos, ils ont remis un mémorandum à l’autorité urbaine, à travers lequel ils ont reconnu les diverses réalisations du gouverneur.
Profitant de cette occasion, Gentiny Ngobila a appelé tous ces chefs des rues à soutenir le président Félix Tshisekedi dans sa vision de développer la RDC en ramenant la paix sur toute l’étendue du territoire national, et à travailler pour lui donner un second mandat.

En conclusion, il y a lieu de dire que contrairement à ses prédécesseurs, Gentiny Ngobila a beaucoup fait pour le développement de la capitale. Les Kinois sont donc d’avis qu’il a mieux intériorisé la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, celle consistant à tout mettre en œuvre pour répondre aux préoccupations existentielles du peuple congolais.
A la veille de la fin du mandat des animateurs des institutions nationales et provinciales, l’autorité urbaine peut donc se targuer du bilan largement positif des actions menées en faveur des Kinois.

Le Libre Débat

dans la même rubrique

Sénat: Paix des braves entre Pascal Kinduelo et Jonas Mukamba sous les bons offices d’Augustin...

C'est un dossier désormais clos. Pascal Kinduelo conduira le bureau provisoire du Sénat jusqu'à l'installation de l'équipe définitive. Élu...

Gouvernement Suminwa – l’avertissement Kamerhe aux ministres : “celui qui ne fera pas son travail…”

Initiée par le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, les discussions sur l'investiture du gouvernement dirigé par la Première...

Investiture du gouvernement Suminwa : les élus de l’UDPS rassurent Vital Kamerhe

Le président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe, a lancé des consultations avec divers partis et regroupements politiques en vue...

Élection du bureau définitif du Sénat : à l’UDPS, Kabuya mobilise les sénateurs

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a lancé un appel pressant...

Le PCR appelle à l’investiture du gouvernement pour répondre aux attentes du peuple

Face aux inquiétudes de certains sociétaires de l’Union sacrée après la sortie du gouvernement Suminwa depuis le 28 mai...

Réunion cruciale à l’Union sacrée : Augustin Kabuya rassemble les forces politiques ce vendredi

Dans un geste sans précédent, l'honorable Augustin Kabuya, membre du présidium de l'Union sacrée de la nation, a convoqué...

UDPS : le nouveau VPM de la Défense reçu par le SG Augustin Kabuya

Deux jours seulement après sa nomination en tant que vice-Premier ministre en charge de la Défense nationale et anciens...

Réorganisation de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur au Kongo-Cenral : une belle occasion offerte aux...

Les députés provinciaux du Kongo Central se retrouvent face à une opportunité cruciale avec la réorganisation de l'élection du...