Rubrique :

Top-dix de partis et regroupement politiques capables de franchir le seuil de 1%

L’Alliance des Congolais Progressistes et Alliés (ACP/A) occupe le top du podium: 25% ; 2. AAAP : 21% ; 3. UDPS/A ; 4. MLC/A : 5% ; 5. AAND : 4%

Introduction

La RDC entend vivre le quatrième cycle des élections, le premier sous Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo depuis le second avènement de la démocratie au pays de Kimbangu. Le train a quitté la gare. Il a déjà atteint la vitesse de croisière depuis le dimanche 20 novembre dernier.
Tout porte à croire que sauf une catastrophe de dernière minute, les Congolais se rendront aux urnes le 20 décembre prochain pour se choisir les dirigeants qui auront la charge de conduire leur pays au cours des cinq prochaines années. A cet effet, tout le monde s’est déjà mis à la danse partis, regroupements politiques et candidats à divers échelons Président de la République, Députés nationaux, provinciaux et conseillers communaux.
Pour sa part, Echos d’Opinion, bureau d’études et d’analyses politiques, sociales et de sondage d’opinion, conformément à la mission d’accompagner les institutions tout au long du mandat dans la limite de ses compétences, est allé tâter l’opinion congolaise en vue de connaitre ses intentions de vote pour la législative nationale. Ainsi, les partis et regroupements politiques ont été soumis au baromètre populaire pour connaître lesquels d’entre eux pourront atteindre ou dépasser le seuil d’un pourcent exigé pour siéger à l’Assemblée Nationale.

Agent concepteur : Echos d’Opinion
Durée du travail : Du 15 septembre au 23 novembre 2023
Technique : Fiches aux questions fermées.
Moyens utilisés : Sondage réalisé par les agents d’Echos d’Opinion.

Echantillon : 5200 participants .

Motif : quatrième cycle électoral et le premier de l’ère Fatshi, depuis la restauration de la démocratie au pays. L’enjeux vaut la chandelle. Raison pour laquelle Echos d’Opinion est descendu dans la population afin de connaître les chances que le souverain primaire accorde à chaque parti ou regroupement politique pour atteindre le seuil d’un pourcent du nombre des élus, nécessaire pour siéger à l’Assemblée Nationale.
Interprétation.

Le présent sondage d’opinion a été effectué de manière qualitative et quantitative.
Qualitative. Ce travail scientifique se doit de répondre aux normes exigées en la matière. La qualité est l’une des exigences auxquels il faut s’y conformer. Echos d’Opinion a travaillé en respectant strictement les règles. Il a retenu les variables positives liées au sexe, le niveau intellectuel et la stratification par tranche d’âge. Les variables négatives liées à l’appartenance ethnique, tribale, linguistique et régionale n’ont pas été prises en compte. Car elles étaient susceptibles de désorienter le travail de son objectivité.
Quantitative. Vu la complexité du présent travail et l’importance qu’il revêt, Echos d’Opinion a visé une cible très large, l’ensemble de la République. C’est pourquoi il a estimé que l’échantillon de 5200 personnes en raison de 200 individus par province pouvait bien refléter l’opinion nationale sur le sujet.
Résultat :

Après tous les calculs en rapport avec le travail de cette nature, la publication est faite sur un tableau unique reprenant les noms de dix partis ou regroupements politiques ayant recueilli le nombre des suffrages égal ou supérieur à 1%.

Le tableau du Top-dix


Nom du regroupement ou parti politique
Total

Nbre vx
pctage

1.Alliance des Congolais Progressistes et Alliés (ACP/A)

5200
1300
25%

2.Actions des Alliés Attachés au Peuple AAAP

5200
1092
21%

3.Union pour la démocratie et le progrès Social et Alliés (UDPS/A)

5200
572
11%

4.Mouvement de Libération du Congo et Alliés (MLC/A)

5200
260
5%

5.Action des Alliés Nationalistes pour la Démocratie (AAND)


5200
208
4%

6.Union pour la Nation Congolaise et Alliés (UNC/A)

5200
194
3,5%

7.Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC/A)


5200
156
3%

8.Ensemble pour la République

5200
104
2%

9.Nouvel Elan

5200
88
1,7%

10.Actions des Alliés de la Convention et Parti Lumumbiste Unifié AAC/PALU

5200
68
1,3%

11.Reste


5200
1170
22,5%

Alliance des Congolais Progressistes et Alliés (ACP/A) : 25%.

Depuis sa sortie officielle le samedi 28 mai 2023, l’Alliance des Congolais Progressistes, parti cher à Gentiny Ngobila Mbaka, ne cesse de prendre de l’ampleur dans la scène politique congolaise. Selon les Congolais favorables à l’ACP, le choix de travailler en faveur de la réélection de Félix Tshisekedi combiné au dynamisme, l’esprit novateur et entrepreneurial de son autorité morale sont les atouts majeurs du parti. On cite en exemple les différentes réalisations dans la ville province de Kinshasa. Il s’agit de gros travaux de la construction des infrastructures routières ponts et chaussées et de la voirie en vue de désenclaver certaines communes et fluidifier la circulation entre elles. L’embellissement de la ville, son assainissement et éclairage public, ainsi que des milliers d’emplois créés en faveur des jeunes ont fait tomber la Capitale sous l’escarcelle de l’ACP où il n’a pas de concurrent. Cet engouement qui n’a pas de référence en termes de parti politique, est une assurance qui garantit la réélection certaine de Félix Antoine Tshisekedi dans la ville-province de Kinshasa. En plus de la Capitale où l’ACP toise le reste des formations politiques, le parti cher à Gentiny Ngobila est aussi populaire dans le Maï-ndombe, le Kongo-central, une partie du Kwilu et dans la Tshopo. Accrédité de 25% d’intentions de vote pour la législative nationale, ACP /A est une potentielle locomotive de la majorité de la prochaine Assemblée Nationale. Parti de la social-démocratie, l’ACP prône la liberté, la justice et le travail dans un environnement de courant politique réformiste et progressiste tout en appliquant des idées positives de la politique libérale.

Actions des Alliés Attachés au Peuple (AAAP) : 21%.

Occupant la deuxième place du TOP dix dans les intentions de vote lors de la prochaine élection législative nationale, AAAP sera un acteur majeur au sein de la majorité qui va se dégagée à l’Assemblée nationale de la nouvelle législature. Le choix d’œuvrer à la réélection de Félix Antoine Tshisekedi qui présente un bilan encourageant dans plusieurs secteurs de la vie nationale, est l’un des facteurs qui drainent les électeurs vers l’Alliance des Alliés Attachés au peuple (AAAP). Car la République démocratique du Congo s’est transformée en un grand chantier avec des initiatives innovantes du service national ; la montée en puissance des FARDC ; la réhabilitation et la construction des infrastructures socio-économique ; le désenclavement du pays dans le cadre du programme de développement local de 145 territoires ; Et les retombées diplomatiques fructueuses face à l’isolement de la RDC. Regroupant en son sein plusieurs partis politiques, l’AAAP dirigée par le Haut représentant de l’Autorité morale Tony Tshishiku, se présente aujourd’hui comme un allié de taille et incontournable du président Félix Tshisekedi, engagé à mouiller le maillot pour lui offrir un second mandat à l’issue des élections de décembre prochain. Ce méga plate-forme est solidement ancré dans l’espace grand Kasaï, le sud du grand Equateur, particulièrement dans la Tshuapa et l’actuel province de l’Equateur, le Lualaba ainsi que dans la Capitale. Il enregistre 21 % des intentions de vote.

Union pour la Démocratie et le Progrès Social et Allié (UDPS/A) :

La fille aînée de l’Opposition a repris du poil de la bête depuis qu’Augustin Kabuya a pris la relève, après le déclin enregistré aux sombres heures de l’ère Jean Marc Kabund A Kabund. Le premier né de Fatshi (mwana buta) s’est mis à l’ouvrage par la restructuration du parti en vue de mettre fin aux troubles et désordre qui avaient élus domicile à l’UDPS. L’action d’Augustin Kabuya à fait revenir au bercail tous les fils égarés du parti. Ayant retrouvé sa vigueur, la formation politique chère au feu le sphinx de Limete s’est jetée avec force dans la bataille pour la réélection de Félix Tshisekedi. L’espace grand Kasaï est son terrain de prédilection ainsi le Haut-Katanga, le Kwilu et le Kongo-central. Troisième au classement du top-dix, l’UDPS est crédité de 11% des intentions de vote. Elle figurera certainement parmi les partis qui joueront un grand rôle à l’Assemblée Nationale.

Mouvement de Libération du Congo et Allié (MLC/A) : 5%

Le regroupement politique qui a comme Autorité morale Jean-pierre Bemba Gombo s’avère incontournable dans les efforts destinés à reconduire Félix Tshisekedi Tshilombo au second mandat. Il faut reconnaître que le prestige dont jouit le chairman du MLC auprès d’une frange de l’opinion congolaise interviendra pour beaucoup dans le choix de l’actuel Chef de l’Etat à sa propre succession le 20 décembre prochain. Ce soutien va drainer de nombreux électeurs en faveur de Félix Tshisekedi dans la partie nord de l’ex grand Equateur notamment dans les provinces du Nord-Ubangui, Sud-Ubangui et une partie de la Mongala ainsi qu’à Kinshasa. Avec 5% des intentions de vote aux prochaines législatives nationales, le MLC et A comme regroupement politique continuera à jouer un rôle important dans la scène politique de la RDC.

Actions des Alliés Nationalistes pour la Démocratie (AAND) :4 %

Le regroupement politique membre de l’Union Sacrée de l’autorité morale Fikiri Alimasi créé une véritable surprise en se hissant au 5ème rang sur l’échelle des intentions de vote aux législatives nationales du 20 décembre prochain. Son principal atout est le soutien inconditionnel qu’il apporte à la candidature et la réélection de Félix Tshisekedi pour un second mandat. Avec ses 13 partis membres sous la remorque du Front des Nationalistes pour la Solidarité et le Développement (FNSD), AAAP entend faire voter massivement le Président Félix Tshisekedi dans les provinces où il enregistre de nombreuses adhésions. C’est le cas de la Tshopo, le Maniema, le Nord-Kivu, le Kasaï Oriental, Kasaï-central, Kinshasa, l’Equateur, la Lomami et la Mongala. En franchissant le seuil obligé, il faudra compter avec ce nouveau regroupement politique à la future Assemblée Nationale.

Union pour la Nation Congolaise et Alliés (UNC/A) : 3,5%

Une fois de plus, Vital Kamhere, autrement appelé « le faiseur des rois en RDC), a opté pour le soutien de la candidature de Félix Tshisekedi. Bien qu’ayant perdu un peu de son prestige d’avant la salle affaire de cent jours, VK demeure incontournable dans les enjeux politiques du Sud et Nord-Kivu. Fidèle parmi les fidèles du Chef de l’Etat, ses partisans dans les deux provinces précitées où sont bien déterminés à accorder leurs suffrages à Félix Tshisekedi à la présidentielle du 20 décembre prochain. UNC et Alliés sont crédités de 3,5% des sièges à l’Assemblée Nationale.

Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC/A) : 2%

AFDC et alliés de Modeste Bahati qui fut jadis un regroupement politique majeurs dans la scène politique de la RDC perd de plus en plus de son superbe pour devenir un acteur mineur. Bien que se classant en 7ème place du top-dix, il n’enregistre que 2% d’intentions de vote aux prochaines législatives nationales. Toutefois, l’AFDC n’est pas encore totalement submergée par la vague de la nouvelle classe politique qui ne souhaite que la disparition de l’ancienne accusée de tous les malheurs du pays.

Ensemble pour la République : 1,7%

Le parti de Moïse Katumbi est en perte de vitesse depuis qu’il a quitté l’Union Sacrée de la Nation. Actuellement, Ensemble est crédité de 1,7% d’intentions de vote aux législatives nationales à venir. Bien qu’ayant franchi le seuil d’un pourcent lui donnant le droit de siéger à l’Assemblée Nationale, il lui sera difficile de jouer un quelconque rôle important dans l’hémicycle. Les intentions de vote favorable lui sont accordées dans les provinces du Haut-Katanga et du Haut-Lomami.

Nouvel Elan : 1,5%

Le parti d’Adolph Muzito se classe parmi les regroupements et partis politiques capables de franchir le seuil de 1%. Il enregistre 1,5% des intention de vote favorables aux prochaines législative. Il est devancé de 0,2% seulement par l’Ensemble de Moïse Katumbi. Ses électeurs se recrutent principalement dans le Kwilu, le Kwango et dans la moindre mesure, dans ville-province de Kinshasa.

Actions des Alliés de la Convention et Parti Lumumbiste Unifié AAC/PALU :1,5%

Situé sur le planché du Top-dix, le parti fondé par Antoine Gizenga et ses paires n’affiche plus qu’une pâle figure dans la scène politique en RDC. A l’exemple du Nouvel Elan dont le président est dissident de la formation politique du patriarche, AAC et PALU ont comme fiefs électoraux le Kwilu, le Kwango et Kinshasa. Palu et Alliés sont accrédités de 1,3% des intentions de vote le 25 décembre prochain.

Conclusion

Réalisé dans l’intention de connaitre les regroupements et partis politiques capables de franchir le seuil de 1% exigé pour siéger au Parlement, Echos d’Opinion a travaillé dans le respect strict des normes exigées. Les résultats obtenus et publiés reflètent réellement l’opinion congolaise au moment de la réalisation du présent sondage. Les données n’étant pas figées, on pourra peut-être enregistrer quelques variations résultantes de la manière par laquelle chacun va battre sa campagne.
Echos d’Opinion profite de l’occasion pour adresser ses vives félicitations aux lauréats qui ont figuré au top-dix des regroupements et partis capable d’atteindre ou de franchir le seuil de 1% aux prochaines législatives. Ce sont eux qui formeront la majorité du futur Parlement au sein duquel on risque d’assister à l’arrivée d’une nouvelle vague des acteurs politiques. Certes, le top-dix ne limite nullement le nombre des formations politiques et regroupements qui siégeront à l’Assemblée nationale. D’autant plus que 22,5% restent encore vides parce que le seuil n’a pas été atteint.

Toutefois, cela n’empêche que d’autres partis et regroupements atteignent ou franchissent le seuil exigé pour siéger au Parlement.
Echos d’Opinion remercie ses agents et tous les participants qui l’ont aidé à atteindre son objectif.

Echos d’Opinion

dans la même rubrique

FNJ-CAFE POLITIQUE : « Il est important pour nous de nous impliquer davantage et de nous...

C’est sans doute le flambeau de la jeunesse consciente et aguerrie face aux enjeux politique de l’heure qui s’allume...

Enquête bouclée par le parquet : Okende s’est « suicidé »

Le parquet général a annoncé avoir finalisé son enquête sur la mort de l'opposant Chérubin Okende en juillet 2023,...

Formation du nouveau Gouvernement : Auprès du Chef de l’Etat, l’informateur Augustin Kabuya reçoit une...

Après avoir achevé avec succès sa mission constitutionnelle d'identifier la majorité parlementaire, l'Honorable Augustin Kabuya se voit confier, par...

RDC : après la présentation de son rapport à Tshisekedi, Kabuya reconduit informateur

Dans une série de consultations visant à déterminer la majorité parlementaire en République Démocratique du Congo, l'Informateur Augustin Kabuya...

Course au gouvernorat de Kinshasa : Pourquoi Deo Kasongo est-il victime d’une campagne de diabolisation...

À quelques jours de la fin du dépôt des candidatures au gouvernorat de Kinshasa, Deo Kasongo est victime d’une...

Informateur : l’UDPS jette des fleurs à Augustin Kabuya

Conduit par le Secrétaire général adjoint Deo Buzibu Balola, une délégation de l'UDPS a tenu des discussions fructueuses ce...

Nomination du Premier ministre : Tshisekedi dévoile la date

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a dévoilé lors d'un briefing de presse en direct de la RTNC...

RDC: Sous la direction de l’Honorable Laurent Batumona, le Regroupement politique AAAP reçu par l’informateur

Sans désemparer, les consultations initiées par l'informateur Augustin Kabuya dans le cadre de sa mission officielle se succèdent à...