Rubrique :

Législatives – Werrason pleure après les résultats : « ça m’a fait mal »

L’artiste Werrason, connu pour sa présence vibrante sur la scène musicale, a fait face à une déception politique majeure. Après avoir postulé à la députation nationale de sa région à Bulungu, le célèbre chanteur a exprimé son étonnement et sa tristesse en découvrant qu’il n’avait pas été élu député national.

Dans une vidéo partagée sur ses réseaux sociaux, le Roi de la forêt ne cache pas sa déception, mentionnant que ses partisans seront tout autant affectés par cette issue. « Aujourd’hui je suis trop déçu de ce que j’ai vu à 1h du matin. Je ne l’ai pas accepté. Dans les échos qui ont circulé partout soit disant au sujet des fraudeurs, vous-mêmes vous le savez, il n’y a aucun échos sur moi », regrette-il.

C’est la deuxième fois que l’artiste tente sa chance dans le domaine politique, sans succès. En 2019 déjà, une situation similaire avait conduit à une affaire devant la Cour constitutionnelle, une décision qui demeure à ce jour inconnue.

« Mon nom n’a pas été cité, même pas dans un échos. Mais aujourd’hui à 1h du matin, moi-même j’ai regardé, ça m’a fait mal. Sachez que ceux qui m’ont voté, sont déçus, ils vont pleurer. Vous les avez touchés dans les cœurs », s’exprime-t-il avec une mine marquée de déception. Cette nouvelle déconvenue soulève des questions sur le processus électoral et ses possibles implications, offrant un aperçu de la complexité des interactions entre la sphère politique et le monde du spectacle.

La réaction de Werrason met en lumière les défis auxquels sont confrontés les artistes qui cherchent à s’engager politiquement, ainsi que les enjeux liés à la transparence des processus électoraux. Son expérience souligne également l’importance pour les personnalités publiques de rester connectées à leurs communautés, même au-delà de la sphère artistique.

Malgré cette déception, Werrason continue de bénéficier d’un soutien considérable de la part de ses fans et de ceux qui partagent ses aspirations politiques. Sa réaction soulève des interrogations sur le rôle des artistes dans la politique et suscite un débat sur la manière dont les personnalités publiques peuvent influencer et être influencées par le paysage politique local.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Informateur : Augustin Kabuya ouvre la voie à l’UDPS diaspora dans sa mission via Tshim...

L'informateur Augustin Kabuya accorde une importance particulière à la diaspora dans sa mission actuelle de 30 jours, conformément à...

Baende à Bemba : “qu’il fasse sa folie dans le Sud-Ubangi mais pas ici à...

L'ancien gouverneur de l'Equateur et candidat à la présidentielle de 2023, Jean-Claude Baende, n'a pas été tendre envers le...

FNJ-CAFE POLITIQUE : « Il est important pour nous de nous impliquer davantage et de nous...

C’est sans doute le flambeau de la jeunesse consciente et aguerrie face aux enjeux politique de l’heure qui s’allume...

Enquête bouclée par le parquet : Okende s’est « suicidé »

Le parquet général a annoncé avoir finalisé son enquête sur la mort de l'opposant Chérubin Okende en juillet 2023,...

Formation du nouveau Gouvernement : Auprès du Chef de l’Etat, l’informateur Augustin Kabuya reçoit une...

Après avoir achevé avec succès sa mission constitutionnelle d'identifier la majorité parlementaire, l'Honorable Augustin Kabuya se voit confier, par...

RDC : après la présentation de son rapport à Tshisekedi, Kabuya reconduit informateur

Dans une série de consultations visant à déterminer la majorité parlementaire en République Démocratique du Congo, l'Informateur Augustin Kabuya...

Course au gouvernorat de Kinshasa : Pourquoi Deo Kasongo est-il victime d’une campagne de diabolisation...

À quelques jours de la fin du dépôt des candidatures au gouvernorat de Kinshasa, Deo Kasongo est victime d’une...

Informateur : l’UDPS jette des fleurs à Augustin Kabuya

Conduit par le Secrétaire général adjoint Deo Buzibu Balola, une délégation de l'UDPS a tenu des discussions fructueuses ce...