Rubrique :

Grands lacs : très audacieux, Kagame lance une menace à la RDC et le Burundi

Alors que les accusations de déstabilisation de la région par les Forces de défense du Rwanda (RDF) se multiplient, le président Paul Kagame nie catégoriquement toute implication de son pays dans le conflit en cours dans la province congolaise du Nord-Kivu.

Lors de l’ouverture du dialogue national rwandais à Kigali, Kagame a affirmé que la crise en RDC est une affaire interne à ce pays, rejetant ainsi toute responsabilité de son pays dans les troubles actuels. « Vous essayez de faire des recherches, de faire des enquêtes, vous faites du renseignement ; le Rwanda n’a en aucun cas créé cette guerre qui se déroule dans l’Est du Congo », dit-il.

L’homme fort de Kigali ajoute : « Pour moi, je vous donne un fait, allez enquêter et prouvez-moi le contraire. Le Rwanda n’a jamais été impliqué dans le déclenchement des combats qui se déroulent dans l’Est du Congo ».

Les tensions s’intensifient également avec le Burundi, qui accuse le Rwanda de soutenir des rebelles burundais. Suite à la déclaration du président burundais, Evariste Ndayishimiye appelant les jeunes rwandais à réclamer leur droit de vivre librement dans leur pays, le régime de Kigali a répliqué de manière ferme.

Kagame a averti qu’il ne demanderait à personne la permission de défendre le Rwanda et qu’il donnerait une “leçon inoubliable” à ceux qui tentent de le déstabiliser. Face aux menaces de ses voisins, le président Kagame a clairement indiqué que le Rwanda prend très au sérieux ces provocations. « Là où nous étions il y a 30 ans, rien de pire ne peut nous arriver. De plus, cela signifie que si jamais vous nous mettez dans une situation où nous devons penser comme si cela remontait à cette époque, alors nous n’avons rien à perdre », lance-t-il.

Il a souligné que si la situation l’exigeait, le pays se battrait sans rien à perdre, prévenant que quiconque tenterait de le déstabiliser en paierait le prix. « Nous nous battrons comme des gens qui n’ont rien à perdre et quelqu’un d’autre que nous-mêmes en paiera le prix », mence-t-il.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Informateur : Augustin Kabuya ouvre la voie à l’UDPS diaspora dans sa mission via Tshim...

L'informateur Augustin Kabuya accorde une importance particulière à la diaspora dans sa mission actuelle de 30 jours, conformément à...

Baende à Bemba : “qu’il fasse sa folie dans le Sud-Ubangi mais pas ici à...

L'ancien gouverneur de l'Equateur et candidat à la présidentielle de 2023, Jean-Claude Baende, n'a pas été tendre envers le...

FNJ-CAFE POLITIQUE : « Il est important pour nous de nous impliquer davantage et de nous...

C’est sans doute le flambeau de la jeunesse consciente et aguerrie face aux enjeux politique de l’heure qui s’allume...

Enquête bouclée par le parquet : Okende s’est « suicidé »

Le parquet général a annoncé avoir finalisé son enquête sur la mort de l'opposant Chérubin Okende en juillet 2023,...

Formation du nouveau Gouvernement : Auprès du Chef de l’Etat, l’informateur Augustin Kabuya reçoit une...

Après avoir achevé avec succès sa mission constitutionnelle d'identifier la majorité parlementaire, l'Honorable Augustin Kabuya se voit confier, par...

RDC : après la présentation de son rapport à Tshisekedi, Kabuya reconduit informateur

Dans une série de consultations visant à déterminer la majorité parlementaire en République Démocratique du Congo, l'Informateur Augustin Kabuya...

Course au gouvernorat de Kinshasa : Pourquoi Deo Kasongo est-il victime d’une campagne de diabolisation...

À quelques jours de la fin du dépôt des candidatures au gouvernorat de Kinshasa, Deo Kasongo est victime d’une...

Informateur : l’UDPS jette des fleurs à Augustin Kabuya

Conduit par le Secrétaire général adjoint Deo Buzibu Balola, une délégation de l'UDPS a tenu des discussions fructueuses ce...