Rubrique :

Sicomines : cet avertissement de Jules Alingete aux nouveaux gestionnaires

Dans une interview exclusive accordée à Radio Okapi, Jules Alingete, l’inspecteur général des finances et chef de service de l’IGF, avertit les nouveaux gestionnaires du projet Sicomines sur les fonds qui seront mobilisés suite à la « renégociation » du contrat chinois.

Ces fonds sont passés de 3 à 7 milliards USD. “Maintenant que l’on a renégocié, on a tiré les leçons du passé. Les gens qui seront chargés de suivre tous ces projets seront mis sous haute surveillance afin que la RDC rentre réellement dans ses droits”, a déclaré Jules Alingete.

Selon lui, beaucoup de Congolais ont vécu et se sont enrichis grâce à cette convention Sicomines. Avec les fonds supplémentaires récupérés, environ 7 000 kilomètres de routes d’intérêt national seront construits ou réhabilités. “Il faut retenir que cette année, nous pouvons avoir près de 650 kilomètres de routes à faire avec le projet Sicomines, et les années à venir, nous aurons au moins 350 kilomètres de routes à faire chaque année”, a expliqué le patron de l’IGF.

Le gouvernement congolais avait exprimé sa volonté de rééquilibrer le « contrat chinois » signé en 2008, qui avait abouti à la création de la Sicomines. La RDC devait mettre à disposition ses ressources naturelles en échange de la construction des infrastructures. Cependant, selon le rapport de l’IGF, les minéraux extraits du sous-sol pourraient être évalués à 10 milliards de dollars, tandis que les infrastructures construites par la Chine ne dépasseront pas les 800 millions de dollars.

Le volet mines semble avoir pris le dessus, selon les conclusions du rapport de l’IGF, qui juge le taux de réalisation des infrastructures très « faible ». Quinze ans plus tard, des enquêtes ont révélé que ce contrat était « déséquilibré » et ne profitait pas aux Congolais.

Dans ce contexte, le président Félix Tshisekedi a décidé de « réajuster » ce contrat pour non-respect des dispositions contractuelles, inexécution des engagements contractuels et subjectivité dans certains actes posés par les parties.

Selon l’IGF, ce contrat devrait doter la RDC d’un éventail d’infrastructures modernes. Cependant, malgré quelques réajustements, le taux de réalisation des infrastructures reste très faible. Seul un hôpital sur les 32 prévus a été construit, il s’agit de l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa.

Les aéroports de Kavumu et de Goma n’ont pas été réhabilités comme promis. Seulement 380 kilomètres de routes ont été construites ou réhabilités sur les 7 088 kilomètres prévus. Enfin, aucun kilomètre de chemin de fer n’a été construit sur les 380 listés.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Les inspecteurs de l’IGF éclaboussés dans un scandale de corruption à la Gecamines : le...

De haut, semble tomber Jules Alingete, inspecteur général des finances et chef de service à l’Inspection générale des finances...

CNSS : le DG Charles Mudiay appelle à l’engagement collectif pour l’évolution

Le 14 juillet dernier, lors du discours commémoratif du sixième anniversaire de la mutation de l'ex-Inss à la Cnss,...

Le gouvernement s’engage à prendre des mesures courageuses pour réduire le coût du panier de...

Réuni mercredi 03 juillet sous la présidence de la Première ministre Judith Suminwa, le comité de conjoncture économique a...

Le garde des sceaux Constant Mutamba instaure la nouvelle procédure pour l’attribution de la nationalité...

Depuis des années, la question des étrangers obtenant la nationalité congolaise illégalement a été un sujet de préoccupation majeur. Face...

Assemblée Nationale : Joseph Bangakya annonce à Vital Kamerhe la création du REPAD !

Un nouveau réseau des parlementaires vient de voir le jour. Il s'agit du Réseau Parlementaire d'Accompagnement de la Décentralisation...

Jules Alingete, le bras séculier de Fatshi en matière de lutte contre les prédateurs financiers

Depuis sa nomination il y a quatre ans à la tête de l'Inspection générale des finances (IGF) par le...

30 juin 2024: la recette de Me Clement KITENGYE-KISAKA pour l’éveil de conscience politique et...

A l'occasion du 64ème anniversaire de l'indépendance de la RDC, Me Clément KITENGYE-KISAKA s'adresse, à travers cette brève tribune,...

Portefeuille : Jean Lucien Bussa en quête de solutions pour dynamiser les entreprises publiques

Le 19 juin, à Kinshasa, le ministre du Portefeuille, Jean Lucien Bussa, a tenu une série de rencontres stratégiques...