Rubrique :

Accord UE-Rwanda : “il n’est pas question, pour nous, que cet accord puisse passer” (Tshisekedi depuis Belgique)

Le chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, a intensifié son offensive diplomatique pour obtenir des sanctions internationales contre le Rwanda, accusé de poursuivre des opérations militaires sur le territoire congolais, exacerbant ainsi une grave crise de déplacement des populations.

Un jour après sa rencontre avec le président angolais João Lourenço, médiateur de la crise rwando-congolaise, à Luanda, Tshisekedi a rencontré le Premier ministre belge Alexander De Croo à Bruxelles ce mercredi.

Lors d’une conférence de presse après cet entretien, le président congolais a exigé des sanctions contre le Rwanda pour violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC, affirmant que “ c’est la seule manière de faire reculer le dictateur Paul Kagame”.

De plus, les discussions ont porté sur le protocole d’accord conclu le 19 février entre l’Union européenne et le Rwanda pour le développement de “ chaînes de valeur durables et résilientes pour les matières premières critiques”.

Tshisekedi a salué la position de la Belgique, soulignant la nécessité de vérifier la provenance des minerais, qu’il estime être volés à la RDC. “Je suis content de la position de la Belgique qui se pose aussi des questions sur cet accord et nous pensons que cette position est intelligente parce qu’elle va même dans le sens de dire : on doit alors si, l’accord, il y a, prendre soin de vérifier la provenance de ces minerais”, déclare-t-il.

La RDC a vivement critiqué ce protocole d’accord, l’accusant “d’encourager le pillage des ressources naturelles congolaises par le Rwanda”. Félix Tshisekedi a dénoncé cette situation en déclarant que c’est comme si “l’Union Européenne lui faisait la guerre par procuration”.

Il a exprimé son refus de voir cet accord aboutir, affirmant que les minerais en question sont illégalement prélevés sur le territoire congolais. “Nous nous sommes certains que ce sont des minerais volés à la RDC et il n’est pas question, pour nous, que cet accord puisse passer ici”, souligne-t-il.

Lors de la signature du protocole d’accord, l’UE avait mis en avant le rôle majeur du Rwanda dans l’extraction de certains minerais et souligné ses réserves de lithium et de terres rares.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Le député Michel Moto condamne l’attaque du M-23 à Mugunga

Le député national Michel Moto Muhima, a exprimé sa solidarité face à l'attaque dévastatrice perpétrée par le M-23 au...

Innoss’B se confronte à l’insoutenable réalité des massacres à l’Est de la RDC

Les violences persistantes à l'Est de la RDC ont une fois de plus laissé derrière elles un lourd tribut...

Sans résistance, le M23-RDF s’empare de Vitshumbi

Dans un coup de force sans précédent, le M23-RDF s'est emparé de la localité stratégique de Vitshumbi, territoire de...

L’AFC de Nangaa menace de neutraliser les militaires sud-africains

Une escalade de tensions secoue l'Est de la RDC alors que l'Alliance Fleuve Congo (AFC), soutenue par le Rwanda,...

Est de la RDC : le M23-RDF s’empare de Rutshuru en un éclair

En l'espace de seulement quatre jours, la situation sécuritaire dans le territoire de Rutshuru a connu un revirement dramatique...

Accord militaire Russie-RDC : démenti de Kinshasa sur les rumeurs

Réagissant aux rumeurs persistantes, Kinshasa a catégoriquement démenti la conclusion récente d'un accord de coopération militaire entre la Russie...

M23 – Wazalendo, une bataille imminente à Mweso ce 8 mars

La ligne Nyanzale Kibirizi reste relativement calme malgré l'occupation persistante de la cité de Nyanzale par les rebelles du...

Urgence Kibirizi : le M23 avance, les Wazalendo résistent, la population fuit

Depuis le matin de ce jeudi, des affrontements violents secouent plusieurs axes, notamment sur la colline de Ndumba dans...