Rubrique :

Économie : Le Vpm Vital Kamerhe s’implique dans la démarche pour baisser le prix du sac de ciment sur le marché

Économie : Le Vpm Vital Kamerhe s’implique dans la démarche pour baisser le prix du sac de ciment sur le marché

Très préoccupé par la hausse spectaculaire du prix du sac de ciment sur le marché en moins de deux mois, principalement à Kinshasa où il est passé de 9 à 13 dollars, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Economie Nationale Vital Kamerhe a convié, le vendredi 9 fevrier, autour d’une table, les producteurs de cette denrée de première nécessité pour analyser ensemble les causes réels de cette augmentation qui met en difficulté la population.

Il s’agit du Directeur Général de CIMCO, du DG de CILU et de PPC qui représentent les plus grands producteurs et distributeurs de ciment dans la partie Ouest du pays.

Au cours de cette réunion, les producteurs du ciment gris ont présenté au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale Vital Kamerhe les différents facteurs qui ont favorisé la hausse de prix de ce produit qui intervient dans le développement du pays à travers les différentes constructions qui poussent non seulement dans la capitale mais aussi en provinces.

Parmi les principales causes, ils ont evoqué la reprise de la TVA sur la vente de ciment, l’augmentation de la taxe foncière et l’introduction de la taxe d’estampillage dans la province du Kongo Central.

À cela s’ajoute la multiplication des factures de la Snel et la hausse du prix de l’électricité ainsi que l’augmentation du prix de quelques produits connexes tels que le charbon sans oublier les taxes liées au ministère de santé qui sont également passées de 6 à 25 %, voir de 0 à 25 % par endroit. Ce qui a un un impact negatif sur le prix du ciment.

Cette situation rend la production locale moins compétitive sur le marché car ça occasionne l’entrée frauduleuse du ciment en provenance de l’Angola et du Congo voisin. Ils ont sollicité l’implication du gouvernement pour protéger l’industrie locale et les investisseurs s’inscrivant dans la droite ligne de la vision du Chef de l’Etat sur l’amélioration du climat des affaires.

Très réceptif, le patron de l’Économie Nationale Vital Kamerhe a promis de s’impliquer personnellement pour que la solution soit trouvée dans un bref délais afin d’alléger la charge qui pèse sur les consommateurs.

Notons qu’actuellement, les matériaux principaux qui entrent dans la fabrication du ciment sont importés, à l’image de l’Économie du pays qui demeure extravertie.

Avec Cellcom ÉCONAT

dans la même rubrique

La BCC met fin aux transactions en dollars américains : les détails de la décision...

Dans un communiqué historique, la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé sa décision de mettre fin aux transactions...

Coupe du Congo – 16ème de finale : DCMP exempté, Mazembe et V.Club connaissent leurs...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe du Congo de football messieurs 2024 a dévoilé...

Finances publiques: Le grand bilan du premier mandat de Félix Tshisekedi

Après la rupture de la coalition CACH-FCC en décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi a eu les mains libres...

CPCE-ANEP : SÉANCE DE TRAVAIL TRÈS FRUCTUEUSE POUR L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Dans le cadre de la relance des activités du Cadre Permanent de Concertation Économique, « CPCE », l’Équipe dirigeante de son...

CPCE-ASSOFE : SÉANCE DE TRAVAIL AU SIEGE DE L’ ASSOCIATION DES FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE CE...

Dans le cadre de la relance des activités du Secrétariat Technique Pluridisciplinaire pour redynamiser le CADRE PERMANENT DE CONCERTATION...

Économie: Rencontre fructueuse entre le ministre d’Etat Eustache Muhanzi et le CPCE

Le ministre d'Etat, ministre ad intérim de l'Economie nationale, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu des discussions productives ce jeudi...

Trafic de minerais : 9 Tonnes de cassitérite et coltan quittent la RDC vers le...

Un important chargement de 9000 kgs de minerais, comprenant de la cassitérite et du coltan, a été transporté sur...

En RDC, l’IGF sauve 1,5 milliard USD de dépenses illicites

Depuis 2008, l'État congolais a mené une réforme des entreprises publiques avec l'objectif ambitieux de réaliser 5 milliards de...