Rubrique :

La coopération bilatérale entre Congo-Kinshasa et Congo-Brazzaville est au beau fixe

La République démocratique du Congo et son voisin d’en face, le Congo-Brazzaville, n’ont aucun problème diplomatique. La coopération en bilatérale entre ces deux pays frères séparés par le Fleuve Congo se porte bien. Cette affirmation est de deux Porte-parole de Gouvernements de ces deux pays, en l’occurrence Patrick Muyaya et son homologue Thierry Moungalla qui se sont confiés à la presse ce week-end, à l’issue de la rencontre à la Primature entre les deux premiers ministres Jean-Michel Sama Lukonde et Anatole Collinet Makoso. 

Les deux Porte-parole de Gouvernement ont voulu ainsi dissiper tout malentendu entretenu dans l’opinion, à travers les réseaux sociaux, au lendemain de la visite d’État effectuée à Kigali, au Rwanda, par le Président Denis Sassou Nguesso. 

Premier à répondre aux questions de la presse, Patrick Muyaya a dit que la République démocratique du Congo et la République du Congo entretiennent de très bonnes relations, et il n’y a aucun problème diplomatique entre ces deux États. Au sujet de la visite du Président Sassou à Kigali, le Ministre de la Communication et Médias de la RDC a souligné que le Congo-Brazzaville, tout comme la RDC, restent deux pays souverains. À ce titre, ils sont libres d’entretenir des relations diplomatiques avec n’importe quel pays du monde. 

« Le Congo-Brazzaville et le Congo-Kinshasa, ce sont deux pays souverains qui ont le droit d’entretenir des relations diplomatiques avec tous les autres pays. De ce point de vue, nous n’avons pas de commentaires particuliers à faire sur la stratégie d’un pays voisin. Mais ici, il faut noter que des opinions publiques dans des contextes démocratiques qui ont droit à la parole et qui ont eu des commentaires qui ont été faits dans un sens ou dans un autre. Pour autant que ça reste dans un cadre démocratique, nous, nous le respectons. Les démocraties supposent aussi que l’on tienne compte du respect ou des égards dus à ceux dont on parle. Donc ici, c’est l’occasion une nouvelle fois de condamner tous les propos qui sont contre le Président Denis Sassou Ngouesso, car nous sommes des pays voisins et nous avons une diplomatie entre nous. Des projets communs sont déjà à notre disposition. Le Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi a, à maintes reprises, visité le Congo-Brazzaville. Idem pour le Président Denis Sassou Ngouesso», a déclaré Patrick Muyaya Katembwe. 

Les deux ministres de la Communication et Médias ont insisté sur le respect de la démocratie, notamment en ce qui concerne les divers commentaires faits sur les réseaux sociaux au sujet de la visite de Kigali. Toutefois, cela ne doit pas être une occasion de tenir des propos désobligeants sur les hautes personnalités politiques. 

« Nous sommes dans un contexte démocratique, il n’appartient pas au Gouvernement de contrôler ce qui se dit. Mais plutôt à vous les professionnels des médias de voir ce qui se dit à propos des autorités. Lorsque nous nous exprimons, il faut tenir compte du rang des personnes de qui nous parlons. On a droit de critiquer les positions de Chefs d’État, mais on n’a pas droit de les insulter », ont insisté Patrick Muyaya et son homologue Thierry Moungalla. 

 Pour le Ministre de la Communication et Médias du Congo-Brazzaville, ce qui compte aujourd’hui, c’est la chaleur et la qualité des relations diplomatiques qui existent entre la RDC et le Congo-Brazzaville. Thierry Moungalla s’est réservé de beaucoup commenter les commentaires des réseaux sociaux sur la visite du Président Sassou à Kigali, visite qu’il inscrit dans un cadre purement diplomatique sur des questions de coopération bilatérale qui n’ont rien à voir avec ce qui se dit dans les réseaux sociaux. 

Thierry Moungalla a aussi souligné qu’il y a plusieurs sujets de coopération sur lesquels la République démocratique du Congo et le Congo-Brazzaville entretiennent de bons rapports. Il s’agit notamment des questions de développement, des questions environnementales, celles liées à l’énergie et aux infrastructures routières. Pour lui, « Ce qui compte, c’est la chaleur des relations diplomatiques entre les deux pays frères et non pas ce qui se dit dans les réseaux sociaux qui ne sont pas officiels. 

D’autres sujets à polémiques sur les réseaux sociaux ont été également éclairés par les deux hommes d’État qui ont tenu à dissiper tout malentendu, car le Président Félix Tshisekedi et Denis Sassou Nguesso sont tous préoccupés par la recherche de la paix et de la sécurité dans la région. 

Avec Cellcom Primature

dans la même rubrique

Conseil des ministres : cette nouvelle gouvernance instaurée par Tshisekedi

Lors du premier Conseil des ministres de la nouvelle équipe gouvernementale de la République Démocratique du Congo (RDC), le...

ASSEMBLÉE NATIONALE: JUDITH SUMINUA PRÉSENTE UN PROGRAMME QUINQUENNAL CHIFFRE À 92,9 MILLIARDS USD

La première ministre Judith SUMINUA TULUKA a présenté ce mardi 11 juin, à l’Assemblée Nationale, le programme d’action de...

Kasaï central: Que retenir de la fourniture de desserte en courant électrique par la SNEL/...

Après 20 mois de service en permanence de courant à kananga, le conteur réduit sensiblement soit de 14 à...

La Première ministre dévoile un ambitieux programme d’actions pour le développement de la RDC

En ce samedi 8 juin, la première ministre, Judith Suminwa, a déposé à l'assemblée nationale le programme d'actions du...

Gouvernement Suminwa – l’avertissement Kamerhe aux ministres : “celui qui ne fera pas son travail…”

Initiée par le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, les discussions sur l'investiture du gouvernement dirigé par la Première...

La maffia se porte à merveille à la DGI, selon la CENAREF

La Cellule nationale de renseignements financiers –CENAREF- joue un rôle proactif en effectuant et en commanditant des études sur...

Crise à la REGIDESO : Vital Kamerhe promet son soutien

Mercredi dernier, une rencontre cruciale a eu lieu entre le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, et une délégation...

Dans le cadre de ses missions: La CENAREF démantèle un réseau mafieux impliquant les agents...

La Cellule nationale de renseignements financiers –CENAREF- joue un rôle proactif en effectuant et en commanditant des études sur...