Rubrique :

Formation de la 3ème promotion de l’École de guerre : Un pas vers la pacification de la RDC

Sous la présidence de Jean-Pierre Bemba, Vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et anciens combattants, la cérémonie de clôture de la formation de la 3ème promotion de l’École de Guerre de Kinshasa (EGK) s’est tenue le samedi 22 juillet. Cet événement marquant a également marqué l’ouverture de la nouvelle année académique.

La 3ème Promotion, composée de 24 officiers lauréats, dont 18 Congolais, sera directement mise à la disposition de l’État major général. Les autres lauréats proviennent du Cameroun et de la République Centrafricaine. Jean-Pierre Bemba a souligné le défi majeur d’insécurité auquel la région, et plus particulièrement la RDC et son armée, sont confrontés.

Il a exhorté les officiers brevetés de l’École de guerre à éviter trois maux (la honte, le parjure et l’échec) et à embrasser trois vertus (l’honneur, la réussite et l’excellence).

Le VPM en charge de la Défense, Jean-Pierre Bemba a rappelé que depuis l’ouverture de l’École de guerre en 2020, 74 brevetés ont été formés et mis sur le marché, mais malgré cela, l’insécurité persiste. Il a donc appelé les lauréats à servir la République Démocratique du Congo avec dévouement et à contribuer à sa pacification.

Jean-Pierre Bemba a également exprimé sa gratitude envers les coopérants français pour leur contribution à la formation à l’École de Guerre de Kinshasa. Il a salué la coopération militaire franco-congolaise et a félicité le Colonel Eric De La Chapelle pour son dévouement et sa contribution aux promotions précédentes.

L’École de guerre de Kinshasa, créée en 2020 sous l’impulsion du président Félix Tshisekedi, travaille en partenariat avec l’Université de Kinshasa. Ce partenariat a permis le développement d’un programme de master en étude stratégique, défense et sécurité.

La cérémonie s’est déroulée en présence du général Christian Tshiwewe, chef de l’État major général des FARDC, du représentant de l’ambassadeur de France, ainsi que de plusieurs officiers généraux et supérieurs des FARDC.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

RDC : réaction ferme du gouvernement contre une tentative du putsch

Le gouvernement congolais du Congo a vivement condamné l'attaque survenue aux premières heures de dimanche, visant le Palais de...

Débat enflammé autour de la Constitution : la réaction d’Augustin Kabuya

La proposition du président, Félix Tshisekedi sur la modification de la Constitution, a suscité une controverse intense. Augustin Kabuya,...

Tshisekedi appelle à une refonte Constitutionnelle

Lors de sa rencontre avec la diaspora congolaise en Belgique le 3 mai dernier, le président de la République,...

Les vraies raisons de la présence de Vital Kamerhe dans la délégation du chef de...

La question est cruciale, surtout étant donné les spéculations entourant la qualité de la participation de Vital Kamerhe à...

Crise au FONER : la démission de Pierre Bundoki réclamée!

Au sein du Fonds national d'entretien routier (FONER), une vague de mécontentement gronde parmi les agents, exigeant la démission...

Renaissance minière : le Dg Pistis Bonongo impulse un nouveau départ à la Sokimo

La Société minière de Kilomoto - Sokimo, sous la direction déterminée de son Directeur Général, Pistis Bonongo Tokole, franchit...

Reformes institutionnelles et décentralisation : le ministre d’État Eustache Muhanzi invite les fonctionnaires de son...

“ Je suis revenu pour vous dire que je ne vous ai pas abandonner. Continuons à nous battre ensemble...

Rapport de Kabuya remis à Tshisekedi : vers un nouveau Premier ministre

Ce vendredi 29 mars, à la cité de l'Union africaine, l'informateur désigné Augustin Kabuya a présenté au chef de...