Rubrique :

Climat des affaires : Sama Lukonde invite les ministres de l’espace OHADA à préserver les acquis de cette organisation

 » Tout en vous souhaitant plein succès, je déclare, au nom du Président de la République et Chef de l’État, ouverte la 56ᵉ session du Conseil des ministres de l’espace OHADA »

C’est sur ces mots que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a lancé les travaux de la 56ᵉ session du Conseil des ministres de l’Organisation de l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), dont il a présidé la cérémonie d’ouverture, ce 16 octobre 2023, à Kinshasa.

Avant ces mots d’ouverture, le Chef du Gouvernement congolais a invité les ministres ayant la Justice dans leurs attributions au sein des pays membres de cette organisation, à en préserver les acquis, tout en soulignant l’intérêt que son gouvernement accorde à cette organisation commune, gage, dit-il, de développement de la communauté.

 » Cela fait exactement 47 jours, depuis que se sont éteints les lampions de la 55ᵉ réunion de la session du Conseil des ministres de l’OHADA, qui avait eu lieu le 30 août 2023. C’est toujours, moi, avec le même plaisir, qui prend la parole à ces assises pour démontrer l’intérêt que le Gouvernement de la République démocratique du Congo accorde à notre organisation commune, gage de développement de la communauté. À l’occasion de l’ouverture des présentes assises, je voudrais, au nom de Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’État, au nom du Gouvernement que je dirige, et à celui du peuple congolais tout entier, vous souhaiter à toutes et à tous, la bienvenue à Kinshasa, capital de la République démocratique du Congo. Puissiez-vous vous sentir chez vous, entourés par la convivialité et l’hospitalité légendaires, qui caractérisent la Nation congolaise. Qu’il me soit permis de remercier les organisateurs de ces assises, plus particulièrement madame Mutombo Kiese Rose, ministre de la Justice de la RDC, en sa qualité de présidente en exercice du Conseil des ministres de l’OHADA, pour son engagement à la cause du droit communautaire. Permettez-moi également de féliciter le professeur Mayata Ndjadi pour sa désignation en qualité de Secrétaire permanent de l’OHADA et sa présence à ces assises », a-t-il lancé. 

Ce, avant de saluer la vision commune partagée par ces ministres au profit des jeunes économies africaines.

 » Votre séjour à Kinshasa, pour la troisième fois consécutive en l’espace de huit mois, est là traduction de votre ferme volonté d’accomplir votre vision partagée de l’unification du droit des affaires afin de renforcer l’harmonisation de nos cadres juridiques, favoriser le commerce intra africain et encourager les investissements sur notre continent en vue d’attirer les capitaux frais pour la croissance de nos jeunes économies. Au fil des années, l’OHADA a contribué de manière significative à l’amélioration du climat des affaires en Afrique en offrant un cadre juridique moderne et transparent. Grâce à la cour Commune de justice et d’arbitrage, cette organisation est au centre d’arbitrage et de médiation. Nous avons renforcé notre capacité à résoudre les litiges commerciaux de manière efficace, équitable et efficiente », a renchéri le Chef du Gouvernement congolais.

Il a également relevé l’importance des points inscrits à l’ordre du jour de cette session pour les économies africaines face aux défis de la mondialisation.

 » Je viens de suivre personnellement l’agenda qui va guider les travaux de cette 56ᵉ session. Tous les points inscrits sont tous d’un intérêt vital pour la bonne marche de notre organisation commune, qui nous offre une opportunité de nous régir sous l’organisation de l’OHADA, de discuter des défis à venir. En tant que dirigeants, il est de notre responsabilité de veiller à ce que notre organisation continue d’évoluer et de répondre aux besoins changeant de nos économies et de nos citoyens ainsi qu’aux défis liés à la mondialisation. Pour ce faire, il nous faut explorer les bonnes et nouvelles pratiques, lesquelles, sans nul doute, contribueront de manière significative à l’amélioration du climat des affaires et des investissements. S’agissant particulièrement de la RDC, mon pays, l’agression injuste à laquelle elle fait face, a entamé son économie, malgré le fait de sa contribution aux économies étrangères, particulièrement celles de la sous-région. Il est plus que temps que notre organisation puisse réfléchir sur les mécanismes contraignants devant décourager ces genres de pratiques. Connaissant votre sens élevé du devoir, je suis convaincu que vous examinerez minutieusement les points inscrits à l’ordre du jour de votre Conseil, notamment le projet d’acte uniforme. Je puis vous rassurer que la République démocratique du Congo s’attachera, comme toujours, à faire tout ce qui est de son devoir pour contribuer au succès de vos travaux. Je vous encourage donc de préserver les acquis de l’OHADA », a-t-il dit. 

Il a en fin salué la vision des pères fondateurs de l’OHADA et appeler à l’engagement des dirigeants actuels pour faire de l’Afrique un véritable pôle de développement 

 » Comme vous le savez, cette session coïncide avec les 30 ans de notre organisation. C’est l’occasion de louer la vision de nos pères de l’OHADA et de renouveler notre engagement à œuvrer pour faire de l’Afrique un véritable pôle de développement », a-t-il conclu.

Signalons que cette cérémonie d’ouverture a connu la participation des députés et sénateurs, de la ministre d’État, ministre de la Justice et Garde des Sceaux de la RDC, présidente en exercice du Conseil des ministres de l’OHADA, les ministres de la Justice des pays membres de cette organisation, de quelques membres du Gouvernement de la RDC, du Secrétariat permanent de l’OHADA, de la présidente de la Cour commune de justice et d’arbitrage de l’OHADA, de la directrice générale ad intérim de l’école régionale supérieure de la magistrature, des experts de l’OHADA, et de plusieurs autres invités.

Avec Cellcom Primature

dans la même rubrique

RDC : réaction ferme du gouvernement contre une tentative du putsch

Le gouvernement congolais du Congo a vivement condamné l'attaque survenue aux premières heures de dimanche, visant le Palais de...

Débat enflammé autour de la Constitution : la réaction d’Augustin Kabuya

La proposition du président, Félix Tshisekedi sur la modification de la Constitution, a suscité une controverse intense. Augustin Kabuya,...

Tshisekedi appelle à une refonte Constitutionnelle

Lors de sa rencontre avec la diaspora congolaise en Belgique le 3 mai dernier, le président de la République,...

Les vraies raisons de la présence de Vital Kamerhe dans la délégation du chef de...

La question est cruciale, surtout étant donné les spéculations entourant la qualité de la participation de Vital Kamerhe à...

Crise au FONER : la démission de Pierre Bundoki réclamée!

Au sein du Fonds national d'entretien routier (FONER), une vague de mécontentement gronde parmi les agents, exigeant la démission...

Renaissance minière : le Dg Pistis Bonongo impulse un nouveau départ à la Sokimo

La Société minière de Kilomoto - Sokimo, sous la direction déterminée de son Directeur Général, Pistis Bonongo Tokole, franchit...

Reformes institutionnelles et décentralisation : le ministre d’État Eustache Muhanzi invite les fonctionnaires de son...

“ Je suis revenu pour vous dire que je ne vous ai pas abandonner. Continuons à nous battre ensemble...

Rapport de Kabuya remis à Tshisekedi : vers un nouveau Premier ministre

Ce vendredi 29 mars, à la cité de l'Union africaine, l'informateur désigné Augustin Kabuya a présenté au chef de...