Rubrique :

Sondage Echos d’Opinion : Le Top 5 des candidats en lice dans la course en tête de la présidentielle de décembre 2023

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo : 53% ; 2. Martin Fayulu Madidi : 11% ; 3. Dr. Révérend Ngalasi : 6% ; 4. Moïse Katumbi Chapwe : 6% ; 5. Dr. Mukwege : 2,6%

Introduction

Depuis le lancement de la campagne électorale pour les scrutins combinés présidentiel, législatif national, provincial et local, les prétendants sont engagés dans la course avec un objectif précis : rafler la mise. Décrocher la présidentielle exige d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée. En d’autres termes, obtenir plus des suffrages exprimés que les autres. Surtout que l’élection présidentielle en RDC se déroule en un seul tour, et le gagnant n’est pas obligé d’avoir une majorité absolue.
Ainsi, les candidats en lice pour la présidentielle sillonnent le pays, chacun essayant de convaincre le souverain primaire en déclinant son projet de société pour ceux de l’Opposition ; présenter son bilan et le défendre pour le Président en fonction, Félix Antoine Tshisekedi.
Au regard des foules que drainent les uns et les autres au cours de leurs passages aux différents coins du pays, Echos d’Opinion est allé tâter les pouls de l’opinion en faisant recours au baromètre populaire en vue de connaitre les chances de chacun à gagner le sésame tant convoité.
Agent concepteur : Echos d’Opinion
Durée du travail : Du 20 novembre au 10 décembre 2023

Technique : Fiches aux questions fermées.
Moyens utilisés : Sondage réalisé par les agents d’Echos d’Opinion.

Echantillon : 5200 participants

Motif : Pendant que la République Démocratique du Congo s’apprête à organiser les premières élections générales post alternance démocratique et pacifique intervenue en janvier 2019, Echos d’Opinion a jugé utile de connaître les chances de chaque candidat engagé dans la course à occuper le fauteuil présidentiel.
Interprétation.
Ce travail a été réalisé d’une manière qualitative et quantitative.
Qualitative. Tout travail scientifique doit répondre aux normes exigées. Entre autres la qualité. Une exigence qui a été prise en compte par Echos d’Opinion en vue de respecter strictement les règles. Les variables positives liées au sexe, le niveau intellectuel et la stratification par tranche d’âge ont été les seules à être retenue. Celles jugées négatives liées se rapportant à l’appartenance ethnique, tribale, linguistique et régionale ont été rejetées.
Quantitative. Le présent travail revêt une importance capitale, car le sujet engage le destin de tout un peuple. C’est pourquoi, Echos d’Opinion a ciblé l’ensemble de la République de manière à réaliser un échantillon capable de refléter les tendances réelles des votants sur la présidentielle qui pointe à l’horizon. Le chiffre de 5200 personnes en raison de 200 individus par province, a été jugé suffisant pour atteindre l’objectif.
Résultat :

Après tous les calculs liés au travail du présent sondage d’opinion, Echos d’Opinion s’est contenté de publier sur un tableau unique les noms de cinq candidats présidents ayant recueilli les suffrages les plus élevés.

Nom du candidat président pctage

1
Félix Tshisekedi Tshilombo
53%

2
Martin Fayulu Madidi
11%

3
Dr Ngalasi Kurisini
6%

4
Moïse Katumbi Chapwe
6%

5
Dr Mukwege
2,6%

6
Indécis
15%

7
Reste
2,6%

Félix Antoine Tshisekedi : 53%

En perspective de la présidentielle du 20 décembre prochain, le président en fonction mène la course en tête avec 56% des intentions de vote favorables. Selon l’opinion favorable à Fatshi, son bilan sur trois ans est plus que positif. Cette opinion pense que les deux ans de la coalition FCC – CACH fut un passage à vide. Pour les plus sceptiques, la période n’avait servi qu’à tirer le pays vers l’arrière au lieu d’avancer. L’augmentation exponentiel du Budget de l’Etat, qui est passé de 4.000.000.000 de dollars américains à plus de 16.000.000.000 en trois ans ; la gratuité de l’enseignement qui a permis à plus de trois millions d’enfants congolais à prendre le chemin de l’école ; la gratuité de la maternité qui a réduit drastiquement la mortalité maternelle passant de trois chiffres à deux, frôlant la moyenne africaine, ainsi que le programme phare des 145 territoire permettant à chaque entité territoriale de renouveler ou de moderniser ses infrastructures de base sont les atouts principaux qui font décider aux Congolais d’accorder un second mandat à Fatshi. Il faut aussi ajouter à cela, ses origines congolaises indiscutables et incontestables ainsi que la montée en puissance des FARDC et les performances qu’elles réalisent dernièrement sur le front à l’Est du pays dans le combat qui les oppose à l’armée rwandaise et leurs supplétifs du M23. Tshisekedi a les faveurs de la population kinoise, l’espace grand Kasaï, le sud du grand Equateur, une partie du nord, la Tshopo, le Maniema, le Nord-Kivu, une partie du Haut-Katanga et du Lualaba. Au cas où la présidentielle se tiendrait aujourd’hui, Félix Tshisekedi est assuré de la remporter avec une majorité absolue au premier tour.

Martin Fayulu : 11%

Le leader de l’Ecidé est le dernier vestige visible de défunts accords de Ginval et de Lamuka. Grâce au coup de pouce qu’il avait reçu de J.P Bemba, Katumbi et Muzito, Fayulu peut encore se taper la poitrine en étant crédité de 11% des intentions de vote du peuple congolais. Une popularité se fond comme neige au soleil parce qu’il ne dispose plus de ses soutiens de l’argument massue d’étranger que l’Opposition qualifiait Joseph Kabila. Ce qui lui reste en termes de popularité lui vient de ce que certains le considèrent encore comme l’homme qui a incarné l’Opposition durant les cinq ans du régime Fatshi. Fayulu a encore des partisans dans la Capitale, l’ex Grand Bandundu et dans la province du Kasaï.

Dr Ngalasi : 6%

Le toubib converti en homme de Dieu créé la surprise en occupant la troisième marche du podium du Top 5 en recueillant 6% des intentions de vote, exæquo avec le président du TP Mazembe Moïse Katumbi. On peut dire que pour un coup d’essai, le docteur Ngalasi vient de réaliser un coup de maître. La grande majorité de la frange d’opinion qui lui favorable vient des Chrétiens membres des églises de réveil à travers l’ensemble de la République

Moïse Katumbi : 6%

Le président d’Ensemble fait déplacer des foules sur son passage. Mais en RDC, il ne faut pas confondre la masse populaire et la popularité. Crédité de 6% des intentions de vote en égalité avec le néophyte en politique le pasteur Ngalasi, d’aucuns ne croiraient. Malheureusement c’est la triste vérité que le présent sondage révèle. En effet, l’ancien Gouverneur du Katanga traine plusieurs pesanteurs et passifs sur ses pas. Les contentieux de son club avec ses rivaux qui pensent que Katumbi au sommet de l’Etat, le foot congolais se résumera à Mazembe. Dans le Katanga, mis à part une partie du Haut-Katanga et la province de Haut-Lomami, aucune des provinces issues du démembrement de l’ancienne province du cuivre n’aimerait voir Katumbi accéder à la présidence de la RDC. Beaucoup redoutent qu’en homme d’affaires avisée Moïse ne transforme la RDC en une entreprise privée où toutes les dividendes engrangés iront exclusivement dans ses poches au détriment du trésor public. La méfiance s’amplifie d’autant plus que l’homme semble dépenser sans compter avec le malin espoir de se faire rembourser au centuple par l’Etat congolais dès qu’il tiendra les rênes de pouvoir en RDC. Moïse Katumbi garde encore la main sur une bonne partie du Haut-Katanga et dans la totalité de Haut-Lomami, les deux provinces qui constitueront son vivier électoral.

Dr. Mukwege 2,6% 

Le prix Nobel de la paix surnommé le réparateur de femme, n’est pas parvenu à se hisser au niveau d’un autre toubib Ngalasi. Toutefois, il réalise une performance inespérée en fermant la marche du Top 5 en recueillant 2,6% des intentions de vote. Le prof qui une influence plus locale que nationale en dépit de sa renommée internationale a à son crédit les efforts pour soulager les femmes victimes des abus. Il est très populaire dans le grand nord l’Ituri, le Nord-Kivu et naturellement sa province du Sud-Kivu.

Conclusion

Echos d’Opinion a réalisé ce sondage dans l’intention de connaitre quelles sont les chances de chacun des prétendants d’occuper le fauteuil présidentiel. Travail effectué dans les règles de l’art, les résultats visés ont été obtenus. Les Congolais se sont prononcés en toute liberté sur leurs intentions de vote au scrutin présidentiel du 20 décembre 2023.Cinq candidats semblent émergés et avoir pris de l’avance sur les autres. Il s’agit du président en fonction Félix Tshisekedi, son principal opposant qui avait tout décliné en termes d’offres politiques de collaboration avec le régime en place, le Pasteur Dr. Ngalasi qui vient de réaliser ce qu’il convient d’être qualifié d’exploit inespéré, Moïse Katumbi Chapwe et un autre toubib néophyte politique, le prix Nobel de la paix, le docteur Mukwege.
Notre Institut d’analyse politique et sociale et de sondage d’opinion adresse ses félicitations aux candidats qui ont, jusqu’ici, réussi à convaincre le peuple congolais à leur accorder ses faveurs.
Echos d’Opinion encourage également d’autres concurrents dont les noms n’ont pas figuré au palmarès du Top-cinq, à faire mieux, car le jour J n’est pas encore arrivé. Les résultats d’un sondage n’étant pas des données figées, ils peuvent changer selon les circonstances, les moments et l’orientation du discours. Surtout en politique.
Nos remerciements sincères aux agents d’Echos d’Opinion et de tous les Congolais qui avaient acceptés de participer au présent sondage.


Echos d’Opinion
Graphiques du tableau du Top 5 des candidats Présidents de la Républiques

dans la même rubrique

Informateur : l’UDPS jette des fleurs à Augustin Kabuya

Conduit par le Secrétaire général adjoint Deo Buzibu Balola, une délégation de l'UDPS a tenu des discussions fructueuses ce...

Nomination du Premier ministre : Tshisekedi dévoile la date

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a dévoilé lors d'un briefing de presse en direct de la RTNC...

RDC: Sous la direction de l’Honorable Laurent Batumona, le Regroupement politique AAAP reçu par l’informateur

Sans désemparer, les consultations initiées par l'informateur Augustin Kabuya dans le cadre de sa mission officielle se succèdent à...

Pillage persistant : le Rwanda et l’UE dans le collimateur de la RDC

Sous la présidence française de l’Union européenne en 2021, la stratégie Global Gateway a pour objectif de mobiliser 150...

Consultations : les éloges de Didier Budimbu au travail d’Augustin Kabuya

À la suite de la réception du MLC, l'informateur Augustin Kabuya a accordé une audience à l'AVC-A, dirigée par...

Majorité : reçus par Kabuya, le MLC et ses alliés réitèrent leur soutien à l’Union...

Ce mardi 20 février 2024, au Hilton hôtel, le Mouvement de Libération du Congo (MLC) et ses partis alliés...

Enfin, Sama Lukonde présente sa démission au chef de l’État

Au cours de l’audience lui accordée par le président de la république Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo ce mardi 20...

Sondage Le Peuple d’abord:Le Top 10 des personnalités qui ont le profil du Premier Ministre...

Le premier quinquennat du président de la République, Chef de l’Etat, s’est achevé avec un bilan que les Congolais...