Rubrique :

Patrick Muyaya tient à la publication de la nouvelle loi sur la presse

Les membres de la commission de suivi des recommandations des états généraux de la communication et des médias devraient se pencher sur la validation des mandats de nouveaux membres, la salubrité médiatique, la vulgarisation de la loi Muyaya ainsi que les préparatifs de la journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai prochain.

C’est la déclaration faite par le président de comité de suivi, le ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya mardi 18 avril au centre Nganda à l’occasion de la 6ème session dudit comité.

Après les états généraux du secteur des médias organisés en en 2022, les différentes parties prenantes à l’initiative ont proposé ensemble une nouvelle régulation de la presse locale. Après être passé par l’Assemblée nationale, le texte est entré en vigueur le 4 avril dernier.

« Il était essentiellement question de parler de l’ordonnance-loi qui a été récemment ratifiée à l’Assemblée nationale », rappelle le patron de la presse congolaise. Pour lui, Il ne reste l’étape de sa publication dans le Journal officiel pour avoir la copie avec laquelle ils vont battre campagne.

En RDC, la nouvelle loi sur la presse est entrée en vigueur le 4 avril. Rédigée sur la base des recommandation des états généraux organisés en 2022, elle vient remplacer l’ancien texte datant de 1996 pour fixer les modalités de publication d’informations et de la diffusion de programmes par la radio, la télévision, la presse écrite ou tout support de communication.

Pour Muyaya, le souhait,l « ce n’est pas que le Ministre puisse faire sa communication mais que les journalistes, les associations et les organisations professionnelles du secteur puissent prendre le lead de cette initiative.

En ce qui concerne la salubrité médiatique, le Ministre Muyaya va présenter le rapport du secteur de l’audiovisuel et le Gouvernement lèvera les options qui permettront de progresser. « Le Gouvernement s’apprête à apporter l’aide médiatique mais on ne peut pas l’accorder aux médias qu’on ne connaît pas », précise-t-il.

La nouvelle loi propose notamment des alternatives non-pénales aux atteintes par voie de presse. En dépit de cela, le délit de presse n’est pas dépénalisé dans le pays.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Déconnexion de 153 chaînes non autorisées : une étape clé pour la qualité de l’offre...

Cette action permettra également de promouvoir des chaînes de qualité et de renforcer la confiance des téléspectateurs dans l'offre...

Liberté de la presse en RDC : les journalistes congolais se sentent seuls!

Devant des lignes éditoriales orientées et une peur bleue sur les éventuelles retombées des différents traitements des informations, les...

REC exige la libération immédiate de la journaliste Linda Opango détenue à la DEMIAP

L’exercice de la liberté de la presse est compromis en RDC. Conséquence : des arrestations illégales et arbitraires. Une organisation...

Le coordon Marcel Mubenga honoré par ses pairs journalistes pour sa bonne gestion de la...

Le Coordonnateur de la Cellule de communication du Premier Ministre Sama Lukonde, Marcel Mubenga Kalonji a reçu, ce 04...

RDC/Urgent : La Presse Congolaise en deuil, le Professeur Tharcisse Kasongo Mwema, ancien porte-parole du...

RDC/Urgent : La Presse Congolaise en deuil, le Professeur Tharcisse Kasongo Mwema, ancien porte-parole du chef de l'état n'est...

Expulsion de la journaliste Sonia Rolley : Patrick Muyaya parle d’une procédure régulière

Expulsion de la journaliste Sonia Rolley : Patrick Muyaya parle d’une procédure régulière Alors que les réactions fusent de partout...

Rdc: 124 cas d’atteintes à la liberté de la presse recensés par journaliste en danger...

Rdc: 124 cas d’atteintes à la liberté de la presse recensés par journaliste en danger en 2022 ! A l'occasion...

Nord-Kivu : la MONUSCO évacue 12 journalistes de Kiwanja et Rutshuru vers Goma

Nord-Kivu : la MONUSCO évacue 12 journalistes de Kiwanja et Rutshuru vers Goma La MONUSCO a facilité, lundi 31...