Rubrique :

Minerais de la RDC : Génération positive accuse le Rwanda de continuer l’exploitation malgré l’arrestation de Mwangachuchu

Le mouvement citoyen Génération positive, section Kinshasa, exprime son inquiétude face à la poursuite de l’exploitation des minerais par le Rwanda en RDC, même après l’arrestation du sénateur Edouard Mwangachuchu.

Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement congolais, ce mouvement pro-démocratie souligne que le Rwanda, pays agresseur de la RDC, a généré des revenus d’exploitation des minerais s’élevant à près de 247 480 699 dollars américains, seulement trois mois après la fermeture de la Société minière de Bisunzu.

Selon la section de Kinshasa de Génération positive, il est impératif que le gouvernement congolais explique pourquoi le Rwanda, sous le label du M23, continue d’exploiter illégalement les minerais congolais, même après l’arrestation d’Edouard Mwangachuchu, présenté comme le principal fournisseur des richesses congolaises au pays de Paul Kagame.

Le mouvement s’interroge sur la manière dont les exportations minières du Rwanda ont connu une croissance spectaculaire malgré l’arrestation de Mwangachuchu et la fermeture de sa société minière. Il soulève également la question de la destination des minerais exploités à Masisi-Rubaya depuis l’arrestation de Mwangachuchu et surtout depuis l’occupation de ce territoire par le M23.

Le silence complice face à l’exploitation

Génération positive déplore également le fait que le M23 continue de perpétrer des exactions sur le territoire congolais, tout en critiquant le silence des gouvernants congolais et de la force onusienne face à cette situation préoccupante.

Le mouvement citoyen de Kinshasa demande des éclaircissements, car il est incompréhensible que plusieurs mois après l’arrestation de Mwangachuchu, le M23 demeure puissant et continue de recruter et former des troupes, dans un silence qui semble être observé par Kinshasa, l’état de siège, la Monusco et l’EAC.

Ce silence suscite des soupçons quant à un éventuel complot visant à permettre à ce mouvement rebelle et à son parrain rwandais de s’organiser tranquillement et de renforcer leurs ressources financières grâce aux minerais congolais.

Rappelons que depuis l’agression rwandaise, Kinshasa accuse régulièrement Kigali d’exploiter illégalement des minerais en RDC à travers la rébellion génocidaire du M23, des accusations qui sont constamment rejetées par le Rwanda.

Cette situation continue de susciter des tensions et des préoccupations au sein du mouvement Génération positive et parmi les citoyens congolais qui aspirent à une exploitation équitable et légale des ressources minérales de leur pays.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

RDC : réaction ferme du gouvernement contre une tentative du putsch

Le gouvernement congolais du Congo a vivement condamné l'attaque survenue aux premières heures de dimanche, visant le Palais de...

Débat enflammé autour de la Constitution : la réaction d’Augustin Kabuya

La proposition du président, Félix Tshisekedi sur la modification de la Constitution, a suscité une controverse intense. Augustin Kabuya,...

Tshisekedi appelle à une refonte Constitutionnelle

Lors de sa rencontre avec la diaspora congolaise en Belgique le 3 mai dernier, le président de la République,...

Les vraies raisons de la présence de Vital Kamerhe dans la délégation du chef de...

La question est cruciale, surtout étant donné les spéculations entourant la qualité de la participation de Vital Kamerhe à...

Crise au FONER : la démission de Pierre Bundoki réclamée!

Au sein du Fonds national d'entretien routier (FONER), une vague de mécontentement gronde parmi les agents, exigeant la démission...

Renaissance minière : le Dg Pistis Bonongo impulse un nouveau départ à la Sokimo

La Société minière de Kilomoto - Sokimo, sous la direction déterminée de son Directeur Général, Pistis Bonongo Tokole, franchit...

Reformes institutionnelles et décentralisation : le ministre d’État Eustache Muhanzi invite les fonctionnaires de son...

“ Je suis revenu pour vous dire que je ne vous ai pas abandonner. Continuons à nous battre ensemble...

Rapport de Kabuya remis à Tshisekedi : vers un nouveau Premier ministre

Ce vendredi 29 mars, à la cité de l'Union africaine, l'informateur désigné Augustin Kabuya a présenté au chef de...