Rubrique :

Sondage Echos d’opinion:Les leaders politiques grands mobilisateurs de l’Union sacrée capables d’obtenir la réélection de Félix Tshisekedi

Depuis le 19 novembre 2023, la campagne électorale a été lancée sur l’ensemble du territoire national. Les candidats à la présidentielle et à la députation nationale, sont retournés auprès de leurs circonscriptions électorales pour mobiliser les populations en leur faveur. Ils sont donc appelés et leurs équipes à se déployer sur l’ensemble de notre vaste pays qui, depuis 2018, compte 25 provinces. La ville de Kinshasa n’est pas divisée en territoires mais en 24 communes urbaines. Le parcourir du nord au sud, de l’est à l’ouest, n’est pas chose aisée. Il faut aux candidats de gros moyens matériels et financiers pour affronter les enjeux de la campagne électorale. Par ailleurs, partout où ils passeront, les candidats seront exposés à l’hostilité des gens qui ne leur sont pas favorables.
Mais, eu égard à l’étendue du pays, les candidats présidentiables, notamment, vont recourir à l’accompagnement des hommes politiques appartenant à des regroupements qui les soutiennent. Tel est le cas du chef de l’Etat Félix Tshisekedi dont la candidature à l’élection présidentielle de décembre 2023 est portée par les partis membres de l’Union sacrée de la nation, ainsi que d’autres regroupements politiques qui ont vu le jour en RDC.
Face à cette évidence, l’institut de sondage Echos d’opinion avait suivi, pendant plus de deux mois, c’est-à-dire du 15 septembre au 15 novembre 2023, les déploiements de personnalités politiques à travers le territoire national. Echos d’opinion est donc en mesure aujourd’hui de livrer les noms des hommes et des femmes reconnus comme les grands mobilisateurs dont l’apport à la campagne électorale de l’actuel chef de l’Etat sera indéniable.

Gentiny Ngobila, Kinshasa: 87%

Tout au long de son mandat à la tête de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila s’est avéré être un grand mobilisateur de masses. Autorité morale du parti fondé par lui, l’Alliance des Congolais progressistes –ACP- il avait tenu de grands meetings aussi bien dans la capitale de notre pays qu’à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, drainant sur son sillage d’immenses foules dans le cadre du soutien à apporter au candidat Félix Tshisekedi à présidentielle de décembre 2023.  Ici et là, l’autorité morale du parti ne s’est pas lassé d’expliquer qu’à son avis, le progressisme qui est l’identité de l’ACP, cadre avec la vision socio-démocrate du chef de l’État. Pour preuve: depuis son accession au pouvoir, il a initié d’importantes réformes qui ont impacté la vie sociale des Congolais. Ces réformes ont permis de quadrupler le budget national en quatre ans, susceptible de financer le programme des 145 territoires ainsi que la construction et la rénovation des infrastructures de base. L’ACP juge positif le bilan du président de la République et lui exprime  son soutien et sa loyauté.

Aimé Boji Sangara, Sud-Kivu: 80%

Leader incontesté et respecté, Aimé Boji est capable de mobiliser les habitants de Bukavu et des environs grâce à son dynamisme et à sa détermination à améliorer les conditions de vie des populations. Il  joue un rôle essentiel dans la mise en place de nombreux projets de développement, qui ont contribué activement à la transformation de cette province. En sa qualité de figure de proue, il dit avoir compris que la continuité est essentielle pour assurer la stabilité et le progrès, c’est pour cette raison qu’il a jeté son dévolu sur la candidature de Félix Tshisekedi. Il se dit convaincu que le candidat de l’Union sacrée est doté des compétences et de la vision nécessaires pour mener à bien les initiatives existantes, tout en lançant de nouvelles initiatives qui propulseront le Sud-Kivu vers un avenir meilleur. Au cours de ce quinquennat, Boji a remis à la population des nouvelles infrastructures telles que des écoles, des centres de santé, des routes à desserte agricole facilitant l’accès aux services essentiels, des éclairages publics, des projets d’adduction d’eau potable. De plus, des programmes visant à renforcer les opportunités économiques tels que des marchés modernes ont été mis en place, permettant aux habitants de développer leurs activités et d’améliorer leurs conditions de vie.
Le choix de Boji de soutenir Tshisekedi est dès lors un signal fort pour la population du Sud Kivu, qui voit en lui un leader engagé et dévoué à son bien-être.

Jean-Pierre Bemba Gombo, Grand Equateur: 75%

Pour avoir lutté, les armes à la main, contre la volonté de Laurent-Désiré Kabila d’anéantir la province de l’Equateur dont est issu le président Mobutu, Jean-Pierre Bemba Gombo est incontestablement l’homme le plus populaire dans cet espace politico-administratif. Les populations l’adulent et sont prêtes à le suivre dans tous les ordres qu’il pourrait donner. Ainsi, déjà en 2022, Jean-Pierre Bemba avait entrepris une tournée dans le Grand Equateur afin de mobiliser pour la réélection du chef de l’État à la présidentielle de 2023.
Drainant de nombreuses foules à chacune de ses descentes, il avait facilement prêché à Gbadolite, Gemena, Lisala, Boende, Mbandaka, Mongala, Bumba, etc.  Bemba a été considéré, on le sait, comme le fils d’Etienne Tshisekedi qui lui avait rendu visite par deux fois à la CPI où il était incarcéré. L’on comprend dès lors qu’il se jette dans la bataille pour soutenir la candidature de Félix Tshisekedi dont le bilan du premier mandat, a-t-il déclaré haut et fort, est largement positif.

Carole Agito, Bas-Uélé: 68%

La candidate de l’Union sacrée à la députation nationale dans le Bas-Uélé, mobilise pour l’accueil du candidat président Félix Tshisekedi à l’occasion de la campagne électorale lancée depuis le dimanche 19 novembre.  A cet effet, Carole Agito a lancé un appel aux 32.500 électeurs de la ville de Buta de s’aligner derrière le candidat président de la République, afin de lui donner un résultat sans appel lors des élections du 20 décembre prochain. Elle a, en outre, appelé à une adhésion massive à son parti politique Agir pour le Congo – AGPC- qui prône un nouveau leadership dans le Bas-Uélé en général et la ville de Buta en particulier, son fief électoral. 
Aujourd’hui, il ne fait pas de doute que Carole Agito se présente comme l’architecte de la victoire de Fatshi en 2023 dans le Bas-Uélé. C’est ainsi qu’elle s’est engagée à soutenir l’éducation de la jeunesse en payant les frais de participation à l’examen d’État des finalistes de sa province avec un effectif annuel qui varie entre 3500 et 4000 candidats. Elle finance, promeut la formation de la femme et de la jeune fille pour son autonomisation à travers sa fondation qui a construit des centres de formation à Buta sur le site de son siège national.  

Vital Kamerhe: 65%

Le vice-Premier ministre, en charge de l’économie nationale, Vital Kamerhe a l’avantage de parler couramment les quatre langues nationales de notre pays. C’est ainsi que partout où il passe, il ne manque jamais, dans le cadre de la mobilisation, d’exhorter la population à renouveler sa confiance au candidat Félix Tshisekedi.
C’est principalement le cas dans sa province d’origine, le Sud-Kivu, où il a récemment indiqué que sa préoccupation est de montrer à la population les réalisations du président de la République en faveur de la population. L’on est persuadé que dans son terroir où il porte le titre de Mwalimu (maître, enseignant), le mot d’ordre ne sera axé que sur la victoire du candidat de l’Union sacrée en décembre prochain.

Modeste Bahati Lukwebo, Sud-Kivu : 60%

Le président du Sénat lance des messages de soutien au président de la République Félix Tshisekedi pour sa réélection en décembre 2023. Lors de ses fréquents séjours dans le Kivu, il appelle ainsi ses sœurs et frères du Sud-Kivu à voter pour le candidat de l’Union sacrée à la présidentielle du mois prochain. L’opinion publique estime que le président Félix Tshisekedi peut énormément compter sur lui pour la bataille électorale.

Guy Loando, Tshuapa: 57%

Le regroupement politique de Me Guy Loando, à nous de bâtir le Congo, est pleinement engagé à soutenir la candidature de Félix Tshisekedi dans la province de la Tshuapa. Il souligne fréquemment l’impérieuse nécessité de se mobiliser pour garantir la réélection du chef de l’Etat. Tout en insistant sur l’engagement inébranlable de tous les candidats du regroupement à contribuer au succès des élections législatives.

Aimé Molendo Sakombi, Mongala: 53% 

Fils de l’inoubliable Dominique Sakombi Inongo, il est déterminé à assurer le deuxième mandat au président de la République. Pour cette raison, il mobilise la base de l’UNC à voter massivement Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle de 2023. Pendant son séjour et à toutes les rencontres qu’il a eues avec les représentants des différentes couches sociales,  il n’a cessé de lancer: Mongala pour Félix Tshisekedi en 2023. 

Fabrice Puela, Kongo Central: 51%

Le ministre des droits humains avait déjà plébiscité Félix Tshisekedi au Kongo-Central comme candidat naturel de son parti politique «Congo Nova» à la présidentielle de 2023. A ce sujet, il avait fait savoir aux populations de Matadi que le gouvernement Sama Lukonde a travaillé sur plusieurs plans dont son ministère des droits humains où, à travers la justice transitionnelle, il a fait adopter plusieurs lois à l’Assemblée nationale qui ont conduit à la consultation nationale pour la réparation des victimes de crimes graves avec l’accompagnement de la première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi. En outre, le ministre des Droits humains avait dit avoir porté son choix sur le candidat Félix Tshisekedi du fait que son parti Congo Nova partage avec l’UDPS non seulement la même vision, celle du «peuple d’abord», mais aussi la même idéologie politique.

Henriette Wamu, Kinshasa: 50%

Députée nationale, Autorité morale de l’Alliance pour le progrès du Congo –APC-, parti allié de l’UDPS, Henriette Wamu, candidate aux législatives nationales dans le district de Funa à Kinshasa, a réaffirmé son total soutien au candidat de l’Union sacrée à la présidentielle de décembre 2023. « J’affirme avec force et conviction que mon parti est allié à I’UDPS. Et c’est dans cette logique que j’apporte personnellement un soutien enraciné au candidat Félix Tshisekedi. J’en profite pour vous dire que I’APC mon parti croit fermement aux valeurs politiques pour lesquelles, feu Étienne Tshisekedi a donné le meilleur de lui-même durant sa vie», a-t-elle déclaré.

Echos d’opinion

dans la même rubrique

Tête-à-tête délégation du présidium de l’Union et Premier ministre: Vital Kamerhe encense Judith Tuluka

Une délégation du présidium de l'Union sacrée, la plateforme politique clé du mandat de Félix Tshisekedi, a tenu des...

Assemblée nationale : Christophe Mboso traduit en justice !

Depuis un certain temps, une vive confrontation persiste entre le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale et les...

Course au perchoir de l’Assemblée nationale : Christophe Mboso isolé !

Dans ce contexte de recomposition post-électorale des institutions publiques, l’opinion nationale assiste à la mise en place d’une machine...

Sondage Echos d’opinion : Top des meilleurs gouverneurs ayant construits beaucoup d’infrastructures sous le premier...

A chaque conférence des gouverneurs de province, le chef de l’Etat n’avait cessé de rappeler sa vision qui, selon...

Les Jeunes de l’UNC-Kinshasa célèbrent l’inspiration de Vital Kamerhe

Sous une pluie battante lundi 08 avril, les jeunes de l'UNC-Kinshasa se sont unis autour du président Joël Mongu...

Assemblée nationale : Mboso force la main de Félix Tshisekedi et va déjà en campagne...

Alors que l'attente du calendrier pour l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale se prolonge et que le ticket...

UDPS : Augustin Kabuya convoque une réunion cruciale pour clarifier les ambitions du parti

L'Union pour la démocratie et le progrès social - UDPS, dirigée par le Secrétaire général Augustin Kabuya, a émis...