Rubrique :

Contentieux électoral au Kongo Central : le parquet général près le conseil d’Etat appelle à la tenue d’un nouveau scrutin

Le Ministère public près le conseil d’État, gardien des mœurs républicaines, a révélé les irrégularités choquantes des élections du Gouverneur du 29 avril dernier au Kongo Central, remettant en cause la légitimité des résultats.

L’organe de la loi a souligné que les votants invoquant l’article 58 de la loi électorale n’étaient pas réellement dans l’incapacité de voter seuls, mettant en péril le secret du vote, pierre angulaire de toute élection libre et démocratique.

Initialement prévue pour le 15 mai, la proclamation des résultats finaux a été reportée sine die. La Cour d’appel du Kongo Central a retardé sa décision en attendant le jugement de la requête du gouverneur sortant, Guy Bandu Ndungidi, devant le conseil d’État, suite à des contestations émanant du regroupement politique Action des Alliées et Union pour la Nation congolaise (AA/UNC).

Des vidéos ont mis en lumière des fraudes électorales flagrantes lors de ce scrutin, remettant en question l’intégrité du processus électoral. Des pressions politiques ont tenté d’influencer le ministère public, mais celui-ci a maintenu sa position en faveur de l’annulation des élections pour fraude.

Deux principaux motifs ont été retenus pour justifier l’annulation du scrutin : l’assistance non justifiée à des électeurs n’étant pas dans l’incapacité de voter, et la participation illégitime d’un député national au vote provincial, impactant les résultats de manière significative.

Les deux motifs sont : les irrégularités, reconnues par le premier juge consistant à assister 5 électeurs ne se trouvant pas dans l’impossibilité de voter, ont une influence déterminante sur les résultats. En effet, si l’on annulait les 5 voix, le candidat Bilolo ne serait plus élu au premier tour, car ne pouvant obtenir la majorité absolue ; le second motif est que Édouard Samba Nsitu ne pouvait pas voter, car il a avait déjà renoncé à son siège de député provincial pour avoir opté pour le siège de député national. La Constitution interdit cela.

Face à ces anomalies, la justice a réagi de manière indépendante et impartiale, confirmant la nécessité de restaurer la légitimité démocratique en organisant un nouveau scrutin pour le gouverneur et le vice-gouverneur de la province du Kongo Central.

Les députés provinciaux ont dénoncé des pressions exercées lors du vote initial, soulignant l’importance de préserver l’intégrité des processus électoraux pour renforcer la confiance du public envers les institutions démocratiques.

Le conseil d’État devra trancher en faveur du respect de la loi et de la transparence, appelant à la tenue d’un nouveau scrutin pour rétablir l’ordre démocratique au Kongo Central et assurer la légitimité des représentants élus par le peuple.

Dany Musangu

dans la même rubrique

Cabinets ministériels : Augustin Kabuya invite tous les membres de l’UDPS ce vendredi

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social - UDPS, Augustin Kabuya, a convoqué tous...

Sénat: Paix des braves entre Pascal Kinduelo et Jonas Mukamba sous les bons offices d’Augustin...

C'est un dossier désormais clos. Pascal Kinduelo conduira le bureau provisoire du Sénat jusqu'à l'installation de l'équipe définitive. Élu...

Gouvernement Suminwa – l’avertissement Kamerhe aux ministres : “celui qui ne fera pas son travail…”

Initiée par le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, les discussions sur l'investiture du gouvernement dirigé par la Première...

Investiture du gouvernement Suminwa : les élus de l’UDPS rassurent Vital Kamerhe

Le président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe, a lancé des consultations avec divers partis et regroupements politiques en vue...

Élection du bureau définitif du Sénat : à l’UDPS, Kabuya mobilise les sénateurs

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a lancé un appel pressant...

Le PCR appelle à l’investiture du gouvernement pour répondre aux attentes du peuple

Face aux inquiétudes de certains sociétaires de l’Union sacrée après la sortie du gouvernement Suminwa depuis le 28 mai...

Réunion cruciale à l’Union sacrée : Augustin Kabuya rassemble les forces politiques ce vendredi

Dans un geste sans précédent, l'honorable Augustin Kabuya, membre du présidium de l'Union sacrée de la nation, a convoqué...

UDPS : le nouveau VPM de la Défense reçu par le SG Augustin Kabuya

Deux jours seulement après sa nomination en tant que vice-Premier ministre en charge de la Défense nationale et anciens...