Rubrique :

Crise à la REGIDESO : Vital Kamerhe promet son soutien

Mercredi dernier, une rencontre cruciale a eu lieu entre le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, et une délégation de la REGIDESO, menée par Alphonse Kisolokele, président du Conseil d’administration, et le directeur général adjoint Jean-Bosco Mwaka.

La REGIDESO a soumis au président de la chambre basse du parlement ses préoccupations majeures, notamment le non-paiement croissant de la dette intérieure et la spoliation de ses sites et stations dans tout le pays.

Alphonse Kisolokele a exprimé le désarroi de l’entreprise face au manque de soutien des autorités congolaises, soulignant que la REGIDESO se trouve dans l’incapacité de financer pleinement ses activités de desserte domestique en raison de cette situation. Il a révélé que l’État congolais doit à la REGIDESO environ 859 milliards de francs congolais, une dette impactée par la dévaluation du franc congolais sur le marché des changes au fil des années.

“L’État congolais doit à la REGIDESO environ 859 milliards de francs congolais. Une somme qui subit la rigueur de la dévaluation (du francs congolais sur le marché de change, Ndlr) au cours des années”, déclare-t-il.

En plus des difficultés financières, le PCA de la REGIDESO a alerté sur la perte de nombreux clients importants, principalement des entreprises industrielles, qui ont opté pour le forage privé. Cette pratique non contrôlée menace la stabilité du sol à Kinshasa en raison de la surexploitation de la nappe phréatique.

“Ces entreprises ont toutes recouru au forage pourtant un secteur incontrôlé qui menace la stabilité du sol dans la capitale à cause de la surconsommation de la nappe phréatique”, raporte-t-il à l’attention du président de l’Assemblée nationale lors de la réunion.

En réponse à ces défis majeurs, le speaker de la Chambre basse du parlement s’est engagé à mobiliser les membres de son bureau pour examiner de près le plan stratégique de développement de la REGIDESO. Cette promesse d’appui de la part de l’institution parlementaire laisse entrevoir un possible soutien accru à l’entreprise publique spécialisée dans la production et la distribution de l’eau en RDC.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Portefeuille : Jean Lucien Bussa en quête de solutions pour dynamiser les entreprises publiques

Le 19 juin, à Kinshasa, le ministre du Portefeuille, Jean Lucien Bussa, a tenu une série de rencontres stratégiques...

Lubumbashi : Tshisekedi célèbre le lancement des nouveaux trains du Service national

Le président Félix Tshisekedi est revenu d'Afrique du Sud pour présider un événement majeur à Lubumbashi : le lancement...

Nouvelle ère à l’Assemblée nationale : bilan de la session de mars 2024

La session parlementaire de mars 2024 à la chambre basse du parlement s'est clôturée le samedi 15 juin dernier,...

Conseil des ministres : cette nouvelle gouvernance instaurée par Tshisekedi

Lors du premier Conseil des ministres de la nouvelle équipe gouvernementale de la République Démocratique du Congo (RDC), le...

ASSEMBLÉE NATIONALE: JUDITH SUMINUA PRÉSENTE UN PROGRAMME QUINQUENNAL CHIFFRE À 92,9 MILLIARDS USD

La première ministre Judith SUMINUA TULUKA a présenté ce mardi 11 juin, à l’Assemblée Nationale, le programme d’action de...

Kasaï central: Que retenir de la fourniture de desserte en courant électrique par la SNEL/...

Après 20 mois de service en permanence de courant à kananga, le conteur réduit sensiblement soit de 14 à...

La Première ministre dévoile un ambitieux programme d’actions pour le développement de la RDC

En ce samedi 8 juin, la première ministre, Judith Suminwa, a déposé à l'assemblée nationale le programme d'actions du...

Gouvernement Suminwa – l’avertissement Kamerhe aux ministres : “celui qui ne fera pas son travail…”

Initiée par le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe, les discussions sur l'investiture du gouvernement dirigé par la Première...