Rubrique :

Clôture du mois de la femme: la révérende soeur Brigitte Anibiloni encourage les femmes à travailler durement en synergie avec leurs collègues hommes pour le rayonnement de leur institution

En marge de la Journée Internationale des Droits de la femme, le personnel féminin de l’Université de Kisangani a organisé une conférence débat le 30 mars à la faculté des sciences. La 47e édition mettait en lumière l’importance de « Investir en faveur de la femme, gage du progrès d’une société » et la prévention des cancers de sein et du col utérin.

La révérende sœur professeur Brigitte Anibiloni, administratrice du budget de l’université, a exposé la situation des femmes au travail, soulignant les obstacles culturels, les préjugés et le harcèlement sexuel. Elle a encouragé les femmes à s’engager et à travailler en collaboration pour mériter la confiance de leurs supérieurs.

“Elles doivent travailler durement en synergie avec leurs collègues hommes pour le rayonnement de leur institution et ainsi mériter la confiance de leurs supérieurs hiérarchiques, indique cette autorité académique”, déclare-t-elle.

La dépendance économique des femmes envers les hommes a été identifiée comme un obstacle majeur à leur autonomisation. La professeure d’économie a souligné l’importance de l’autoprise en charge à travers des activités génératrices de revenus pour se libérer de cette dépendance.

La gestion efficace du temps a été présentée comme une clé essentielle pour équilibrer les responsabilités professionnelles, académiques et familiales. La planification minutieuse du temps permet de surmonter les déséquilibres dans la division du travail et les charges ménagères.

La femme doit planifier son temps de travail, pour faire face au déséquilibre observé dans la division du travail où dans la plupart de cas, les femmes et les jeunes filles sont plus surchargées surtout au niveau de la maison”, souligne-t-elle, ajoutant : “en plus de charge professionnelle ou scolaire, la femme ou la jeune fille a également des charges ménagères. La révérende sœur en est une illustration”, s’appuie-t-elle.

Brigitte Anibiloni a fait savoir que : “je suis à la fois supérieure des soeurs au sein de ma congrégation religieuse, enseignante des universités et membre du comité de gestion. Seule la planification de temps me permet de résoudre ce problème, déclare cette unique femme membre du comité de gestion de l’Unikis”.

Le deuxième volet de la conférence a mis l’accent sur la sensibilisation à la prévention des cancers de sein et du col utérin. Le Dr Jean Marie, chercheur à la faculté de médecine, a partagé des informations cruciales sur la nécessité d’une vision globale pour la santé des femmes.

La directrice du service, Charly Andiru, a souligné l’importance de ces thèmes, incitant les femmes travailleuses à rester informées et proactives pour leur bien-être. La participation du secrétaire général académique et de femmes leaders de Kisangani a enrichi les échanges lors de cette journée engageante.

Espedi Saile

dans la même rubrique

Tshopo : sœur Brigitte Anibiloni, le parcours d’une femme leader exemplaire

La révérende sœur Brigitte Anibiloni Sungufue incarne l'excellence et le leadership féminin dans le secteur étatique de la province...

Le Collectif de Basankusu dénonce les mensonges des Amis des Bonobos

Dans un communiqué explosif daté du 17 mai parvenu à Lebaromètre.cd, le Collectif des Ong et élites du territoire...

Joël Francis Tatu à Moïse Mbiye pour son concert historique : “nous te l’avons demandé...

Dans un élan de ferveur et de foi inébranlable, le prophète Joël Francis Tatu se dresse aux côtés de...

Onatra : le DG Lukusa se tape trop de pub alors que les travailleurs broient...

Depuis un certain temps, l'Office national des transports (Onatra) est secoué par des menaces de grève, résultat direct de...

Faustin Bongilo après l’acquisition du scanner aux Cliniques universitaires de Kisangani : “cet outil est...

Ce jeudi 9 mai, le président de l'Assemblée provinciale, honorable Mateus Kanga Londimo, a coupé le ruban symbolique du...

Un adieu empreint de sagesse : vibrant hommage de Faustin Bongilo au regretté professeur Biamele...

Le comité de gestion Bongilo a rendu un vibrant hommage au regretté professeur ordinaire, Biamele Boyo Daniel François. Le...

Les mea culpa de Fabregas : “on ne peut pas effacer le geste que j’ai...

Après des heures de polémique et de remous dus à la vidéo controversée, Fabregas Le Métis Noir a enfin...

Renaissance de l’Unikis : infrastructures en mutation

L'Université de Kisangani (Unikis) entreprend actuellement des rénovations majeures, notamment la réhabilitation des routes reliant ses différents campus et...