Rubrique :

Sondage Echos d’opinion : Top des meilleurs gouverneurs ayant construits beaucoup d’infrastructures sous le premier mandat de Félix Tshisekedi

A chaque conférence des gouverneurs de province, le chef de l’Etat n’avait cessé de rappeler sa vision qui, selon lui, repose sur quatre axes stratégiques, à savoir l’homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société. Ces quatre axes sont le socle d’un éventail de défis à relever, notamment le changement climatique. Il s’était dit inquiet du faible taux d’exécution des résolutions issues des précédents forums.


Le président de la République avait par ailleurs appelé les gouverneurs à assumer pleinement leur rôle. « Il se dégage une fâcheuse tendance consistant, pour les gouverneurs, à charger le gouvernement central sur des dossiers les préoccupant, sans pour autant tenir compte, à certains égards, des responsabilités qui leur incombent vis-à-vis de leurs administrés », avait-il déclaré.

Effectivement, lorsqu’on jette un regard sur la gestion des gouverneurs de province, l’on constate que si certains d’entre eux ont rempli leurs missions comme il se doit, en mettant tout en œuvre pour construire des entités politico-administratives modernes, et d’améliorer autant que se faire se peut, le niveau de vie de leurs administrés, d’autres ont, par contre, sombré dans la médiocrité. Tel est le résultat du sondage réalisé par Echos d’opinion, notre institut d’analyses politiques et socioéconomiques. Les gouverneurs ci-après, ont été mentionnés par les sondés comme étant ceux qui ont fait de leur mieux pour laisser des empreintes indélébiles.

Gentiny Ngobila Mbaka, Ville de Kinshasa: 78%

C’est sur base de ses réalisations que les Kinois dans leur ensemble reconnaissent la qualité du travail fait par lui. Grâce à l’opération Kin-Bopeto, la ville a repris sa beauté d’antan.  
Construction, réhabilitation et modernisation
Route Elengesa: longue de 6,2km, traversant les communes de Kalamu, Ngiri-Ngiri, Makala, Selembao, Bumbu et Mont-Ngafula ;
Route Kikwit: longue de 5,3Km, traversant les communes de Limete, enfin, Ngaba, Makala, Kalamu et Bumbu;
Route Mombele longue de 2,7Km, traversant les communes de Limete et Lemba;
Route De la Paix longue de 14Km, traversant les communes (le Limete, Matete, Kisenso et Mont-Ngafula;
Route Bongolo reliant l’avenue Kasa-Vubu et le Rond-point Yolo Médical;
Pont moderne sur Bongolo avec la construction d’un canal à deux chaussées et une passerelle avec le parc Ngobila parallèle à la rivière Funa;
Avenue Mongala dans la commune de la Bombe;
Avenue Victoire, tronçon compris entre Rond-point Victoire et l’avenue Ethiopie;
Avenue Makoma à Binza Ozone dans la commune de Ngaliema;
Route CECOMAF: longue de 15Km, traversant les communes de N’Djili,Kimbanseke et Mont-Ngafula pour déboucher sur la frontière avec la province du Kongo Central;
Avenue Libération: bétonnage sur 300 mètres entre l’avenue Landu et le marché Selembao;
Avenue Ngiri-Ngin, tronçon compris entre Assossa et Libération;
Avenue Birmanie: travaux en cours sur une longueur de 4,9Km, traversant les communes de Kasa-Vubu, Ngin-Ngin et Bumbu;
Pont Camps Luka sur la riviere Lundi;
Route Landu, de l’avenue Libération Jusqu’au pont UMM;
Routes Wangata, Usoke et Hôpital (2,20Km);
Boulevard Salongo-Mwana Wuta dans la commune de Lemba (3,980km);
Boucle Matonge 1, Oshwe-Mpozo et permanence;
Avenue de la Nation dans la commune de la Bombe;
Avenue Chrétien dans la commune de Kintambo;
Marché central de Kinshasa avec une capacité de plus 80.000 places;
Marché moderne Type-K.
II. Création
Régie de gestion des marchés de Kinshasa (REGEMK);
Direction Générale de Publicité Extérieure de Kinshsa(DGPEK)
Office de Contrôle de l’estampillage de Kinshasa (OCEKIN)
Coordination Kinshasa Bopeto
Coordination pour la Promotion des Investissements et le Suivi des Réalisations des projets (COPISREP);
Agence provinciale pour le développement du Numérique de Kinshasa (APONK):
Brigade anti-fraude de Kinshasa (BFKIN);
Unité spéciale pour la protection de l’environnement (USPE).
III. Dans le domaine de la santé
Réhabilitation de la maternité de Kintambo et remise d’importants matériels et équipements;
Construction d’un funérarium moderne à l’hôpital de Kintambo;
Construction d’un bâtiment moderne au Centre Mère et Enfant de Bumbu;
Réhabilitation de l’hôpital général de référence de Makala: salle moderne de réanimation, Urgence Médecine interne, pédiatrique, chirurgie, gynécologie et Réhabilitation du pavillon;
Construction d’une nouvelle maternité de Monaco à l’hôpital
général de référence de Maluku 1;
Construction d’un funérarium moderne à l’hôpital général de référence de Kinshasa, ex-Marna Yemo
IV. Aménagement et embellissement de la ville
Partenariat avec l’entreprise OK Piast dans le cadre du projet Kintoko pour la transformation et valorisation des bouteilles plastiques;
Partenariat avec la société OK Clean pour la collecte et le recyclage des bouteilles plastiques; Partenariat avec la société turque Albayrak pour la collecte et l’évacuation des déchets à Kinshasa;
Verdurisation des emprises du Boulevard Lumumba et intégration de Fontaines et autres bancs;
Création des parcs d’attraction: place Wenge, parc Maman Marthe Kasalu, Tshisekedi entre 3ème et 6ème rue Limete résidentiel, parc Wenze Hindou à Masina, parc Ngobila entre Bongolo-Victoire et parc super Lemba,
Embellissement de la place de la Gare centrale et décoration de la ville pour les festivités de Noël et de nouvel an;
V. Des routes alimentées en éclairage public
Avenue Kasa-Vubu;  
De la 1ère porte FIKIN Jusqu’au Terminus via Super-Lemba
Boulevard du 30 Juin;            ;
Boulevard Lumumba;           
Avenue des Huileries;
Avenue des Poids Lourds;    
Boulevard Kimbuta;
Route By-pass;          
Avenue Modjiba;
Avenue Nguma;        
Avenue du Tourisme;
Avenue Université;   
Avenue Shaba;
Avenue Elengesa;     
Avenue Landu;
Avenue Libération;   
Avenue Enseignement:
Avenue Victoire;       
Avenue Inga;
Avenue des Ecunes;
Avenue Bangala.

Fifi Masuka, Lualaba: 70%

La gouverneure du Lualaba, madame Fifi Masuka Saini, a défié les pronostics des esprits malveillants. Elle a montré qu’une femme, bien formée, est capable de participer valablement à la construction du pays au même titre que l’homme. Pendant son mandat, elle a réussi à imprimer à l’Exécutif provincial un véritable dynamisme. Au point qu’aujourd’hui, le Lualaba est devenu le modèle de l’encadrement des recettes provinciales dans tous les secteurs: mines artisanales, transport, petits commerces et autres avec la collaboration d’un partenaire privé. La Gouverneure a mis tout en œuvre pour une bonne canalisation des recettes avec le soutien du projet USAID; pour la bonne gouvernance des projets sanitaires, la lutte contre le travail des enfants dans les mines, ainsi que la transparence dans la gestion des ressources naturelles. Le développement de cette entité politico-administrative a atteint un niveau jamais égalé. La construction des infrastructures routières, chaussées, voiries, des établissements scolaires, des structures hospitalières et administratives figurent au tableau de ses réalisations. Kolwezi, chef-lieu de la province, s’est transformé de plus en plus, ce qui attire la curiosité de visiteurs. Pour attester cet effort de modernisation, la ville a notamment abrité des réunions de haut niveau, notamment  la Conférence internationale de l’Université de Lubumbashi; la Conférence des chefs d’établissements universitaires, le rendez-vous scientifique sur “les ressources naturelles et l’environnement” de la province du Lualaba; la Conférence minière d’Indaba, et celle de la relance du tourisme en RDC. Fifi Masuka a réalisé des exploits inédits qui font l’honneur de la femme congolaise.

Jacques Kyabula, Haut-Katanga: 64%

Le gouverneur du Haut-Katanga a tenu sa réputation d’homme d’actions au cours de l’année 2023. Il a multiplié des chantiers à travers sa juridiction. Certains sont déjà opérationnels, à l’instar des infrastructures routières ou encore l’hôpital général de référence du Haut-Katanga-HGRHK. Outre ses innombrables réalisations, les populations évoquent aussi la construction du siège de l’Assemblée provinciale, la construction des routes stratégiques comme celle reliant Lubumbashi à Mokambo et Lukangaba et servant de porte d’entrée et de sortie de l’Afrique australe pour le commerce transfrontalier, le rétablissement de l’électricité au quartier Hewa-Bora dans la commune de la Ruashi, la mécanisation de près de 500 jeunes après 17 ans d’attente pour certains, la construction d’une université au quartier Kilobelobe à Lubumbashi, dotée d’un terrain de foot avec pelouse synthétique et du courant électrique.
Il y a également la pérennisation de la politique de culture de maïs depuis 4 ans. Ce qui a permis, à l’approche des festivités de fin d’année, d’inonder le marché de ce produit très prisé par les Haut-Katangais et vendu à un prix à la portée de toutes les bourses, l’augmentation régulière du budget de la province qui se chiffre, pour l’exercice 2024, à plus d’1.430 milliards de francs congolais.
Jacques Kyabula Katwe dispose d’un grand soutien de la population qui a voté massivement pour l’ARDEV, un parti qui est derrière le chef de l’État pour l’accomplissement du plan d’action de son deuxième mandat.

Christophe Baseane Naanga, Haut-Uélé: 62%

Grâce à sa capacité managériale et à son lobbying  auprès du pouvoir central, les conflits engendrés par les éleveurs étrangers Mbororo ainsi que les rebelles ougandais LRA ont été maîtrisés nonobstant quelques cas d’insécurité qui s’observent encore dans certaines localités de la province. Au chapitre des infrastructures routières et immobilières, il a hérité d’une province enclavée totalement sur son réseau routier d’environ 3.147km. Il a néanmoins réhabilité 1.287 Km de routes de la province. Il a alloué les moyens financiers pour reconstruire l’hôtel du gouvernement  provincial et construire la résidence officielle des gouverneurs, tout en parachevant  le premier bâtiment  et construisant les installations des bureaux et la salle  des plénières de l’Assemblée provinciale. Il a remis des ordinateurs   aux sous-divisions de l’EPST/Haut-Uélé, créé une structure des jeunes entrepreneurs, viabilisé le stade Dulunga de Wamba et mis à la disposition de clubs sportifs et artistiques des moyens pour leur permettre d’affronter les compétitions à tous les niveaux.
Dans le secteur de la Fonction publique, emploi, travail et  prévoyance sociale, le gouverneur a procédé  au contrôle physique de tous les agents en province, formé 129 apprenants en informatique et  remis à niveau des jeunes désœuvrés pour leur affectation à la société Kibali Gold  Mines. Il a organisé dans le cadre du partenariat avec l’UNICEF  la formation en art et métiers de 300 adolescents vulnérables à Dungu et Isiro, installé la division provinciale des Affaires humanitaires et  solidarité nationale.

Guy Bandu: Kongo Central: 60%

Les populations du Kongo Central ont reconnu plusieurs avancées significatives dans plusieurs secteurs depuis l’arrivée du gouverneur Guy Bandu. Ses administrés mentionnent notamment la cohésion sociale devenue effective mais aussi les multiples chantiers lancés à travers la province. Construction des écoles dans les dix territoires, bourse d’études aux finalistes, réhabilitation des routes de desserte agricole, sont autant d’actions qui figurent dans son bilan.
Les populations affirment également que depuis son investiture à la tête de l’exécutif provincial du Kongo Central, le gouverneur a imposé sa marque axée sur l’amour du travail bien fait, ayant pris conscience de l’immense travail qui l’attendait dans le redressement de la province. Avec une volonté politique clairement exprimée, le chef de l’exécutif provincial a soutenu la gratuité de l’enseignement, innové avec le paiement d’une prime de gratuité aux enseignants de l’école maternelle et primaire. Personne d’autre ne l’avait fait avant lui. Il ‘est aussi entouré d’une équipe composée en majorité des jeunes. Il est celui qui a le plus valorisé cette catégorie sociale dans le Kongo Central.
Pendant son mandat, il s’est efforcé de ressouder l’unité des Ne-Kongo qui avait été malmenée par la mauvaise action politique de ses prédécesseurs. Il a lancé également un programme de réhabilitation des routes de desserte agricole, de manière à assurer l’autosuffisance alimentaire des populations, et d’approvisionner la ville de Kinshasa.

Johnny Luboya, Ituri: 58%

Le gouverneur de la province de l’Ituri, a reconnu, jeudi 5 janvier 2024, qu’il s’observe une accalmie dans cette région depuis la signature en juin 2022 de l’acte d’engagement par certains groupes armés et le début du processus de paix de Nairobi. «Des avancées significatives ont été observées l’année dernière dans le processus de paix en Ituri et même depuis l’instauration de l’état de siège dans cette province en mai 2021. Le président de la République a décidé qu’il ne peut pas tout le temps continuer à sacrifier la population. Il a initié le dialogue. Il y a eu signature des accords d’engagement par différents groupes armés sauf malheureusement le groupe armé Zaïre qui n’est pas signataire. Vous avez vu aussi que, Nairobi 2 et 3, tout le monde était là. Je peux vous rassurer que, tous les ituriens veulent la paix».
Le général Johnny Luboya Nkashama a affirmé que les populations regagnent plusieurs villages jadis occupés par les groupes armés et qui sont passés sous le contrôle des FARDC, notamment dans les territoires de Djugu et Irumu.

Madeleine Nikomba, Tshopo: 54%

Pendant son mandat à la tête de la province de la Tshopo, Me Madeleine Nikomba Sabangu a enregistré des réalisations que ses prédécesseurs n’avaient pu faire. Le stade Lumumba dont les travaux de réhabilitation avaient été arrêtés, grâce à son leadership, ont repris et pris fin, la pelouse synthétique posée. Il ne reste que l’inauguration.
Elle a trouvé la ville de Kisangani sans un véhicule anti incendie et la population avait d’énormes difficultés de transport, elle a acheté deux véhicules anti incendie et s’est impliqué dans l’acquisition de cinq bus Transco. Dans le souci de faciliter la traversée entre les deux rives du fleuve Congo, elle a initié le projet de fabrication des pirogues modernes dont trois ont été mis à flot en début décembre 2023.
Dans le secteur des infrastructures, Madeleine Nikomba a fait bétonner trois tronçons de routes à Kisangani. Il s’agit du tronçon qui relie le stadium hellénique au marché central, celui reliant l’Institut du Bâtiment des Travaux Publics (IBTP) au dépôt Makayabo, tous deux en deux sens, et le tronçon compris entre l’hôtel Congo Palace et le rond-point du Canon. L’on peut aussi évoquer la réhabilitation des routes en terre battue et la construction des ponts dont le Katshuya dans la commune Kisangani.
Pour faciliter la mobilité des éléments de la police nationale congolaise de sa province lors des interventions, elle a doté cette police de quatre Jeeps et plusieurs motos.
C’est pendant son mandat qu’un robot roulage a été installé à Kisangani et que la Snel a augmenté sa capacité de production en courant électrique de 2 à 12 mégawatts.

John Kabeya, Kasai Central: 52%

Parmi ces actions, l’on peut mentionner le soutien à la police avec l’acquisition de plus de 30 motos pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, la stabilisation de trois ravins, la distribution de plus de 2000 bancs pupitres aux écoles grâce au Fonds provincial de l’Education –FOPED-, la réhabilitation et l’équipement du centre provincial de transfusion sanguine, ainsi que l’achèvement de la construction de l’immeuble de l’éducation de la province éducationnelle du Kasaï Central 2. L’on peut ajouter les travaux de la route Kalamba-Mbuji et la voirie urbaine, la construction d’une morgue moderne, l’éclairage de différents quartiers de la ville de Kananga avec des lampadaires, l’amélioration de l’accès à l’eau potable, la réhabilitation du rond-point Immokasai et la production de plus de 270 hectares de maïs.


Sondage Echos d’opinion

dans la même rubrique

Assemblée nationale : les coulisses du bureau définitif

Après des rebondissements intenses, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale s'annonce sous de nouveaux auspices. Augustin Kabuya, le...

Élections de gouverneur et vice-gouverneur annulées: Le conseil d’État sauve la démocratie au Kongo Central

Le Kongo Central, terre emblématique de Kimbangu et de Kasa-Vubu, a vécu lundi dans la soirée un tournant majeur...

Union sacrée : ce qu’on retient de la réunion du présidium

Ce samedi 18 mai, la salle des réunions du bureau privé de l'honorable Augustin Kabuya a accueilli la réunion...

Contentieux électoral au Kongo Central : le parquet général près le conseil d’Etat appelle à...

Le Ministère public près le conseil d'État, gardien des mœurs républicaines, a révélé les irrégularités choquantes des élections du...

Réunion cruciale du présidium de l’Union sacrée : revue des tickets et enjeux majeurs ce...

Le député national Augustin Kabuya a convoqué une réunion d'importance capitale avec les présidents des regroupements de l'Union sacrée...

Première journée de campagne à l’AN : le député Michel Moto mobilise la troupe pour...

Le jeudi 16 mai, le Palais du peuple était le théâtre d'une effervescence particulière, marquant le début de la...

Assemblée nationale : Kamerhe, le retour de l’homme du peuple au Palais du peuple

Depuis l'annonce de la victoire de Vital Kamerhe lors des primaires du 23 avril dernier, l'attention se tourne vers...

Sondage Echos d’opinion: Les hommes capables de diriger le Sénat sans faire ombrage au président...

Depuis le 29 avril dernier, l’on connait les nouveaux sénateurs élus par les députés provinciaux. Ce sont donc eux...