Rubrique :

Augustin Kabuya coupe court aux spéculations : “l’organisation des primaires est une initiative propre à Modeste Bahati, Christophe Mboso et Vital Kamerhe”

Depuis l’annonce de la tenue de l’élection primaire au sein de l’Union sacrée de la nation -USN pour désigner le candidat président de la Chambre basse du parlement, les réactions affluent de tous les côtés.

Le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS, Augustin Kabuya, a souligné que cette initiative découle des trois candidats en lice, à savoir Modeste Bahati, Vital Kamerhe et Christophe Mboso.

C’est samedi dernier, après une rencontre avec le président Félix Tshisekedi Tshilombo, en tant que chef de file de l’Union sacrée, que cette proposition a été avancée. Le Mwana Bute du chef de l’État a été chargé d’inviter les députés nationaux de la coalition majoritaire au pouvoir à se réunir ce mardi au Palais du peuple pour participer à cette élection primaire.

Cette décision marque un tournant crucial dans la politique congolaise, donnant aux électeurs une voix dans le processus de sélection du candidat président de la Chambre basse du parlement. L’implication directe des membres de l’USN dans ce processus renforce l’idée de transparence et de démocratie au sein de la nation.

Les débats sur les candidats en lice, Modeste Bahati, Vital Kamerhe et Christophe Mboso, gagnent en intensité à mesure que l’élection primaire approche. Chacun apporte sa vision et ses propositions pour l’avenir du pays, alimentant ainsi un dialogue politique dynamique et engagé.

La collaboration entre les différents acteurs politiques au sein de l’USN pour organiser cette élection primaire souligne l’importance de l’unité et de la concertation dans le pays. Cet événement historique témoigne de la volonté de construire une démocratie solide et participative en RDC.

Les attentes sont élevées alors que le processus électoral avance. Les citoyens congolais observent de près cette étape cruciale qui façonnera le paysage politique dans les mois à venir. L’élection primaire de l’USN promet d’être un moment clé pour la démocratie et la représentation politique en RDC.

Cette décision marque un pas significatif vers une gouvernance plus inclusive et transparente au pays. L’élection primaire de l’USN ouvre la voie à une nouvelle ère politique, où la participation citoyenne et la diversité des voix sont au cœur du processus de sélection des dirigeants.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Assemblée nationale : les coulisses du bureau définitif

Après des rebondissements intenses, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale s'annonce sous de nouveaux auspices. Augustin Kabuya, le...

Élections de gouverneur et vice-gouverneur annulées: Le conseil d’État sauve la démocratie au Kongo Central

Le Kongo Central, terre emblématique de Kimbangu et de Kasa-Vubu, a vécu lundi dans la soirée un tournant majeur...

Union sacrée : ce qu’on retient de la réunion du présidium

Ce samedi 18 mai, la salle des réunions du bureau privé de l'honorable Augustin Kabuya a accueilli la réunion...

Contentieux électoral au Kongo Central : le parquet général près le conseil d’Etat appelle à...

Le Ministère public près le conseil d'État, gardien des mœurs républicaines, a révélé les irrégularités choquantes des élections du...

Réunion cruciale du présidium de l’Union sacrée : revue des tickets et enjeux majeurs ce...

Le député national Augustin Kabuya a convoqué une réunion d'importance capitale avec les présidents des regroupements de l'Union sacrée...

Première journée de campagne à l’AN : le député Michel Moto mobilise la troupe pour...

Le jeudi 16 mai, le Palais du peuple était le théâtre d'une effervescence particulière, marquant le début de la...

Assemblée nationale : Kamerhe, le retour de l’homme du peuple au Palais du peuple

Depuis l'annonce de la victoire de Vital Kamerhe lors des primaires du 23 avril dernier, l'attention se tourne vers...

Sondage Echos d’opinion: Les hommes capables de diriger le Sénat sans faire ombrage au président...

Depuis le 29 avril dernier, l’on connait les nouveaux sénateurs élus par les députés provinciaux. Ce sont donc eux...