Rubrique :

Procès kidnapping: Dans le cas de Celeo Scram, la motivation identitaire au cœur du débat (analyse)

Dans le cadre de son témoignage devant la justice, le prévenu surnommé « Big boy le Kidnapper » a tenté de justifier les vols et agressions dont le célèbre chanteur Celeo Scram a été victime en invoquant son statut de « warrior », terme désignant les fans de l’artiste Fally Ipupa.

Selon les médias locaux, il aurait déclaré : « J’ai agi ainsi parce qu’il [Celeo Scram] insultait Fally Ipupa… Mais j’ai arrêté lorsque j’ai réalisé qu’il était également un warrior, un frère ».

Cette déclaration met en lumière la motivation identitaire du prévenu, qui a agi au nom d’un sentiment d’appartenance à une communauté de « warriors ». Cependant, il a reconnu par la suite que sa victime faisait également partie de cette communauté, ce qui l’a poussé à cesser ses attaques.

Malgré cela, « BBoy le Kidnapeur » n’a manifesté aucun remords pour ses actes criminels et n’a exprimé aucune empathie envers Celeo Scram. Son témoignage confirme sans équivoque son implication directe dans les vols et agressions répétés dont l’artiste a été victime ces dernières années.

Selon les experts, ce type de justification pseudo-identitaire révèle une forme de pensée primitive et irrationnelle qui utilise le sentiment d’appartenance à une communauté pour légitimer des comportements répréhensibles. Il est désormais du ressort de la justice de trancher cette affaire en se basant sur des preuves concrètes plutôt que sur des motivations aussi absurdes que déplacées.

Il est indéniable que Celeo Scram mérite réparation pour le préjudice qu’il a subi. La justice doit prendre en considération les faits avérés et condamner les actes criminels commis à son encontre. Cette affaire soulève également des questions plus larges sur la responsabilité individuelle et la nécessité de condamner toute forme de violence justifiée par des motifs identitaires.

Il est crucial de garantir que les victimes soient protégées et que les auteurs d’actes répréhensibles assument leurs responsabilités. En se basant sur des preuves tangibles, la justice pourra rendre un verdict juste et équitable, faisant ainsi progresser notre société vers un avenir où l’appartenance à une communauté ne peut en aucun cas justifier des comportements criminels.

Nicolas Kayembe

dans la même rubrique

Contentieux électoral au Kongo Central : le Ministère Public persiste et signe « vers l’annulation des...

Kinshasa, 12 juin 2024 Aujourd'hui, le Conseil d'État de la République Démocratique du Congo a été le théâtre d'une audience...

Contentieux électoral au Kongo Central : le regroupement politique A/A-Unc interjette appel contre l’arrêt de...

Le regroupement politique Action des Alliés et Union pour la Nation Congolaise (AA-UNC), a interjeté appel contre l'arrêt de...

Kongo Central/Conflit de compétences entre le Conseil d’État et la Cour constitutionnelle : l’arbitrage du...

Un collectif d'avocats a demandé au chef de l'État Félix Tshisekedi, en sa qualité de Magistrat suprême, d'arbitrer ce...

Contentieux électoral au Kongo Central : Imbroglio entre la Cour constitutionnelle et le Conseil d’État

Au cours d'une interview accordée à la Radio Top Congo FM, maître Willy Wenga, avocat au Barreau de Kinshasa/Gombe,...

Crise judiciaire dans le contentieux électoral au Kongo Central : Félix Tshisekedi appelé à agir...

Lors d'une audience historique qui s'est déroulée ce vendredi 31 mai, la Cour constitutionnelle a émis une décision sans...

Kongo Central : l’étau se resserre autour des fraudeurs électoraux !

Dans un communiqué daté du 11 mai consulté par Lebaromètre.cd, l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) a...

Kongo central : La Cour d’appel de Matadi avalise la fraude électorale !

La décision de la Cour d'appel du Kongo Central d'avaliser la fraude électorale en confirmant l'élection de Grâce Bilolo...

Cour d’appel de Matadi : une décision historique attendue, qui entrera dans les annales judiciaires...

La décision historique annoncée ce mardi 7 mai à la Cour d'appel de Matadi résonnera comme un jalon crucial...